Home / Actualités / Logiciels / Linux / Ubuntu / Ubuntu Kylin, la Chine veut abandonner Microsoft et Windows XP
Ubuntu Kylin, la Chine veut abandonner Microsoft et Windows XP

Ubuntu Kylin, la Chine veut abandonner Microsoft et Windows XP

La Chine s’organise suite à la décision de Microsoft d’arrêter le support de Windows XP. L’idée d’abandonner définitivement ses produits se confirme avec la mise en place d’une migration massive vers une distribution Linux.

Il y a quelques semaines, nous vous expliquions que la Chine était devant une situation critique avec des millions d’ordinateurs sous Windows XP potentiellement en danger (- Windows XP, Microsoft va le payer très cher ? La Chine envisage Ubuntu ? -). Véritable affaire d’Etat, d’importantes ressources ont été mise en place pour proposer une solution. Elle se nomme Ubuntu Kylin, une variante de la célèbre distribution de Canonical adaptée aux utilisateurs chinois.

Ubuntu Kylin se met à jour vers Ubuntu 14.04 TLS.

Ubuntu Kylin

Un nouveau rapport avance que le projet continue de se mettre en place notamment avec l’adaptation de la dernière version avec support étendue de cette distribution, Ubuntu 14.04 TLS. La demande serait déjà explosive avec plus d’un million de téléchargement cependant l’étendu de sa démocratisation reste encore anecdotique puisque plus de moitié des ordinateurs chinois serait toujours sous Windows XP, dont la plupart fonctionneraient avec des copies « pirate ».

Canonical fait équipe avec le ministère chinois de l’Industrie et technologies de l’information afin de proposer au public une alternative libre et gratuite pour mettre à niveau leur infrastructure informatique vieillissante sous Windows XP. Les versions Kylin basées sous Ubuntu 13.04 et 13.10 ont enregistré 3 millions de téléchargements durant la première année de mise à disposition.  

Il faudra sans doute un certain temps pour que Windows XP disparaisse du paysage, mais Kylin semble avoir les atouts pour y contribuer.

3 commentaires

  1. Peu importe la nature du gouvernement chinois mais on peu considérer cette démarche comme la plus couillue et logique par rapport à un problème donné auquel tous les gouvernements ont à faire face à ce jour. En effet n’est-il pas normal qu’à ce jour après les révélations de Snowden et la nécessité de reprendre la main sur la destinée des données traitées la moindre des choses soit d’avoir au moins la main sur le code des systèmes qui les traitent plutôt que d’en laisser le destin entre les mains d’une société privée ?

  2. C’est assez bizarre de se plaindre de la fin de support de XP (ce système aura tout de même duré plus de 12 ans) et de partir sur une dérivée d’Ubuntu, même LTS (5 ans de support courant déjà depuis avril dernier).

    Une Red-Hat ou clone, comme CentOS (notons a ce sujet que la France pourrait mieux soutenir un autre clone maintenu pour des besoins recherche&université, bien de chez nous, pour ses propres besoins et s’en servir: Scientific Linux), aurait été un meilleur choix.

    Les durées de support dépassent 10 ans pour s’adapter aux temps longs des SI d’entreprise. Un temps long (et qui sera tenu, RH étant moins susceptible de mettre la clef sous la porte qu’Ubuntu) qui peut aussi convenir a bien des particuliers.

    Certes, le système de gestion de paquets ne vaut pas celui qu’Ubuntu hérite de Debian… Mais comme il est caché pour tout un chacun derrière des surcouches graphiques.

    Peut-être un truc a-t’il joué en défaveur de RH (en plus d’être une boite US): L’abandon des architectures 64 bits sur sa version 7 actuellement en bêta.

    Si RH voulait profiter de la fin de XP, il est totalement crétin d’avoir viré l’architecture 32 bits qui constitue probablement l’essentiel de ces vieilles machines. Il ne fallait pas faire cela cette année, cela était une option pour la version suivante.

    Là cela oblige à coller une RHEL 6.5, maintenue jusqu’en 2020: Cela ne fait gagner qu’un an versus Ubuntu LTS 14.04, avec à la clef un noyau/rootfs datant de 2009/2010. Pas très vendeur…

  3. ubonjour,
    Il y a le suivi des licence , mais il y a aussi le fait que la Chine va économiser des sommes considérables. La compagnie Microsoft se met dans les poches des sommes considérables depuis des années.
    Personnellement j’utilise 3 ordis avec une licence XP et 2 autres avec ubuntu.
    ubuntu n’a pas à rougir de son implantation (même modeste) et la Chine permettra peut être de trouver les financement pour un développement plus soutenu au niveau mondial.
    Peut être qu’un jour prochain on assistera à la vente d’ordi vendu avec Ubuntu de série.
    Microsoft souffre de sa suffisance, de l’abus de faiblese comme un membre de ma famille ayant acheté une license office2010 et qui suite au crash de son ordi « windows » n’a pas pu remettre sa licence malgré la pocession des codes…microsoft est devenu une usine à gaz géocentré sur le pognon. Cette nouvellle interface Ubuntu / Chine est très prometeuse à terme.

Poster un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroller en haut de la page
banner