Accueil / Actualités / Science et technologie / Lunar Catalyst, la NASA veut retourner sur la Lune avec l’aide de sociétés privées
base Lunaire

Lunar Catalyst, la NASA veut retourner sur la Lune avec l’aide de sociétés privées

La NASA réaffirme que la collaboration avec le secteur privé est la clé de la conquête spatiale. L’agence annonce de nouvelles possibilités de partenariat pour l’atterrissage de vaisseaux spatiaux commerciaux sur la Lune.

base Lunaire

L’agence spatiale américaine, la NASA, travaille déjà avec un certain nombre d’entreprises comme  Orbital Sciences Corporation à Dulles en Virginie ou encore SpaceX à Hawthorne en Californie autour du développement d’engins ravitailleurs. Ces deux sociétés ont également conclu des accords pour la mise en œuvre d’une version habitée de leurs capsules.

NASA, des livraisons de fret sur le Lune.

L’agence  envisage d’appliquer le même modèle économique pour mettre sur pied des missions plus lointaines. Dans un communiqué de presse, elle indique qu’elle souhaite des opportunités pour stimuler les capacités de transport commerciales de fret à la surface de la Lune.

Une annonce fait son apparition. Elle stipule l’attente de propositions de partenariat pour le développement de capacités robotiques commerciales fiables et rentables qui permettront de ravitailler en fret la Lune. Ces capacités techniques pourraient soutenir des activités commerciales sur la Lune, tout en permettant de nouvelles missions d’exploration scientifique.

Le projet Lunar Catalyst.

Ce projet porte le nom de Lunar Catalyst (rien à voir avec les drivers vidéo d’AMD 😉 ), Catalyst est la contraction de Cargo Transportation and Landing by Soft Touchdown.

NASA souligne qu’elle ne peut soutenir financièrement un tel projet. Elle se propose donc, au travers de ces collaborations, de partager son savoir-faire, ses installations et ses équipements.  Greg Williams, administrateur adjoint des opérations d’exploration humaine indique

Comme la NASA poursuit un ambitieux plan pour les humains d’explorer un astéroïde et la planète Mars, l’industrie américaine va créer des opportunités pour faire avancer de nouvelles technologies […] Nos investissements stratégiques dans les innovations de nos partenaires commerciaux ont apporté une réussite commerciale de ravitaillement de la Station spatiale internationale.

Lunar Catalyst a pour but de mettre sur pied des petites et moyennes missions, capables de livrer 30-100 kg ou 250-500 kg de fret sur la surface lunaire. Les missions orbitales autour de la Lune , comme Lunar Reconnaissance Orbiter ont révélé des preuves de la présence d’eau et d’autres substances volatiles. Cependant les scientifiques ont encore des difficultés d’expliquer leur présence. La NASA souligne qu’il est donc nécessaire d’atteindre la surface Lunaire pour l’explorer de plus prêt.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Exoplanète TOI 700 d (Illustration). Source : NASA

TOI 700 d, la NASA découvre une nouvelle planète située dans une « zone habitable »

L’agence spatiale américaine vient d’annoncer la découverte d’une nouvelle exoplanète, TOI 700 ...

Exoplanète GJ 357 d, Credits: NASA's Goddard Space Flight Center

Exoplanète et la vie, la NASA découvre une nouvelle planète Terre candidate, GJ 357 d, détails

Un nouveau système solaire vient d’être découvert par une équipe internationale d’astronomes. ...

Hubble Legacy Field

eXtreme Deep Field, la NASA publie une image incroyable de notre univers

La NASA vient publier une impressionnante image de notre univers. Elle montre ...