Accueil / Actualités / Politique et économie / Affaire YouTube : L’UFC-Que choisir s’interroge, l’ARCEP prend la parole

Affaire YouTube : L’UFC-Que choisir s’interroge, l’ARCEP prend la parole

Suite à la publication des résultats d’un appel à témoignages assez accablant concernant les grands opérateurs Internet français, l’association de défense des consommateurs souhaite savoir l’investissement dans les infrastructures sont à la hauteur des besoins.

UFC Que ChoisirL’UFC-Que choisir avait matière à réflexion devant le nombre de plaintes affluant de la part des clients de Free soulignant que l’accès à la plateforme Youtube est un véritable cauchemar surtout en soirée.  84 % des interrogés se disent mécontents de la qualité de ce service. Free n’est pas le seul dans cette histoire puisque le taux d’insatisfaction des clients d’Orange s’élève  à 47 % soit quasiment un internaute sur 2 contre 46 % chez les abonnés SFR. D’autres services comme Dailymotion sont également cités ou encore les plates-formes de télévision de type « Replay » (TF1, M6 et France Télévision). SFR, Orange et Free Mobile sont tous touchés avec plus de 20% de mécontents.

Pour UFC-Que choisir il ne s’agit pas uniquement de « tensions commerciales » entre les diffuseurs de contenus comme Google et les opérateurs, Free étant justement en plein bras de fer sur cette question. L’association s’interroge  devant  « Le fait que les problèmes touchent autant de services  et qu’ils soient observés toute la journée ». A ses yeux, il est possible que les opérateurs ont sous-évalué les besoins avec des infrastructures sous dimensionnées.

L’ARCEP, le régulateur des télécoms n’a pas tardé à réagir. Dans une interview à AFP, elle indique que cet état de fait est connu à ses yeux tout en soulignant qu’une enquête administrative est en cours depuis le mois de novembre dernier afin de déterminer d’où venait le problème (problème technique, trafic bridé…). Les principaux incriminés (l’Iliad maison mère de Free, Google propriétaire de YouTube…) ont reçu un questionnaire. l’Arcep souhaite avoir avant la fin décembre les “détails techniques et financiers” de ce problème.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Microsoft Unboxed

Microsoft lance le projet « Microsoft Unboxed », de quoi s’agit-il ?

Dans le cadre du projet « Microsoft Unboxed », le géant du logiciel propose ...

ARCEP

Fibre, l’ARCEP dévoile un déploiement toujours aussi lent

L’Eden vanté au travers d’un marketing bien mené de la part des ...

ARCEPT, pour chaque opérateur, quatre niveaux d'évaluation de la couverture mobile

Couverture mobile des opérateurs, l’ARCEP annonce « Un choc de transparence »

L’ARCEP annonce la publication de cartes permettant aux consommateurs d’évaluer les performances ...