Accueil / Dossiers / Tests matériel / Périphériques / Claviers-Souris / Test de la souris gaming ROG Spatha d’Asus
Souris gaming ROG Spatha d'Asus
Souris gaming ROG Spatha d'Asus

Test de la souris gaming ROG Spatha d’Asus

Sur le segment des souris pour joueur, Asus propose au travers de sa marque ROG, la Spatha. Haut de gamme, ce mulot est une vitrine technologique embarquant une panoplie de technologies.

Souris gaming ROG Spatha d'Asus

La fiche technique mentionne 12 boutons programmables, une connexion filaire ou non, un éclairage RGB, de la mémoire embarquée, un châssis en magnésium ou encore la possibilité de personnaliser ses Switches OMRON et de profiter d’un capteur laser 8200 DPI accompagné d’un taux de rafraichissement USB pouvant atteindre les 2000 Hz.

Le design n’est pas en reste tandis qu’un socle assure son rechargement. Son tarif aux alentours de 160 à 170 € est-il justifiable ? Nous l’avons testée.

Sur le segment des souris pour joueur, Asus propose au travers de sa marque ROG, la Spatha. Haut de gamme, ce mulot est une vitrine technologique embarquant une panoplie de technologies. La fiche technique mentionne 12 boutons programmables, une connexion filaire ou non, un éclairage RGB, de la mémoire embarquée, un châssis en magnésium ou encore la possibilité de personnaliser ses Switches OMRON et de profiter d’un capteur laser 8200 DPI accompagné d’un taux de rafraichissement USB pouvant atteindre les 2000 Hz. Le design n’est pas en reste tandis qu’un socle assure son rechargement. Son tarif aux alentours de 160…

Passage en revue

Ergonomie
Qualité
Equipement
Prestation / Prix

réactive et précise

Résumé : La Spatha est une souris haut de gamme pour PCtistes exigeants. Son look, ses matériaux et ses différentes technologies la propulsent comme une vitrine technologique au catalogue d’Asus. Le positionnement tarifaire le confirme avec un prix se situant entre 160 et 170 €. A la clé, les prestations sont là avec une mécanique solide, de la réactivité, de la précision, de la personnalisation, de la customisation, deux modes de communication avec un PC (sans fil ou non), douze boutons programmables et un capteur de qualité. Ses dimensions, son design pour droitier ou encore son poids sont par contre des freins pour ces usages. Elle répond naturellement à tous les usages mais le poignet est sollicité tandis que les puristes lui reprocheront son gabarit pouvant freiner les ardeurs des amoureux de FPS. Ils préfèreront une solution plus légère et donc plus maniable. Ceci explique son positionnement pour les titres MMO ou RPG grâce à la présence de six boutons en latéral près à être actionnés par le pouce.

Note de l'utilisateur 4.32 ( 3 votes)

2 plusieurs commentaires

  1. J’ai jamais compris cette sorte de mode qui consiste a mettre tous les boutons de la souris sous le pouce. Le pouce, enfin chez moi en tout cas, est un des doigts les moins mobiles. Par contre l’index…. lui est très mobile.

    Donc j’aurais préféré plein de boutons (plus petits) sous l’index. De plus, j’ai pas mal joué a des fps, genre bf3/4. Dans l’action, il est vraiment trop simple d’appuyer par erreur sur le bouton qui se trouve sous le pouce, pour la bonne raison que le pouce sert aussi a tenir la souris.

    Si mon avis peut aider a faire avancer l’industrie du jeu de quelques centimetres dans la bonne direction, c’est toujours ça.

    D’ailleurs le probleme se pose aussi avec les claviers. Les touches zqds, c’est fait pour écrire, pas pour jouer. D’ou l’intérêt d’avoir déjà un pavé numérique standard amovible par exemple. Avec quelques touches en plus pour utiliser l’auriculaire du style des touches de pgdn, pgup accessible avec le petit doigt.

    A+

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

banner