Home / Actualités / Logiciels / Ubuntu 14.04 LTS peut remplacer Windows 8.1, cinq arguments

Ubuntu 14.04 LTS peut remplacer Windows 8.1, cinq arguments

Ubuntu 14.04 LTS est attendu pour le mois d’avril, le 17 exactement. Cette date coïncide, à quelques jours près,  à celle de l’arrêt du support de Windows XP. Beaucoup estiment que ce système est capable de remplacer XP mais également Windows 8.1. Voici cinq arguments.

Ubuntu

Microsoft a décidé cette année de mettre officiellement fin au support de Windows XP, espérant ainsi une migration massive d’utilisateurs vers ses derniers OS à savoir Windows 8 ou Windows 8.1. Cependant nous avons vu que Linux a, en 2013, enregistré 30% d’augmentation de ses parts de marché.

Ubuntu 14.04 LTS peut remplacer Windows 8.1.

L’arrivée d’Ubuntu 14.04 LTS sera peut-être l’occasion d’un abandon de Microsoft. Ce système d’exploitation gratuit à une communauté active et de lourds défenseurs argumentant que ses prouesses sont à  la hauteur pour ne pas dire supérieures à celles de Windows 8.1 et Windows 7.

 

Les arguments sont nombreux à commencé par cette une édition LTS, à support étendu. Elle vise à répondre aux besoins des entreprises en proposant une importante stabilité. Voici cinq autres raisons sauvant citées.

Ubuntu Vs Windows, cinq arguments

L’installation d’Ubuntu serait beaucoup plus simple que celle proposée par Windows 8 car le système reconnaît OS et autorise une installation sans effacement des données.  

L’interface principale d’Ubuntu 14.04 serait facile à utiliser et ne nécessiterait aucune intention particulière pour être configurée tandis qu’un remaniement en profondeur est possible grâce à une procédure assez simple. L’environnement proposé par Ubuntu permet de profiter d’un écosystème applicatif principalement gratuit tandis que les fonctions ordinaires proposées par Windows ont leur équivalence.

Il n’y pas de besoins primordiaux d’installer des drivers particuliers hormis peut-être ceux de la carte graphiques. Il est promis que tout serait mis en œuvre au niveau du noyau pour assurer une parfaite compatibilité avec la majorité des PC et ordinateur portable. Enfin, la sécurité serait maximale avec peu de chance de rencontrer un virus ou un logiciel malveillant  si bien qu’il n’y aurait pas de besoin d’un antivirus coûteux.

Qu’en pensez-vous ? Ubuntu 14.04 LTS peut vraiment remplacer Windows 8 et Windows XP ?

-----------------------------------------------------

Vos recherches qui ont mené à cet article :

  • ubuntu 14 04
  • ubuntu
  • ubuntu 14 04 lts
  • Ubuntu 14
  • ubuntu lts 14 04

27 commentaires

  1. Ca m’a toujours tenté mais il me semble que c’est moins pratique que windows pour faire tourner des jeux non ?

  2. Très intéressant, pour les jeux il y a SteamOS maintenant (en dualboot éventuellement)

  3. J’utilise depuis plusieurs années Ubuntu de manière exclusive, professionnellement et chez moi. A mon avis, c’est sans conteste le système d’exploitation avec le plus d’avantages et le moins d’inconvénients. Sans compter la fois où j’ai récupéré le contenu d’un pc planté sous Windows en réinstallant Ubuntu en dual-boot. Il faut se lancer, l’essayer c’est l’adopter! Les rares fois où je me retrouve sur un pc sous windows, je râle sur le manque de convivialité, le difficulté d’installer les pilotes, la lenteur de démarrage et d’utilisation et le risque de virus entre autres… Pour finir, je signale un autre « plus » sous Linux: jamais besoin de défragmenter le disque dur … puisqu’il ne se fragmente pas!

