Accueil / Actualités / Politique et économie / Coup de tonnerre chez Intel avec la démission surprise de son PDG
Brian Krzanich
Brian Krzanich, l’ ex-patron du n°1 mondial des puces électroniques alias Intel

Coup de tonnerre chez Intel avec la démission surprise de son PDG

Intel annonce que Brian Krzanich, son PDG vient de démissionner. L’actuel directeur financier prend provisoirement ses fonctions. L’homme est au cœur d’une polémique interne. Il n’aurait pas respecté la règle de non fraternisation en vigueur dans l’entreprise. Explications.

Intel vient d’informer par un communiqué de presse de la démission de son président directeur général et membre du conseil d’administration Brian Krzanich. Le poste vacant est désormais occupé de manière provisoire par Robert Swan, l’actuel directeur financier du groupe. La passation de pouvoir est rapide et l’ambiance tendue. Le numéro 1 du processeur ne s’éternise pas sur les compliments et les remerciements. Tout se résume en une seule phrase

« Nous sommes reconnaissants pour les nombreuses contributions de Brian à Intel ».

Brian Krzanich a reconnu avoir eu dans le passé une relation consensuelle avec une employée. Cette pratique est interdite par le code de bonne conduite du groupe. Il fait référence à un respect de la règle dite de « non-fraternisation ». Compte tenu de l’attente que tous les employés respectent les valeurs d’Intel et adhèrent à ce code de conduite, l’administration du groupe a accepté la démission de M. Krzanich.

L’enquête menée en interne a conclu à une faute. Elle peut être qualifiée de grave à la vue de la décision. Si le communiqué de presse parle d’une décision, il s’agit bien d’un renvoi pure et simple.

Intel et Brian Krzanich

Est-ce là la conséquence de trop de critiques autours de Brian Krzanich ?

L’ ex-patron du n°1 mondial des puces électroniques n’a pas toujours été apprécié en particulier avec sa politique de licenciement de 2016 ou encore l’échec de la marque sur le segment de la mobilité.

A cela s’est ajouté récemment le fiasco mondial des failles Meltdown et Spectre et surtout la gestion de cette crise. Elle a été à l’origine de correctifs bâclés au point qu’Intel lui-même a déconseillé de les installer.

Failles Meltdown et Spectre, Intel déconseille l’installation de ses correctifs

Enfin il s’est ajouté une crise autour d’une vente massive de ses actions juste avant que le groupe dévoile au monde l’existence de ces failles.

Failles CPU, le PDG d’Intel a vendu ses actions avant leur divulgation publique

Le président Andy Bryant déclare

« Le conseil croit fermement à la stratégie d’Intel et nous sommes confiants dans la capacité de Bob Swan à diriger l’entreprise alors que nous menons une solide recherche pour notre prochain PDG. « 

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

2 plusieurs commentaires

  1. Et bing!
    Comment se débarasser d’un pdg loser?
    Bah un p’tit coup de weinstein, ni vu, ni connu, c’est la mode, ça coûte rien et ça rapporterait même gros (« tes indemnités?…ha ha ha… »)
    Sortez le popcorn, merci Lisa et Jim 🙂

  2. Coup de tonnerre chez Intel avec la démission surprise de son PDG, qui devient PDG de Outel du coups (c’est le cas de le dire).

    Ok je sort….

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Distribution Linux Ubuntu de Canonical

Ubuntu et les processeurs Intel Skylake, Canonical présente ses excuses, explications

Canonical présente ses excuses aux utilisateurs de son système d’exploitation Linux Ubuntu. ...

Plateforme Steam de Valve

PC Gaming, Steam dévoile le duo gagnant, Intel et Nvidia, bilan

Steam vient de mettre à jour ses chiffres concernant son enquête sur ...

Amazon – les Meilleures ventes processeurs en temps réel

Top 10 des meilleures ventes processeurs, AMD domine l’offre DIY

Le géant de commerce électronique américaine basée à Seattle, Amazon propose une ...