Accueil / Actualités / Politique et économie / La GCHQ a dérobé de grandes quantités d’images pornographiques d’utilisateurs Yahoo!
GCHQ

La GCHQ a dérobé de grandes quantités d’images pornographiques d’utilisateurs Yahoo!

De nouvelles révélations sur l’importance de la surveillance généralisée et mondiale d’Internet viennent d’être mises en ligne. L’information est scandaleuse puisque The Guardian avance que la GCHQ, aidée par la NSA, a intercepté et stocké des millions d’images de Webcam d’internautes, sans le consentement.

GCHQ

La publication d’une nouvelle série de documents datés entre 2008 et 2010 dévoile qu’un programme de surveillance incroyable était en vigueur. Baptisé “Optic Nerve“, son but était de capturer des images fixes de Webcam d’utilisateurs Yahoo !

La GCHQ vole des millions d’images de Webcam.

Les fichiers ont été enregistrés dans des  bases de données de l’agence de surveillance britannique. Les performances et surtout la portée du dispositif semble effarent puisqu’en l’espace de six mois en 2008, pas moins de 1,8 millions de clichés d’utilisateurs ont été récoltés et ce à un niveau mondial.

Yahoo se déclare naturellement révolté. Sa réaction est présenté comme furieuse face à ces révélation. Le géant de l’Internet déclare qu’il s’agit ici

d’un tout nouveau niveau de violation de la vie privée de nos utilisateurs

L’affaire ne s’arrête pas là puisque pour beaucoup d’internaute l’usage d’une Webcam est imaginé comme privé et sécurisé. La GCHQ démontre le contraire en mettant en position compromettant de millions d’utilisateurs.

Des milliers d’Internautes montrant des parties intimes.

La collection de fichiers récoltés contiendrait beaucoup de photos de personnes nues. Le comble est que la GCHQ ironise en se déclarant surprise du nombre de personnes capables de “montrer des parties intimes de leur corps à d’autre personne.”

Entre 3% et 11% des images volées contiendrait de la nudité. Pour ceux qui espèrent que ce programme n’était que temporaire, ce ne serait pas le cas. Il a commencé en 2008 et était toujours actif en 2012. Les masses d’informations recueillies sont déclarées traitées.

Cet espionnage massive et sans gant est justifié par la quête d’expérimenter la reconnaissance faciale automatique à grande échelle afin de repérer et surveiller des cibles actuelles de l’agence.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

MacBook Pro

MacBook et la sécurité, Apple déconseille l’utilisation d’un cache Webcam

L’utilisation d’un petit ruban adhésif sur la caméra d’un ordinateur portable est ...

Samsung

Samsung espionne les utilisateurs de ses smartphones

Le géant Samsung est au cœur d’un nouveau scandale. Après le plus ...

Microsoft

Yahoo !, Microsoft jure d’être « clean » sur la question de l’espionnage des emails de ses utilisateurs

L’affaire Yahoo ! n’a pas fini de faire parler d’elle. L’entreprise est ...