  4. En toute honneteté, sur ubuntu 13.10, je ne me suis toujours pas fait à unity et ses bugs bizarres, drivers de carte graphique compris.
    Les applications gratuites et importantes dans l’utilisation d’un pc sont disponible sous ubuntu et windows (firefox, etc….).

    La sécurité sur un ubuntu de base est plus forte que celle d’un windows de base. Pas de besoin d’installer un antivirus. Sur windows, il existe de multiples anti virus gratuits (on a l’efficacité qui va avec le prix je veux bien le croire).

    La stabilité d’ubuntu n’est pas encore parfaite, la version 13.10 devrait, sauf erreur , être maintenue 9 mois seulement.

    Pour résumer ubuntu c’est un compromis différent de windows.
    Pour ma part j’en ai choisis un autre, PC-BSD : plus facile à maitriser, et plus stable (les drivers sont installés de base, pas de mises à jour de noyaux toutes les semaines, etc etc….)

  5. J’utilise ubuntu depuis la version 5.04. Enfin je change de temps en temps, je passe par linux mint, lubuntu, xubuntu. Actuellement j’utilise lubuntu sur un msi wind, une distribution conviviale et légère que je trouve adaptée.

    Pour ma part je trouve qu’ubuntu peut très bien remplacer windows à condition d’avoir une utilisation de base de son ordinateur (mail, internet, musique, vidéos).

    Il faut être décidé et motivé pour franchir le pas car c’est un autre environnement et c’est difficile de changer ses habitudes, heureusement les logiciels phares sont les mêmes que sous windows. Je vous conseillerais d’utiliser par exemple firefox ou encore vlc sous windows, pour que le jour où vous allez switcher vous n’aurez pas à apprendre à les utiliser.

    Ubuntu est très agréable a utiliser et bien moins stressant que windows, il n’y a pas tout un tas de logiciels qui se manifestent à n’importe quel moment (mises à jour, offres commerciales…) alors que l’on est en train de faire autre chose!

    Je possède un pc de bureau qui est lui sous windows pour le jeu car j’ai longtemps cru bientôt pouvoir jouer facilement (et avec de bonnes performances) sous linux mais malheureusement ce n’est pas encore le cas. Les éditeurs et les fabricants de cartes graphiques trainent des pieds pour porter leurs jeux/pilotes sous linux de manière sérieuse.

  6. quid des logiciels qui tourne que sous windows ?
    Encyclopedia Universalis par exemple.

    • Bonne question!
      Personnellement je suis assez facilement passé de Windows à Linux car je travaillais déjà depuis plusieurs années avec des logiciels libres sous Windows (OpenOffice, Gimp, …). C’est une bonne manière de se préparer, puisqu’on retrouve ensuite exactement les mêmes programmes sous le nouveau système d’exploitation.
      SI on veut absolument continuer sous Linux avec des logiciels Windows il est souvent possible de les faire tourner par l’intermédiaire de Wine (c’est le cas pour la suite Office, Photoshop, …). Mais on prend vite le pli de passer à des logiciels équivalents et gratuits.
      Pour Universalis je viens de vérifier, il y a plusieurs options. Utiliser la vieille édition papier (je l’ai toujours!). Utiliser le site Web en ligne. Utiliser les cd sous Linux avec VirtualBox en intermédiaire (Universalis a pris le parti de rester uniquement Windows, donc il faut faire tourner un « faux Windows » virtuel sous Linux pour l’utiliser). Ou changer d’encyclopédie, celle de Hachette est prévue pour Linux par exemple.

      • Je suis entièrement d’accord avec cette philosophie : un maximum de libre sous windows XP pour passer un jour en toute transparence sous Linux.
        Ma dernière trouvaille : un « GNU giciel » pour convertir les vidéos OGM en AVI.
        Jusqu’où ira le libre ? …..

  7. Il y a beaucoup plus de logiciels sous Linux que Windows et l’immense majorité des logiciels Windows ont leur équivalent sous Linux. Il suffit de chercher. Le seul problème est plus au niveau professionnel, dans le cadre d’une activité particulière qui demande des besoins très spécifiques. Dans ce cas là, il est fort probable que les logiciels/applications soient pour Windows.

