Accueil / Actualités / Politique et économie / Les opérateurs téléphoniques sabotent la 3G pour favoriser l’adoption de la 4G ?
3G

Les opérateurs téléphoniques sabotent la 3G pour favoriser l’adoption de la 4G ?

 Les opérateurs téléphoniques Français sont face à une accusation grave. L’association de consommateurs UFC-Que Choisir évoque l’idée que pour favoriser la vente de leurs forfaits 4G à prix élevés, la 3G serait volontairement dégradée.

3G

Le paysage de la téléphonie mobile est de nouveau assombri par l’évocation de pratiques très discutables, le consommateur serait une nouvelle fois pris en otage. Après à oligopole mis au grand jour par l’arrivée de Free Mobile, l’utilisation abusive et sans réserver du terme illimité ou encore l’arrivée de nouvelles restrictions des usages, les opérateurs sont soupçonnés de saboter les performances de la 3G pour pousser le consommateur à se rabattre sur la 4G.

Les opérateurs dégradent un service pour en favoriser un autre ?

Selon l’association de consommateurs UFC-Que Choisir, les opérateurs dégradent un service, celui de la 3G pour en favoriser un autre, celui de la 4G. Il s’agirait ni plus ni moins qu’un sabotage à des fins mercantiles. Elle indique

Cette situation apparaît comme une manœuvre visant à dégrader les conditions d’utilisation de la 3G pour valoriser artificiellement la 4G. Faisant de la 4G un enjeu stratégique, il est à craindre que les opérateurs généralisent la pratique, ainsi qu’une baisse des investissements sur les réseaux 3G.

L’association appuie ses dires au travers des résultats d’une étude réalisée pour l’Arcep, mise en parallèle à une précédente menée en décembre dernier pour son compte. Les conclusions semblent évidentes, les réseaux 3G Orange et SFR ont des débits en baisse tandis qu’il est évoqué  une « hausse spectaculaire de la non qualité » pour le 3G chez Free et la disparition du H+ pour les forfaits 3G chez Bouygues Télécom.

historique  3g

Devant ses résultats UFC-Que Choisir a saisi l’Arcep.

Pour lui demander de fixer dès à présent des exigences sur une qualité de service minimale pour la 3G, et de lier ces exigences à la capacité des opérateurs à exploiter les fréquences 4G.

Ces accusions ne plaisent pas du tout aux opérateurs et Free dégaine le premier en annonçant son intention d’attaquer l’UFC-Que Choisir en justice.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Internet

Débit Internet et Fracture numérique, la France prend un retard considérable

L’UFC-Que Choisir dévoile, au travers d’une étude, l’ampleur de la fracture numérique ...

Free Mobile : Xavier Niel répond aux attaques d’UFC-Que-Choisir

Les attaques de l’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir » n’ont pas ...

Free Mobile : Plainte pour pratiques commerciales abusives par l’UFC-Que-Choisir

Free Mobile est dans le collimateur d’UFC-Que-Choisir. Edouard Barreiro, le directeur des ...