Accueil / Actualités / Politique et économie / Mega : La Mega arnaque ?

Mega : La Mega arnaque ?

Après un lancement qui n’a pas manqué de faire du  bruit, plusieurs articles s’attaquent à MEGA. Sa légitimité et son sérieux sont mis en doute. Voici plusieurs arguments avancés.

MEGA et le respect du copyright.

Mega

La mise en avant du respect du copyright ne serait qu’une façade. Bien que « 24 occurrences du terme « copyright » dans ses CGU » apparaissent, la réalité serait tout autre. « Un rapide coup d’œil aux fichiers échangés devrait pourtant suffire à provoquer un ulcère chez tous les Pascal Nègre de la terre » notent nos confrères de chez Telerama qui se sont attaqués aux conditions générales d’utilisation (CGU). Nous avons le même son de cloche chez 20minutes qui indique « Kim Dotcom a affirmé samedi que Mega n’aurait rien d’illégal. Ce qui ne veut pas dire pour autant que les partages de fichiers ne le seront pas. »

MEGA ne protègerait pas ses utilisateurs, ce serait même tout le contraire.

A la lecture du CGU, Mega semble se décharger de toutes responsabilités en la faisant porter exclusivement sur les épaules de ses utilisateurs. Il est en effet possible de lire « Si vous autorisez d’autres personnes à accéder à vos fichiers […] vous êtes responsables de leurs actions sur le site et vous acceptez de nous indemniser s’ils enfreignent nos conditions d’utilisation. ». Pour l’Expansion « Mega se protège lui, pas ses utilisateurs » car le chiffrement mis en place n’aurait que le motif de « se dédouaner de toute responsabilité en cas de partage illégal de fichiers » tout en précisant que « Mega se réserve alors le droit de communiquer le nom et l’adresse IP du contrevenant aux autorités, comme il s’y est engagé […] Les données sont chiffrées, oui, mais l’anonymat n’est pas garanti ».

MEGA et sa sécurité : Attention, il y a danger ?

Mega : Creation d'une clé de chiffrement

La sécurité du site, point important, ne serait qu’une illusion. Telerama met en avant les conclusions de plusieurs spécialistes qui se montrent « particulièrement circonspects sur la sécurité du dispositif, qui souffrirait déjà de nombreuses failles exploitables ». Même verdict pour l’Expansion « Le problème, c’est que plusieurs spécialistes ont remis en cause la qualité de chiffrement des données. Plusieurs failles ont été détectées » tandis que Numérama tire la sonnette d’alarme. L’impossibilité de changer de mot de passe est une véritable Épée de Damoclès car si un compte vient à être piraté “les hackers pourront uploader en votre nom n’importe quel contenu et le partager, rendre publics des fichiers qui étaient privés, supprimer tous les fichiers stockés sur Mega, ou télécharger l’ensemble“.

MEGA et les données personnelles, rien de clair ?

Enfin un des points soulevé concerne  l’utilisation des données personnelles et surtout des informations bancaires. Bien que Kim Dotcom “affirme n’avoir aucun moyen de contrôler les fichiers échangés par les utilisateurs de son site” un paragraphe des conditions d’utilisation “rappelle que les administrateurs peuvent retirer tout contenu en inadéquation [avec la politique de Mega], à [leur] discrétion” souligne Telerama. Selon eux, Il y aurait discorde avec notre législation  « En France, le stockage des données bancaires par les sites marchands est strictement contrôlé par la Commision Nationale Informatique et Libertés et ceux-ci doivent aviser leurs clients de l’utilisation qu’ils en feront. Pas Mega, qui se contente d’un renvoi vers ses CGU ».

Face à tous ces arguments à chacun de se faire sa propre idée mais il serait sage d’attendre. Pour rester en sécurité, il est toujours bon d’agir en conséquence.

Articles qui devraient vous intéresser.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. Merci à vous de nous éclairer sur ce point important.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

MEGA

MEGA est à fuir ? Kim Dotcom le sous-entend…Divorce et prise de contrôle virulente

Kim Dotcom vient d’annoncer qu’il avait perdu le contrôle de MEGA. Dans ...

MEGA sous Android Mobile

MEGA, après Android et iOS, Windows Phone

Le service de stockage en ligne, MEGA, va prochainement proposer un client ...

MEGA débarque sous Android, bientôt 6 millions d’utilisateurs

MEGA débarque sous le système d’exploitation mobile Android. Le service de stockage ...