    Ayant été un utilisateur Windows depuis de nombreuses années (à partir de windows 95) je suis entièrement passé sous linux (Debian pour le travail et Xubuntu pour la maison) il y a de cela 4 ans (je garde un dual boot Windows pour les jeux Windows et je travail aussi sous Windows de temps en temps), et c’est un vrai soulagement !! Quelle liberté, quel plaisir !!! Et je trouve tout ce que je veux en un rien de temps. Pour une utilisation perso, je ne reviendrai, jamais sur du (propriétaire) Windows.

    Cordialement.

  8. J’ai découvert le monde de linux sous cette distribution avec la 7.04, mais depuis plus de 8 mois je suis désormais passé a manjaro, un poil plus complexe (quoi que..) et qui a l’avantage d’avoir des maj régulière et de ne pas nécessiter de reinstallation tout les 6 mois, et d’avoir des logiciels très récents.

  9. Personnellement, j’ai lâché Ubuntu à la fin du support de la 10.04 LTS: Les délires d’interface (changer les boutons de fenêtre de côté etc…) commençaient mais restaient aisément réversibles. De même que les ajouts inopportuns (store à la con etc). Ensuite, entre Unity et Gnome 3… même erreur sur le tactile pour un PC que windows 8. Et moins aisément réversible bien des éléments ayant été customisés.

    Je suis actuellement sur une Debian 7 XFCE, mais cela manque quand même de finition et comparé aux dernières Gnome 2, XFCE ramène tout de même 10 ans en arrière niveau facilités d’utilisation et de customisation du bureau. Je ne pense pas y rester, en prime 3 ans (5 désormais, autrefois réservés à la version serveur pour les LTS, ce qui permettait tout de même de prolonger au besoin car noyau et services de base restaient MAJ, il suffisait de continuer à gérer soit-même l’applicatif exposé, en 1er lieu le navigateur, soit-même et non via les dépots) de support étaient bienvenus. Chez Debian le compte n’y est pas.

    A la sortie de la RHEL 7, je pense passer sous le clone (gratuit) CentOS: J’ai déjà collé des 6.5 au travail et je suis assez satisfait du look&feel comparé à Debian. Mais cela restait du gnome 2.

    Mais Red-Hat a poussé gnome à arrêter les conneries et proposer un mode classique qui sera dans la RHEL 7. Cela me plait bien car ce sera le mode par défaut et tout sera prévu pour un bon support/affichage.

    Niveau support on est à 10 ans. On approche de la durée de support qui fut celle de XP, autre élément favorable au moment du choix.

    En prime, Red-Hat a repris récemment CentOS sous son aile: Ils sentent sans doute la bonne amorce pour contrer les LTS Ubuntu en perte de vitesse auprès des utilisateurs, joint à la fin de support de XP et à la grogne contre windows 8. Proposer une alternative suivie dans le temps est intelligent. Et n’oublions pas que les utilisateurs particuliers influencent à terme le milieu professionnel. C’est donc un pari intelligent pour l’avenir.

    Par contre, il devraient bosser un peu l’installateur: Anaconda n’est pas au niveau comparé aux installeurs Debian et Ubuntu. Je n’ai d’ailleurs pas réussi à utiliser une netinstall d’une clef USB (à un moment, il veut impérativement un CD si on ne veut pas utiliser un dépot, local ou distant) ni même les live (eux ne bootaient même pas via USB, que ce soit par copie binaire ou unetbootin), devant configurer un proxy et tout tirer depuis le réseau. Pas aisé pour un novice, l’obligeant à cramer une galette… mais attention au nb croissant de PC sans lecteur!

