Accueil / Actualités / Web / Cloud et Datacenter : les enjeux de la sécurité
DataCenter

Cloud et Datacenter : les enjeux de la sécurité

Le nuage, alias le cloud, est devenu de nos jours l’outil indispensable au bon fonctionnement des entreprises. En plus de rendre les données accessibles aux salariés instantanément et à tout moment, le cloud et les centres de données offrent une grande flexibilité dans les conditions de travail. Les acteurs de la gestion de données se multiplient et leur conception de la protection prend des aspects aussi différents qu’il existe d’offres. Décryptage des enjeux du nuage.

Le cloud

De nombreux acteurs du stockage de données

Nous avons pris l’habitude d’entendre parler des prouesses technologiques et de l’omniprésence des géants sur le marché de l’hébergement en nuage. Sales Forces, Google Cloud ou encore Windows Azure se disputent les premières places du podium. Dernièrement, le service d’hébergement du géant du web, Amazon, en fait même un secteur d’investissement principal avec sa prestation d’hébergement Cloud AWS (Amazon Web Service) après avoir constaté sa rentabilité incroyable l’an dernier. L’entreprise en voit un secteur prolifique et n’hésite pas à s’éloigner de son cœur de métier d’origine, la vente en ligne.

Cela dit, certains acteurs du Web se font plus discrets mais sont pourtant à l’origine de services de qualité. En Europe par exemple, 1&1 décroche le titre de leader face à des géants comme Amazon Web Services, Microsoft Azure, Google Compute, Rackspace ou IBM d’après l’étude du cabinet américain Cloud Spectator. Et si le rapport qualité-prix du service d’hébergement cloud est un aspect largement pris en compte dans le choix de service de la part du client, la prestation en termes de protection de donnée l’est indubitablement.

Où en est-on dans la protection des données ?

Securité

Beaucoup d’offres gratuites de stockage de données sont à disposition sur le marché. Cependant le statut des données n’est alors plus le même que dans le cas d’offres payantes.

La question de la protection des données par les serveurs et services cloud est vraiment à étudier au cas par cas si l’on veut agir en pleine conscience.

Dans le cas de serveurs placés en Europe, ces derniers sont soumis à des règles très strictes en matière de confidentialité. Le droit de la protection des données est tout autre outre-Atlantique. Il permet par exemple que les informations déposées sur le cloud puissent être utilisées temporairement à des fins publicitaires si la charte validée par l’utilisateur le prévoie ainsi, chose beaucoup moins réalisable en Europe. Autre cas de figure possible : l’entreprise américaine Dropbox prévoit un stockage de données et une mise à disposition de ces dernières sans pour autant assurer que ces données vous appartiennent. Autrement dit, une fois les documents chargés sur le cloud gratuit, vous en cédez la propriété.

C’est pour cette raison par exemple que certains hébergeurs comme 1and1 laissent le choix entre placer ses données sur des serveurs sur « sol européen » ou sur « sol américain ». Libre à chacun ensuite de peser les avantages et les inconvénients des différentes législations en vigueur en fonction de son business et de l’utilisation qu’il fait du cloud.

L’avenir du cloud et du serveur

Le phénomène du cloud computing est aujourd’hui d’une telle ampleur qu’il transforme le paysage numérique et la façon de stocker les données. Et dans leur course à la concurrence, les grands acteurs des services Web ne sont pas prêts de s’arrêter avec des innovations technologiques de plus en plus pointues. On assiste en effet à une vraie guerre entre les multiples prestataires de services cloud dans leur progression vers des solutions fiables aux meilleurs tarifs pour différents types de public. Principalement destinées aux entreprises, les innovations sur le cloud se doivent de prioriser la sécurité des données stockées. Dans cette logique, on voit naître, entre autres, une notion nouvelle dans le secteur du Web, celle de cloud hybride introduite dans cet article.

Le concept est simple : le cloud hybride représente une combinaison d’un prestataire de service cloud public (comme Google Cloud ou Microsoft Azure) et d’une plateforme de cloud privé d’une entreprise de manière à ce que l’entreprise puisse stocker des données strictement privées d’une part et jouisse d’une exploitation des ressources informatiques du cloud public de l’autre. La sécurité est ainsi privilégiée et la performance des applications optimisée.

Les innovations dans le domaine du cloud sont en pleine expansion mais il conviendra tout de même à l’avenir de toujours bien vérifier scrupuleusement les conditions d’utilisation de vos données. Même les plus grands du Web ne sont pas à l’abri d’une fuite. La sécurité des données est l’avenir des entreprises compétitives et le vrai pouvoir de demain.

Un commentaire

  1. En matère de cloud la securite doit primer.Il est donc impportant d’avoir un outil de cryptage comme abcryptfile.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

banner