Accueil / Actualités / Science et technologie / Proxima B, une seconde Terre toute proche du système solaire
Exoplanete

Proxima B, une seconde Terre toute proche du système solaire

L’avancée de la technologie a permis depuis plusieurs années de détecter des exoplanètes. Une nouvelle étape vient d’être franchie. Une équipe de chercheurs a découvert l’exoplanète la plus proche de la Terre jamais observée.

Exoplanete

L’annonce a été faite cette semaine. La découverte est de taille car cette planète est de type « rocheuse » et surtout elle orbite autour de l’étoile la plus proche de notre soleil, Proxima de Centaure. L’astre en question se nomme Proxima B. Elle se situe dans notre voisinage puisqu’elle orbite à seulement 4,2 années-lumière. Ceci veut dire que la lumière met 4,2 années pour parcourir la distance.

Proxima B, une découverte majeure ?

La découverte est le fruit d’une collaboration de nombreux chercheurs autour du programme nommée Pale Red Dot. Attention tout de même. Si l’annonce fait déjà rêvée les passionnés, le monde scientifique reste prudent car les résultats doivent être vérifiés. Il y a aussi beaucoup de question sans réponse autour des caractéristiques de cette exoplanète particulière.

Proxima B, une seconde Terre

Il est toutefois avancé qu’il s’agit d’une planète assez semblable à notre bonne vieille Terre. Elle est 1,3 fois plus grosse et de type rocheuse. Sa course autour de son étoile est par contre différente de la nôtre avec une distance 20 fois plus proche.

Cette affinité ne semble pas avoir trop d’impact sur la chaleur ou la luminosité en raison de la nature de son étoile. Proxima de Centor est une naine rouge. Du coup la distance les séparant serait compatible avec la présence d’eau liquide à la surface. Il s’agit ici d’une supposition qui n’est malheureusement pas confirmé.  A ce sujet Angsar Reiners de l’Institut d’astrophysique de Göttingen est clair

 « on ne sait rien de l’atmosphère et de la présence ou non d’eau ».

Les équipes à l’œuvre derrière cette découverte estiment toutefois que Proxima B voyage dans une zone d’habitabilité. Il s’agit d’une espace géographique autour d’une étoile compatible avec certains éléments primordiaux à la vie telle que nous la connaissons. Pour Proxima B, la présence d’une atmosphère est possible et probable tout comme de l’eau à l’état liquide.

Proxima B a été découverte à l’aide de la technique dite des vitesses radiales. Tout corps dans l’espace est à l’origine d’un champ gravitationnel. Une planète autour d’une étoile ne déroge pas à cette règle universelle. Elle est donc à l’origine de perturbation gravitationnelle de son étoile qu’il est possible d’observer.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

2 plusieurs commentaires

  1. tout proche et si loin a la fois

  2. A la vitesse des sondes Voyager 1 et 2 : 17 Km/s, soit 61 200H Km/h, cela ne prend que 74 929 ans..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L'étoile Trappist-1 et son cortège de sept planètes

Exoplanète et la vie, la NASA découvre trois planètes Terre candidates

La NASA vient de découvrir tout un cortège de planète autour d’une ...

Exoplanete

Découverte autour des Exoplanètes, la NASA surprend et donne rendez-vous ce soir !

La Nasa a l’art de la communication. Dans un communiqué, l’agence spatiale ...

Exoplanete

Kepler-438b et Kepler-442b, deux cousines de la Terre sont découvertes

Une équipe de chercheurs vient d’annoncer avoir découvert de nouvelles planètes potentiellement ...

banner