    Celui plus expérimenté avec les Debian peste aussi contre la gestion de paquets et un yum pas du tout au niveau d’un apt-get. Ceci dit, j’ai peu d’expérience avec les red-hat like… il y a donc peut-être des astuces. Mais en 2014 ne toujours pas avoir la complétion sur les noms de paquets dans yum alors que apt l’a depuis la nuit des temps fait un peu tâche.

    De même le nombre de paquets dispo est loin du compte. Les besoins un peu spécifiques imposeront d’avoir les outils de compil installés ainsi que les headers et autres versions dev de nombreuse dépendances. Au delà, là encore, du manque de convivialité se pose aussi la question de la place prise par tout cela. Mais bon, ce dernier point concerne moins de monde et les paquets Debian dispo accusent parfois un retard important aussi et un manque de test.

    Si le choix est plus restreint mais mieux testé, pour le pequm vulgaris, cela peut-être un avantage… si l’osbtacle de l’installeur est levé pour la RHEL/CentOS7.

    De même, rien d’automatique pour les drivers graphiques non libres (si on veut celui de Nvidia/AMD) contrairement à Ubuntu: C’est du manuel.

    Mais bon, Intel sortant enfin des chips graphiques intégrés potables… j’ai pour ma part résolu les réticences de ces deux là à ouvrir leurs drivers… par le vide!

  10. pour ma part quand on passe de windows a linux ( ubuntu ) je ne peux plus revenir sur windows

    mon parcours a ete windows,windows linux,linux et je migrerais un jour sur mac qui est base sur linux
    a ++

    • Faux. MacOS est basé sur Mach et FreeBSD, qui sont eux même basé sur UNIX.
      UNIX étant propriétaire, il a donné naissance a 2 noyaux libres: Linux (licence GPL 2/3 – Debian,ubuntu, fedora,mandriva…) et BSD (licence BSD – netbsd,openbsd,freebsd,pcbsd…).
      Ne surtout pas confondre GNU/Linux de BSD!

  11. Dans ma société, touts les serveurs sont déjà sous debian/xen/bsd, et la majorité des postes de travail sous Ubuntu.
    Sommes nous une société informatique ? Est-ce que les postes sous Linux sont ceux d’informaticiens ?
    Eh bien non : on vend des machines outils d’occasion, et mes utilisateurs sont la secrétaire standardiste, des commerciaux, les techniciens d’atelier…
    Toutes les fonctions professionnelles sont remplies sans problème par Ubuntu, avec en plus la stabilité et la sécurité apportée par Linux (pas de virus ! pas de spywares !) Les seuls obstacles pour un déploiement complet sont les résistances des utilisateurs sur qui je n’ai pas autorité, ou dont la mauvaise volonté serait contre productive. Mais je les aurais, je suis partisan des politiques de long terme… :)

  12. J’utilise Ubuntu au boulot depuis la version 8.04.

    Je ne conçois pas de retourner sous Windows. Pourtant, je ne recommanderai pas Ubuntu pour un suage professionnel tant que la suite MS Office ne sera pas portée sous Ubuntu. J’utilise PlayOnLinux et VirtuaBox pour produire des documents Word que mes collègues peuvent lire et des présentations PPT un minimum jolies. Libre Office est acceptable pour du texte mais pas du tout pour des présentations.

    Bref: Le jour ou Powerpoint tournera en natif sur Linux comme il tourne sur Mac, on pourra parler…

