Accueil / Actualités / Logiciels / Linux / Ubuntu / Tester Linux sans engagement et facilement c’est possible, explication
VirtualBox d'Oracle
VirtualBox d'Oracle / Machine virtuelle pour la distribution Linux Ubuntu

Tester Linux sans engagement et facilement c’est possible, explication

Il n’est pas facile pour un PCtiste sous Windows d’envisager de changer de système d’exploitation. Il y a de multiples raisons à cela. Il existe pourtant plusieurs manières de tester une distribution Linux sans prendre de risque. Voici un guide pour créer une machine virtuelle sur son PC afin d’exécuter la distribution Ubuntu.

Ubuntu logo

Ce tutoriel s’adresse aux personnes souhaitant tester l’environnement Linux quelque temps sans engagement réel. Il permet de découvrir la distribution Ubuntu, d’appréhender son fonctionnement, de reprendre ses marques autour de son interface pour ensuite, si l’expérience est positives, opter de manière officielle pour Linux. Nous allons créer pour cela une machine virtuelle.

Machine virtuelle sur son PC, c’est quoi au juste ?

Pour aller droit à l’essentiel, une machine virtuelle porte bien son nom. Il s’agit d’une manœuvre pour créer un « ordinateur » dans un ordinateur. Cela permet d’allouer des ressources matérielles à différents système d’exploitation. Windows restera la « vedette » mais l’application VirtualBox va permettre de créer l’environnement nécessaire à la bonne exécution de Linux.

VirtualBox d'Oracle

Il est nécessaire de récupérer et installer VirtualBox d’Oracle. Ce logiciel permet de créer une  machine virtuelle. Vous trouverez les différents liens de téléchargement en fin d’article. Ensuite vous devez vous procurer une distribution Linux. Il y a des dizaines de solutions comme Débian et Kali Linux (version améliorer/modifier de Débian) . L’une des plus populaires se nomme Ubuntu. Vous trouverez facilement sur le site officiel, le fichier ISO nécessaire à son installation (lien en fin d’article). Il faut le placer sur une clé USB.

Création d’une machine virtuelle sur son PC

La création d’une machine virtuelle demande un ordinateur relativement puissant avec une certaine quantité de mémoire vive et de stockage pour que tout fonctionne bien.

VirtualBox d'Oracle

A l’ouverture de VirtualBox, il faut créer sa machine virtuelle.

VirtualBox d'Oracle

L’icône « Nouvelle » ouvre une fenêtre où le nom de la machine est à renseigner, ainsi que son type (Linux dans notre cas) et la version.

VirtualBox d'Oracle

Ensuite plusieurs paramètres matériels sont en renseigner comme la taille de la mémoire vive et la capacité de stockage. Vous pouvez opter pour la création d’un disque dur virtuel. Il est conseillé de choisir un fichier de disque dur de type VDI.

VirtualBox d'Oracle

Cela permet d’utiliser moins de place en profitant de la fonction « dynamique alloué ».

VirtualBox d'Oracle

Elle permet de « ré-allouer » selon les besoins la capacité de stockage. Enfin le nom du fichier de disque dur virtuel, son emplacement et sa taille sont à compléter.

VirtualBox d'Oracle

Une fois la création du disque virtuel terminée, l’interface affiche le profil complet de la machine virtuelle créée (Ubuntu dans notre cas).

VirtualBox d'Oracle

Il ne reste plus qu’à lancer l’installation de sa distribution Linux. Cela se fait comme sur un « vrai » PC, il est nécessaire de « booter » sur la clé USB où le fichier ISO de la distribution a été recopié.

Pour ce faire, il faut se rendre dans « Configuration » puis « Stockage » afin d’ajouter un nouveau lecteur au contrôleur IDE.

VirtualBox d'Oracle

Sélectionnez « Choisir un disque » puis indiquer l’emplacement de votre clé USB.

Vous pouvez maintenant démarrer votre machine, avec la flèche verte. Cela va lancer l’installation de la distribution sur la machine virtuelle. L’opération se fait dans une fenêtre dédiée sous Windows.

Remarque : Faite bien attention à la version de la distribution Linux utilisée car le choix du 32-bit avec un ISO contenant une déclinaison 64-bit se solde par un échec de l’installation.

Distribution Linux, l’installation au travers de la machine virtuelle.

Dans notre exemple, nous avons choisi la distribution Ubuntu avec à la clé une installation graphique. Elle permet de se passer de la toute ligne de commande. Le processus demande quelques renseignements simples et aucune connaissance particulière n’est nécessaire.  Il n’est pas utile d’activer le chiffrement lors de l’installation  car VirtualBox le permet (à condition de télécharger un pack supplémentaire gratuit sur la page téléchargement, voir lien en fin d’article). Une fois l’installation terminée, il faut redémarrer la machine virtuelle. N’oubliez pas d’enlever la clé USB sinon le processeur d’installation se relance.

Une machine virtuelle permet de tester assez simplement Linux dans des conditions quasiment réelles. Selon la puissance et les ressources du PC tout ceci peut demander un temps plus ou moins long. Si l’environnement Linux vous a conquis, il est possible d’abandonner l’usage d’une machine virtuelle  pour du dualboot (Windows/Linux) ou encore de quitter définitivement l’environnement Microsoft en installant Linux comme LE système d’exploitation principal de sa machine.

  • VirtualBox
  • Ubuntu
  • VM VirtualBox Extension Pack

Version : VirtualBox 5.0.16 pour Windows

Lien de téléchargement : VirtualBox

Version : 15.15

Lien de téléchargement : Ubuntu pour Desktop

Version : 5.0.16

Lien de téléchargement : VirtualBox Oracle VM VirtualBox Extension Pack

À propos Louis-Auguste Dumas

4 plusieurs commentaires

  1. à la limite ce tutoriel est excellent pour tester virtual box mais pas linux!
    cette solution est capilotractée et rebutante pour qui ne s’est jamais aventuré hors des limites d’OSX ou de Windows

  2. Le + simple c’est de télécharger çà: http://www.linuxliveusb.com/fr/home
    et l’image de la distribution Linux de son choix
    et de transférer l’image sur une clef USB à l’aide de l’utilitaire liliUSB
    il n’y a rien à paramétrer si ce n’est apprendre à booter son ordi de la clef USB en 10 mn c’est prêt et sans rien installer on peut déjà goûter aux joies de linux.
    Et surtout découvrir que sans rien installer on a un PC opérationnel avec un peu de chances les périphériques (imprimante et scanner…)

  3. Il faudrait un Linux OS pour Téléphone Intelligent avec peut être un service téléphonique Linux fonctionnel.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Linux AIO

Linux AIO Ubuntu 17.10 est disponible, détails et lien

L’équipe Linux AIO annonce la mise en ligne de sa dernière compilation ...

PC All-In-One Dell Precision 5720

Ubuntu, Dell dévoile ses PC Precision sous Linux

Une partie de la gamme de PC Precision de Dell propose comme ...

Distribution Linux Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark)

Ubuntu, Canonical publie en ensemble de correctifs, bilan

L’ensemble des distributions Linux Ubuntu prise en charge profite de plusieurs mises ...