Accueil / Dossiers / Tests matériel / Multimédia / MiniPC / Shuttle DS61 v1.1 : Un Mini-PC polyvalent et performant
DS61 v1.1

Shuttle DS61 v1.1 : Un Mini-PC polyvalent et performant

Shuttle est le spécialiste incontesté des Mini-PC Barebones. Inventeur du genre dans l’année 2000, il n’a guère apprécié l’arrivée du géant du processeur sur son terrain de prédilection. La réponse face au NUC ne s’est pas fait attendre avec le lancement du DS61 v1.1. Son mot d’ordre est simple: du « Mini Maousse costaud ».

DS61 : Carton d'emballage

Version améliorée du DS61 premier du nom, avec la présence de deux ports USB externes supplémentaires, le DS61 v1.1 est livré dans un carton aux dimensions de 25,5 x 24,2 x 14,1 cm. Ce dernier est simple avec une étiquette bleue sur le côté annonçant les caractéristiques matérielles.

Le boitier est protégé par deux panneaux de mousse en plastique tandis que le bundle est rassemblé dans un petit carton.

DS61 : Le bundle

Il comprend une fixation VESA pour un montage derrière un moniteur, un module d’alimentation externe 19V/4,74A, une documentation et d’un DVD de drivers.

Ce Mini-PC Barebone s’appuie sur un boitier de type desktop aux dimensions de 19 x 16,5 x 4,3 cm, soit 1,3 litre, ce qui le rend deux fois plus volumineux que le NUC d’Intel.

DS61 et NUC d'IntelDS61

Le premier contact donne une impression de solidité. L’aspect est sobre avec un choix de ne pas s’égarer dans un design trop “tape à l’œil”. L’essentiel veut être l’efficacité avec une  fabrication et des matériaux de qualité.

DS61 : Face avant

A l’avant, nous découvrons une façade en acier où quatre ports USB 2.0 accompagnent deux jacks audio 3,5, un lecteur de cartes SD et le bouton Power.

DS61 : Face arrièreDS61 : Face arrière

Le boitier repose sur quatre patins en caoutchouc. Il n’y a pas système d’aide au refroidissement puisque seulement deux grilles d’aération sur le dessus complètent une petite ouverture à l’arrière.

DS61 : Face arrière

La connectique à ce niveau offre deux ports USB 3.0, un port DVI, un port HDMI, deux ports Ethernet et deux ports COM RS232. Nous avons là un indice sur des prétentions industrielles en complément d’une utilisation comme PC bureautique et multimédia. A noter que son utilisation dans une borne externe est facilitée par la présence d’un second connecteur Power mais de type  2-pin à l’arrière à côté de la connectique DVI.

DS61 : De cotéDS61 : De coté

Au final, l’aspect externe est sobre avec une richesse de la connectique apparente puisque pas moins de six ports USB dont deux en USB 3.0 sont disponibles aux cotés de deux ports Ethernet et un lecteur de cartes SD. La qualité de fabrication est parfaite et les matériaux de qualité.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

4 plusieurs commentaires

  1. Très bon test, complet et intéressant ! Merci 🙂

  2. Bonjour, vous serait-il possible d’ajouter un comparatif prix avec le NUC, sur une base similaire s’il vous plaît car ça manque cruellement au dossier ?
    Merci pour ce test, et merci d’avance, cordialement

  3. Pour avoir monté récemment un XH61V (je voulais un encombrement mini, mais le lecteur optique m’était utile et aussi un SPDIF… ajoutons la possibilité de mettre 2HDD 2.5″ en plus du slot mSata) avec un corei3 3225, je recommanderais ce dernier. Certes, c’est 55W mais on reste avec 10W de marge par rapport aux specs du boitier. Le dissipateur a le même volume/nb de ventilateurs sur les 2 barebones et c’est hyper silencieux sur le mien.

    La partie graphique HD4000 en a quand même plus sous le pied… Même assez pour jouer à de vieux jeux en HD, y compris des simu de vol (IL2 1946 passe très bien, flightgear pas mal).

    Dans une optique HTPC plus que jeu occasionnel, la possibilité d’utiliser la partie graphique en encodage avec les soft qui le supportent est aussi un gros plus: On sera au niveau d’un corei7 pour moins de la moitié du prix… bien que le core-i3 à 3.3GHz ne soit pas ridicule seul, bien que bi-coeur+HT seulement: On est de l’ordre d’un Xeon E5620 (vrai 4 coeurs à 2.4GHz, avec gros cache) d’il y a 3 ans avec Handbrake, ce qui est quand même un bon résultat pour un proc à 115€.

    Le seul bémol, c’est d’avoir les USB3 derrière… et pas de SPDIF pour le DS61 seulement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mini-PC XPC nano NC10U7 de Shuttle

Shuttle annonce ses Mini-PC XPC nano NC10 dont une vitrine le NC10U7

Shuttle annonce une nouvelle series XPC nano avec l’arrivée des NC10. Cette ...

Shuttle XPC DS10U3

Shuttle présente ses Mini-PC fanless de nouvelle génération DS10Ux

La nouvelle série des modèles DS10 sans ventilateur fait son entrée et ...

XPC All-in-One P51U de Shuttle

P51U, Shuttle annonce un PC All-in-One fanless avec écran tactile 15,6″

La célèbre série des PC All-in-One se renforce encore : avec le ...