  13. Bonsoir à toutes et tous,

    « Condensé de mon expérience informatique »
    Thomson TO5 , MO7, amstrad 6128+ et atari dans les années 80 et début 90,
    Dos 4 sur un Bull MICRAL (486 DX) début des années 90,
    Puis Windows 3.11 sur un Packard Bell avec 1 Intel Pentium 166 MMX,
    Toutes ses machines étaient livrées avec leurs OS.
    En 2001, je me monte entièrement mon premier PC, sous Windows 98 2ème Ed, car pas assez d’économie pour me payer une licence Win NT.
    J’ai patiemment attendu la parution du SP1 de Win XP pour me procurer une version Pro que j’utilise encore. Mais le drame des vers, virus, chevaux de troie et compagnie on eu raison de ma patience, je ma tourne donc vers linux en 2004, d’abord Debian puis Ubuntu 5.04 (soit avril 2005). A par mon PC perso XP depuis le SP1, j’ai eu jusqu’à 5 PC supplémentaires et tous n’ont vu que linux en os installé, zéro problèmes pour jouer (Wine puis cedega et enfin Play on linux) ni pour la retouche photo (GIMP) ni pour l’électronique mon métier (Eagle, Qcad, Qelectrotech et Draftsight) ni pour la musique que je fais avec un vieux clavier MIDI Yamaha PSR400 (UbuntuStudio basé sur la dernière LTS de Ubuntu soit 12.04.4) et bien sûr ZERO VIRUS! ZERO PB DE PAYEMENT PAR CB EN LIGNE! Ne tombez plus dans le piège de Tonton Bill et méditez cette phrase que je vous traduis pour la métaphore sur l’informatique libre GNU/GPL : « In a world without fences and walls, who needs gates and windows? Dans un monde sans murs ni clôtures, qui a besoin de portails et fenêtres? » A bon entendeur, salut.

  14. Pour monsieur & madame tout le monde le système pose un minimum d’habitudes facile à acquérir, la ressemblance avec le système concurrent est visible. Pour les non-joueurs il est une alternative idéale avec des standards gratuits (OGG…) qui plus est libres, donc c’est une solution pérenne pour les fichiers de tous ordres. A mettre dans la balance lors d’une acquisition matérielle PC.

  15. J’ai utilisé un peu de tout comme système (Oric, TO7, TRS80, Atari STE, Falcon, Windows 95/98 Vista Sevent windows 8/8.1, x/ubuntu, redhat, …), , une chose est sûre Windows a été de loin celui qui m’a toujours gardé éveillé pour dépanner un ami avec des soucis de virus ou autres joyeusetés (même un windows 8 de 2 semaines !) faut dire aussi que peu d’amis ou de voisins utilisent autre choses…

    Mais en utilisation de tous les jours, force est de constater que le « monopole » de microsoft a joué en sa faveur. Un matériel mal reconnu sous Ubuntu m’a forcé à revenir à Windows XP alors que ma famille était séduite par Linux. Des jeux sous Windows exclusivement, des logiciels professionnels de qualité uniquement sous Windows…

    Ubuntu peut largement convenir à de nombreuses personnes car maintenant le PC fixe n’est plus le seul ordinateur à la maison. Si vous avez une tablette et une console de jeu, n’hésitez pas à changer votre XP en Ubuntu MAIS faites attention et tester votre matériel et notamment l’imprimante !!!

    Maintenant la roue tourne, Microsoft se bat pour rattraper son retard et essaye de damer le pion aux autres (Apple / Google) pour les PC et Tablettes – la guerre du smartphone étant perdue à mon sens. La concurrence est le meilleur moyen de faire progresser l’ensemble des acteurs, les logiciels libres quant à eux tireront leur épingle du jeu mais toujours avec un retard au niveau de ce qui fait le plus vendre : une belle interface utilisateur soignée !

  16. ca fait des années on entend cette rengaine mais linux est toujours compliqué a utiliser par rapport a windows pour les noob c’est a dire 95% des utilisateurs.
    j’ai windows 8.1 sur mon pc bureau et j’administre mon dedié sur ubuntu 12.04 lts je m’en sors sauf si y’a un soucis exemple : probleme de dependence de paquetage ou un sudo apt-get install -f n’y fait rien ou alors probleme avec connection avec nomachine ou pour configurer open ssh etc etc…
    quand a un probleme de boot bon courage avec grub et vi en mode texte

  17. Si mac avait été basé sur Debian, il y a belle lurette que Windows n’existerait plus! Unix est caduc comme choix et FreeBSD presque inexistant!

Poster un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroller en haut de la page