Accueil / Actualités / Logiciels / Android / Waze, Google obligé de ne plus indiquer les radars précisément
Waze, un GPS social

Waze, Google obligé de ne plus indiquer les radars précisément

L’application Waze, appréciée par plus de 70 millions d’utilisateurs, devrait se mettre dans les rangs avec l’arrêt du signalement précis des radars.

Waze, un GPS social

C’est ce que révèle un utilisateur sélectionné aux phases de bêta-test d’une nouvelle version. Waze fait partie de l’écosystème Google depuis le 11 juin dernier après son rachat pour 966 millions de dollars.

Waze, fin du signalement des radars ?

Cette application de navigation gratuite et communautaire avait jusqu’à présent un atout de taille face à la concurrence en indiquant aux conducteurs la présence de radars.

Waze, un GPS social

La France a interdit les avertisseurs de radars depuis janviers 2012 avec la mise en place d’un nouveau jargon complétement inutile ne changeant pas grand-chose au final. Cependant la loi est la loi, même si certains autres dossiers semblaient plus importants à l’époque. Depuis cette date on ne parle plus d’avertisseurs de radars mais d’assistants d’aide à la conduite avec le signalement de zones de danger pour les radars fixes et de zones à risque pour les radars mobiles.

La concurrence comme Coyote s’est rapidement mis en conformité avec cette nouvelle nomenclature verbale sensée lutter contre la mortalité routière. Waze est par contre resté inchangé ce qui a poussé Coyote à dénoncer son concurrent auprès des autorités françaises. Waze pourrait donc très prochainement changer sa façon d’informer le conducteur d’un contrôle de vitesse en cours. La présence des radars serait remplacée par des zones de danger.

Notre confrère Frandroid indique

Un lecteur qui participe aux phases de bêta-test de l’application Waze vient de nous avertir d’une modification majeure de l’application Waze en France. En effet, la prochaine version de l’application de navigation n’intégrera plus l’emplacement des radars en France. Ce changement fait suite à la nouvelle légalisation française en vigueur depuis janvier 2012. 

 Pour Coyote ce serait une petite victoire. Son PDG Didier Quillot, a indiqué aux Échos

Je suis très heureux. C’est la fin de la jolie start-up qui faisait tout et n’importe quoi. Je n’ai jamais douté que le moteur mettrait Waze au pas. Il n’a pas intérêt à avoir une application qui ne respecte pas la loi.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Waze : Une acquisition par Google pour 1,3 milliard de dollars

Google et Facebook sont tous deux intéressés pour l’acquisition de Waze, un ...