Accueil / Actualités / telephone-portable / Free Mobile : SFR ne lache pas l’affaire !

Free Mobile : SFR ne lache pas l’affaire !

Free Mobile n’aura pas de répit concernant la véracité du bon fonctionnement de son réseau. SFR  lance une contre-offensive en soulignant au régulateur des télécoms, l’ARCEP, que le gros des appels transite par le réseau en itinérance d’Orange. L’opérateur fournit comme preuve ses propres résultats de vérifications.

SFR ne se cache plus et a décidé de mettre les pieds dans le plat. Dans un courrier destiné à l’ARCEP, l’opérateur indique avoir mené une campagne de mesure de 3.000 pointages : “Il ressort des mesures réalisées que, même dans certaines communes réputées couvertes par Free Mobile, les appels ont transité majoritairement, voire quasi-exclusivement par le réseau en itinérance d’Orange. Il s’ensuit que la population résidant dans les zones où les appels émis transitent par le réseau d’Orange ne saurait en aucun cas être regardée comme couverte par le réseau de Free Mobile” indique-t-il. La conclusion semble donc assez évidente “Ces mesures suscitent donc les doutes les plus sérieux sur le respect par Free Mobile de ses obligations de couverture”.

Publicité SFR contre Free Mobile

Rappelons que l’ARCEP(Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) avait pourtant tenté, fin janvier, d’apaiser les querelles en soulignant que le lancement d’un nouveau réseau de téléphonie mobile “représente une opération complexe qui peut nécessiter des réglages et des mises au point“, qui sont “légitimes dès lors que les engagements de couverture de l’opérateur sont respectés et dans la mesure où le service aux consommateurs n’est pas altéré“. Free Mobile se doit de respecter certaines contraintes dont celle de couvrir au moins 27% de la population sans quoi son accord d’itinérance avec Orange pourrait devenir caduque. ARCEP n’avait pas manqué également de rappeler que le lancement de la 3G par Orange France, SFR et Bouygues Telecom sur la période 2001/2002 n’a pas été sans reproche et que des retards avaient été tolérés “en raison des difficultés techniques et économiques invoquées par les opérateurs“.

Entre novembre et décembre 2011, l’ARCEP a “procédé à une vérification attentive” du réseau Free Mobile avec plus de 10.000 mesures sur le terrain. L’Autorité, dans un souci de transparence, à sa propre initiative ?, a cependant demandé à la société Free Mobile un nouveau point de contrôle afin de connaitre l’état de son réseau, une liste des sites installés, des sites effectivement activés, et des motifs qui auraient pu la conduire, le cas échéant, à l’extinction de certaines stations de son réseau.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

ARCEP

Fibre, l’ARCEP dévoile un déploiement toujours aussi lent

L’Eden vanté au travers d’un marketing bien mené de la part des ...

ARCEPT, pour chaque opérateur, quatre niveaux d'évaluation de la couverture mobile

Couverture mobile des opérateurs, l’ARCEP annonce « Un choc de transparence »

L’ARCEP annonce la publication de cartes permettant aux consommateurs d’évaluer les performances ...

Free Mobile

Free mobile se déclare une nouvelle fois numéro 1

Free Mobile poursuit inlassablement sa montée en puissance. Le groupe Lliad annonce ...