Accueil / Actualités / Divers / Interview sur le modding PC : Bien plus qu’une transformation, c’est une forme d’expression

Interview sur le modding PC : Bien plus qu’une transformation, c’est une forme d’expression

Dans l’univers du PC, le modding existe depuis des années. Cette activité consiste à transformer son ordinateur, du moins son aspect dans le but de le rendre unique. Nous vous proposons une interview avec Cyril B, un passionné à l’origine de plusieurs créations qui ne laissent pas insensibles.

 Paradyse eXtreme (PX) High Fidelity Paradyse Computer (HFPC)

    GinjFo – Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

    Je n’aime pas trop parler de ma vie personnelle, on évitera donc cette question 🙂

      En quelques mots comment définir l’activité du modding ?

      High Fidelity Paradyse Computer (HFPC) Le modding consiste à apporter des modifications physiques, que ce soit sur un boitier de PC, un composant, ou même la configuration en entière. Cela peut s’opérer en modifiant des parties déjà existantes, ou en les créant de toutes pièces à partir de matériaux comme l’aluminium, le carbone, le bois, etc… La finalité est d’adapter le matériel en fonction de ses envies et de ses attentes pour obtenir un ordinateur unique et personnalisé, ce qui permet également de s’affranchir de certaines limitations.

        Est-ce une activité onéreuse ?

        Paradyse TJ07 Se lancer dans le modding est assez onéreux car cela nécessite un minimum d’outillage pour pouvoir effectuer les modifications. L’outil incontournable est le Dremel, outil multifonctions par excellence, ainsi que ses accessoires. A lui seul il permet d’effectuer un grand nombre de tâches très utiles pour le moddeur : couper, percer, limer, lustrer, graver, etc… Pour quelqu’un qui voudrait se lancer en douceur c’est l’idéal. A cela on peut rajouter un jeu de pinces, une scie, des limes, des tournevis, un décapeur thermique, de la peinture, un fer à souder, du papier de verre, etc… La liste est interminable en fonction des modifications à apporter, et cela gonfle rapidement la facture.

          Y-a-t-il des techniques, un savoir-faire à connaitre ? Est-ce à la portée de tout le monde ?

          Le modding requiert quand même une certaine connaissance en bricolage et en outillage. Celui qui a du mal à se servir de ses dix doigts sera vite limité ! A moins d’être déjà un bon bricoleur, l’expérience viendra petit à petit, et il ne faudra pas se lancer tout de suite dans des modifications trop compliquées sous peine de se décourager et d’endommager le matériel. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à poser des questions, sur son forum préféré par exemple, avant de faire une bêtise 😉 En dehors de ça, certaines modifications ne demandent pas de grandes compétences et peuvent être réalisées simplement. Mais si il y a bien quelque chose qui ne doit pas vous manquez, c’est de la patience.

            Pouvez-vous nous présenter certaines de vos créations ? (Nous mettrons des photos dans l’article avec votre autorisation).

            Actuellement mes réalisations sont au nombre de trois :

            Paradyse TJ07 : il s’agit de mon tout premier mod, réalisé à partir d’un boitier Silverstone TJ07. Il a beaucoup évolué au fil de sa conception car cela devait être, à la base, mon PC de tous les jours, sans aucune modification. Mais au fil des changements de hardware j’ai eu envie d’en faire quelque chose d’un peu plus beau. Le TJ07 étant un boitier se prêtant très bien aux modifications et à l’intégration d’un watercooling, j’ai réussi à obtenir quelque chose qui collait à mes attentes et à mes goûts.

            [nggallery id=118]

            High Fidelity Paradyse Computer (HFPC) : ce deuxième mod est un ordinateur de salon destiné à un usage exclusivement home-cinema, voire Hi-Fi. Il a été conçu pour s’intégrer au sein d’une installation audio haut de gamme (amplificateur Yamaha, enceintes Cabasse, etc…). Le boitier est un magnifique Origen S16V dans lequel est intégré une configuration modeste, avec un watercooling tout en un pour le processeur. La priorité a été donnée au silence pour se faire discret dans le salon. Une plaque en plexi brossé noir a été créée sur-mesure pour permettre le réagencement interne des composants. Le câblage a été entièrement repensé, tout en respectant le thème de couleur initial : noir et or.

            [nggallery id=119]

            Paradyse eXtreme (PX) : ce mod est le remplaçant de Paradyse TJ07. L’objectif était de créer un PC aux performances extrêmes en utilisant le top des composants du moment. Il s’agit du mod le plus abouti. La personnalisation a été poussée très loin (câblage sur-mesure, stickers, intégration du watercooling en façade, gainage, etc…) L’agencement interne a été soigneusement étudié. Le mod est volontairement sobre pour lui conférer un aspect classe. Le choix des périphériques a également bénéficié de matériel de choix : clavier-souris et casque Corsair Vengeance, enceintes Triangle Color 123, etc…

            [nggallery id=120]

              Devant de telles transformations, existe-t-il une finalité au-delà d’un simple changement visuel ? Le modding peut-il apporter des atouts en termes de silence, de refroidissement, de consommation ?

              Paradyse eXtreme (PX) Le modding permet effectivement d’apporter plus qu’une simple modification esthétique. Le fait de pouvoir modifier à souhait le boitier et les composants, permet de s’affranchir de certaines limites ou barrières. Notamment en termes de compatibilité et d’intégration. Par exemple dans Paradyse TJ07, il y a cinq périphériques SATA à connecter à l’alimentation, or un câble d’origine est limité à quatre. Plutôt que d’utiliser deux câbles, ce qui aurait donné un look moyen, j’ai créé de toute pièce un câble SATA avec cinq connecteurs, ce qui n’existe pas dans le commerce. Un autre exemple : pour Paradyse eXtreme, le boitier Lian-Li X900 ne permettait pas d’accueillir le radiateur de watercooling sans modifications de la façade.

