Accueil / Actualités / Politique et économie / Antivirus AVG, la gratuité n’existe plus, vos historiques de navigation vont être vendus
AVG-Politique de confidentialité

Antivirus AVG, la gratuité n’existe plus, vos historiques de navigation vont être vendus

AVG annonce sans détour que les historiques de navigation de ses utilisateurs vont être surveillés, analysés et conservés afin de les commercialiser auprès des annonceurs en ligne. Il est toutefois souligné que seuls les détails non personnels sont concernés.

AVG-Politique de confidentialité

La société tchèque AVG à l’origine d’antivirus vient de mettre à jour sa politique de confidentialité des données. Cette mise à jour n’est pas anodine. Avec un certain courage et un souhait de transparence, il est annoncé qu’un processus de surveillance, d’analyse et de collecte des données de navigations va être mis en place. Tous ces détails autour des pratiques « Internet » de ses utilisateurs vont être vendus à des annonceurs en ligne. Il s’agit ici de mettre en place un modèle économique autour de certains de ses produits Freemium.

AVG Freemium – Surveillance, collecte et commercialisation des données de navigation

Cette nouvelle politique de confidentialité entrera en vigueur à partir du 15 octobre prochain. AVG a souhaité assumé ce choix avec une communication franche sur son blog  accompagnée de la publication de ce nouvelle politique afin que ses utilisateurs puissent en prendre connaissance et décider si oui ou non ils souhaitent utiliser ses service.

AVG indique « Nous recueillons des données non personnelles pour faire de l’argent avec nos offres gratuites afin de conserver leur gratuité ».  Ceci concerne

  • L’identifiant de Publicité associé à votre terminal,
  • L’analyse de l’historique, cela comprend les métadonnées,
  • Votre fournisseur de services Internet ou de réseau mobile,
  • Des informations concernant d’autres applications que vous pourriez avoir sur votre appareil et comment elles sont utilisées.
  • A cela s’ajoute d’autres informations qui peuvent être partagées et non vendues comme votre adresse IP, votre âge et des adresses

AVG affirme qu’il ne vendra pas des données dites « personnelles » comme le nom, les emails ou des détails de cartes de crédit. Ce dernier point est cependant à relativiser sachant que des fuites peuvent avoir lieu dans l’historique de navigation. Si cela se produit AVG prétend qu’il va prendre des mesures de précaution pour filtrer les données personnelles de l’historique de navigation avant de les vendre.

Enfin tout ce système est mis en place à des fins statistiques avec des données que ne seront jamais regroupées, ni agrégées. Cela sous-entend qu’il n’y aura pas de lien entre les données permettant d’attacher par exemple un nom à un email ou un ordinateur…

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

2 plusieurs commentaires

  1. A quoi bon avoir un anti-espion si c’est lui l’espion

  2. Bon après il est normal qu’il fasse leur beurre aussi 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le best of des meilleurs antivirus pour Windows 10 d' AV-Test - Période avril 2017

Windows 10, Quel est le meilleur Antivirus ?

L’attaque mondiale orchestrée à l’aide du ransomware WannaCrypt a rappelé de manière ...

Windows Defender Antivirus de Microsoft

Windows Defender, un faux positif pose problème chez certains PCtistes

L’antivirus natif de Windows, Windows Defender semble touché par un nouveau bug. ...

SecureAnywhere Internet Security Complete de Webroot

Antivirus Webroot, attention Windows est détecté comme étant infecté

Une mauvaise mise à jour proposée par Webroot le 24 avril 2017 ...

banner