Accueil / Actualités / telephone-portable / Propriétaire d’iPhone, ils sont tous malades ?
iPhone 4S
Smartphone Apple iPhone 4S

Propriétaire d’iPhone, ils sont tous malades ?

Une étude laisse entendre que les propriétaires d’un iPhone sont atteints d’une sorte de maladie mentale si bien qu’Apple profite d’une « loyauté aveugle » de sa communauté.

iPhone 5S, capteur CMOS arrière

SIMOnlyContracts présente les résultats d’une étude qui s’est intéressée aux motivations, des propriétaires d’iPhone, qui les poussent à rester dans l’univers Apple.

A la question de savoir comment ils sont arrivés à utiliser un iPhone, un quart des 2000 personnes interrogées déclare avoir été influencé par des membres de leur famille ou des amis afin de profiter de certaines fonctionnalités propres aux produits Apple comme les appels FaceTime. 17% sont d’anciens propriétaires d’un smartphone BlackBerrry, 14% d’un téléphone Nokia, 9% d’un terminal Samsung et 4% viennent de chez HTC contre 2% de Sony Ericsson.

Roshan Bholah, le fondateur de SIMOnlyContracts déclare que quelle que soit la raison évoquée pour posséder un iPhone, pratiquement l’ensemble des interrogés ont une « loyauté aveugle » envers la marque. Cette fidélité est inébranlable au point que l’iPhone est perçue comme incapable d’être comparer à la concurrence. De nombreux utilisateurs le préfèrent à tout autre smartphone car il conviendrait le mieux à leurs besoins.

Il déclare

ils ne tiennent pas compte des autres téléphones intelligents sur le marché, simplement parce qu’ils ont confiance en Apple et aiment peut-être l’idée d’être associé à la marque.

SIMOnlyContracts s’interroge alors sur la pérennité d’une telle situation. Pendant combien de temps Apple pourra profiter de cette « loyauté aveugle » ?

Plus sérieusement, l’étude montre surtout que les smartphones Apple fonctionnent bien même très bien. Quasiment 54% des répondants déclarent posséder un iPhone d’ancienne génération, et 52% affirment être «très impressionnés» par l’engin.

Comme le note Roshan Bholah

Néanmoins, le vieil adage “s’il n’y a rien de cassé, il n’y a rien à réparer” s’applique peut-être ici, car ils ont manifestement une expérience positive avec le produit. C’est le genre de fidélité que toute marque souhaite atteindre avec ses clients – tant anciens que nouveaux.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

2 plusieurs commentaires

  1. Vivement l’iPhone 6. Possesseur d’un iPhone 5S (après avoir eu un 4S), j’en suis assez décu. Je regrette surtout la fragilité de la bête, qui, chez moi, s’est rayée après une semaine d’utilisation à peine.
    Mais j’attends maintenant le 6 avec impatience !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

MacBook Pro

MacBook et la sécurité, Apple déconseille l’utilisation d’un cache Webcam

L’utilisation d’un petit ruban adhésif sur la caméra d’un ordinateur portable est ...

iPhone 11 Pro d'Apple

iPhone 12, vers 6 Go de RAM pour les versions Pro et Pro Max

Apple va dévoiler comme chaque année une nouvelle génération d’iPhone. Le rendez-vous ...

Processeur Intel Core i9 de 10ème génération

Core i9-10910, Intel prépare une version « Apple » de sa vitrine Comet Lake-S

La famille des processeurs Core de 10ème génération alias Comet Lake-S va ...