Home / Espace environnement / Green IT / Politique et économie / Facebook choisit le charbon mais joue cartes sur table

Facebook choisit le charbon mais joue cartes sur table

Devant la pression de certaines ONG, Facebook a pris la décision de communiquer sur les spécifications de son Datacenter à Prineville siège du comté de Crook dans l’Oregon. Ce souhait vise à jouer carte sur table sur la question très épineuse de l’efficacité énergétique.

Depuis plusieurs mois Facebook est dans le collimateur de Greenpeace. Avec une notoriété qui aujourd’hui n’est plus à remettre en cause, Facebook n’est pas dans le cœur de l’association écologique de par sa position dominante et sa politique concernant le choix d’alimentation de son Datacenter de Prineville.

Facebook réagit est montre ainsi qu’il ne reste pas insensible aux arguments déployés. Selon la firme les serveurs utilisés sont 38 % plus efficaces et 24 % moins onéreux que ceux d’un centre de données classique et comparable. Le développement de l’installation, qui a duré deux années, met en place de nombreuses astuces pour diminuer les besoins énergétiques, citons un système de refroidissement par évaporation, l’utilisation d’air extérieur pour le refroidissement durant une grande partie d’une année ou encore la réutilisation de la chaleur des serveurs.

Facebook Datacenter

La transparence semble aller encore plus loin puisque Facebook lance en parallèle l’Open Compute projet afin de partager ses technologies et leurs évolutions dans le domaine des serveurs eco-énergétique et économique. L’un des axe de développement est de limiter le plastique et les pièces inutiles.

Sur le site, il est possible de connaitre en détails chaque composant allant de la carte mère à l’alimentation en passant par le processeur, la mémoire ou encore le boitier.

Carte mère AMD : dual AMD Opteron 6100 / 24 slots DIMMCarte mère Intel :  Xeon 5500 ou Intel Xeon socket 5600 / 18 emplacements DIMM

Alimentation server FaceBook

Plusieurs grands acteurs du domaine, comme Intel, Dell, HP ou encore AMD ont participé tandis que Dell annonce qu’il va concevoir et construire des serveurs basés sur ces spécifications.

Toutefois la question du choix stratégique de l’alimentation est toujours posée. Assurée par la firme Pacific Power, l’électricité fournit est issue à 60% par des centrales à charbon, sources d’émissions de gaz à effet de serre et grosses consommatrices d’énergie fossile.

Poster un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroller en haut de la page
banner