              Bien que le but numéro un du modding soit de pouvoir personnaliser sa machine en fonction de ses goûts et préférences, cela permet également d’intégrer tout un tas d’amélioration visant à optimiser sa machine. Repenser le système de ventilation permet un refroidissement plus efficace tout en permettant de limiter les nuisances sonores par exemple. En revanche le modding n’influera pas sur la consommation des composants, pour cela il faudra effectuer des modifications au niveau logiciel (BIOS, logiciels spécialisés, etc…).

                En moyenne combien de temps passez-vous à la création d’un mod ? Le plan de bataille est-il écrit dès le départ avec une analyse complète des transformations souhaitées et des difficultés à relever ?

                Chaque projet m’a demandé à peu près un an. Au commencement il n’y a qu’une ébauche, une orientation à suivre. Par exemple pour HFPC, le but était de réaliser un ordinateur de salon à tendance haut de gamme. Le choix du boitier est parti d’un coup de cœur, mais toute l’intégration et les modifications se sont faites au fur et à mesure, au feeling. Derrière chaque mod il y a plusieurs heures de réflexion pour optimiser le cable-management, la ventilation, l’emplacement des composants, etc… Mais cela s’effectue principalement en cours de réalisation, chaque modification en appelant une autre, etc… Il n’y a pas de projet pré établi dès le départ, c’est pour cela que certains composants sont changés en cours de réalisation pour s’adapter au plus juste.

                  Avez-vous des constructeurs favoris répondant à vos souhaits et si oui pourquoi ?

                  Je n’ai pas vraiment de constructeurs favoris, cela dépendra principalement de l’orientation du mod et du thème de couleur choisi. J’ai en revanche quelques préférences à titre personnel pour tel ou tel composant. Pour le watercooling je fais confiance à EK Waterblocks et Bitspower car ils représentent pour moi le top en la matière et le choix est vaste. Pour le processeur j’utilise de l’Intel, et du nVidia pour les cartes graphiques. Pour l’alimentation, il faut qu’elle soit entièrement modulaire, avec de préférence une ventilation semi-passive. Seasonic, Corsair et Silverstone font de bons blocs silencieux et délivrant de bonnes tensions. Les produits Corsair ont une grande place dans mon dernier mod, car j’aime beaucoup leurs produits.

                    Souvent le modding est associé à la puissance, est-ce la vérité ? Faut-il avoir une bête de course pour entreprendre des transformations ?

                    Non, et je dirais même au contraire ! Notamment pour se lancer dans le modding, il vaut mieux attaquer sur une configuration d’entrée de gamme, voire même de récupération, plutôt que sur un ordi à 3000€ ! Pour apprendre à se servir du Dremel par exemple, rien de mieux qu’un vieux boitier où l’on n’aura pas peur de faire des erreurs. Par la suite, il sera toujours plus flatteur de posséder une grosse config dans un joli mod, plutôt qu’un mod au top mais ne pouvant faire tourner guère plus que le solitaire. Ce serait un peu comme avoir une Ferrari mais avec un moteur de Clio… Il existe cependant de superbes mods avec des configurations modestes. Et contrairement à ce que certains peuvent croire, ce n’est pas la puissance des composants qui fait la qualité d’un mod 😉

                      Enfin avez-vous quelques conseils pour ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure ?

                      Avant tout il faut s’équiper d’un minimum d’outillage pour pouvoir se lancer. Le Dremel étant pour moi le minimum vital. Le mieux étant de commencer sur de vieux PC pour se faire la main. Si vous n’avez pas l’âme d’un artiste et que vous êtes en manque d’idées, n’hésitez pas à vous inspirer des mods qui vous plaisent, tout en apportant votre touche personnelle. De plus il y aura toujours quelqu’un pour vous aider et vous conseiller sur les forums qui traitent du sujet.

                      Pour moi le modding est en quelque sorte une forme d’expression, qui permet de personnaliser son PC en fonction de ses goûts et ses préférences. La notion la plus importante à mon sens est le plaisir. On doit se faire plaisir en moddant. Le but est de faire de ce PC quelque chose qui nous plait, qui nous ressemble. Le fait d’avoir un PC unique, que l’on a nous-même réalisé est une grande fierté. Il y aura bien sûr des erreurs, des ratés, des composants cassés, mais c’est en moddant que l’on devient moddeur.

                      Merci Cyril B pour avoir répondu à nos questions.

                      N’hésitez pas à laisser des commentaires, à poser des questions et à visiter son site internet  www.paradyse-conception.com 🙂

                      À propos Jérôme Gianoli

                      Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

                      Un commentaire

                      1. Gros taf tout de même, c’est n’est pas à la portée de tout le monde 🙂
                        J’adore le Paradyse eXtreme

                      Laisser une réponse

                      Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

                      *

                      x

                      Check Also

                      Mini-PC XPC Slim XH110G de Shuttle

                      Le XH110G, Shuttle annonce un Mini-PC de 3 litres acceptant une carte graphique PCIe x16

                      Le XH110G est une Mini-PC de type Barebone capable d’accueillir une carte ...

                      Carte son Sound BlasterX AE-5 de CreativeCarte son Sound BlasterX AE-5 de Creative

                      Sound BlasterX AE-5, Creative fête les 30 ans de sa carte son

                      A l’occasion des 30 ans de sa carte son, Creative va enfin ...

                      Coffee Lake - Intel

                      Ryzen, Coffee Lake d’Intel va mettre fin aux processeurs double cœurs

                      Un cliché pris rapidement lors d’un évènement Intel dévoile la gamme de ...

                      banner