Accueil / Espace environnement / Green IT / Politique et économie / La consommation des appareils connectés à internet est pantagruélique
Wattmetre

La consommation des appareils connectés à internet est pantagruélique

Une nouvelle fois la consommation en veille des appareils électroniques connectés à Internet est pointée du doigt. Le gaspillage est sans précédent et se concrétise par 80 milliards de dollars de pertes en 2013.

Wattmetre

Tous les appareils électroniques ont une consommation résiduelle en veille. Combattue par la directive ErP en Europe, cette dernière fait l’objet d’un rapport de l’Agence Internationale de l’Energie. Le bilan est peu glorieux puisqu’il dévoile un gaspillage gargantuesque qui devrait continuer à croitre d’ici 2020 si rien n’est entrepris.

Consommation en veille, des milliards d’euros de pertes par an.

En 2013, les consommations en veille des 14 milliards d’appareils High Tech connectés à Internet comme les modems, les box, les ordinateurs, les smartphones, les tablettes, les imprimantes, les consoles de jeux et même les réfrigérateurs, les télévisions ou encore les laves linges sont à l’origine d’une facture globale de 80 milliards de dollars. Aux yeux de l’Agence Internationale de l’énergie, il s’agit d’une  » inefficacité technologique » qui  pourrait « considérablement s’aggraver » d’ici 2020 pour atteindre le montant faramineux de 120 milliards de dollars.

C’est un véritable fléau car il est question de gaspillage pur et simple et non d’un coût énergétique lié à une utilisation. Le rapport souligne sur ce point que « la plupart des appareils connectés consomment autant d’énergie en veille que lorsqu’ils sont activés« . Ils passent la majorité de leur temps en veille sans être sollicités et leur utilisation se résume à quelques minutes par jour pour une facture énergétique globale bien trop importante. En parallèle, l’AIE affirme que la technologie est aujourd’hui capable d’apporter des solutions avec une baisse de la consommation en mode veille de 65%.

Tout ceci dévoile un problème mondial. Des initiatives politiques pourraient apporter des solutions. Dès aujourd’hui, il est affirmé que 600 TW peuvent être économisés.

Nous vous invitons à relire plusieurs de nos dossiers sur cette question et surtout faire des économies en luttant contre le gaspillage énergétique de votre PC.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Centres de données : la consommation électrique est peu connue

L’institut d’étude Gardner publie une étude assez alarmante sur l’utilisation d’outils de ...

Etude de la consommation électrique des cartes graphiques

Puissance PC s’est intéressé à une donnée trop souvent écartée dans le ...

Le G300 de Nvidia moins gourmand que prévu

Est-ce que la consommation électrique des cartes graphiques commence à être étudiée ...

banner