Accueil / Espace environnement / Green IT / Réseaux / Green IT : De nouveaux outils pour quantifier la durabilité des Datacenters

Green IT : De nouveaux outils pour quantifier la durabilité des Datacenters

Les centres de données sont gourmands en énergie. La recherche de leur optimisation permet d’abaisser les coûts de fonctionnement et leur empreinte carbone. The Green Grid, consortium international d’entreprises du secteur informatique (Microsoft, HP, Dell, IBM, Intel, etc.) annonce de nouveaux outils et indicateurs permettant de savoir si un Datacenter est efficace et durable.

À l’occasion du Forum technique et de la réunion, organisés chaque année à l’attention de ses membres, The Green Grid, a présenté de nouveaux outils conçus pour aider à rendre un centre de données plus efficaces et durables, à moindre coût.

Gestion des datacenters : il faut des indicateurs.

Centre de donnéesDans cette quête de rendre un centre de données plus efficace, il faut se servir d’une référence sans quoi il est impossible de connaître les réelles avancées. Dans cette optique, The Green Grid a annoncé de nouveaux indicateurs visant à évaluer rapidement la durabilité d’un centre informatique.

Ces derniers ne se cantonnent pas seulement à la consommation énergétique mais s’attaque aussi à la  consommation d’eau, à la réutilisation d’énergie et à l’empreinte carbone.

Ces indicateurs sont les suivants :

  • Le WUE pour Water Usage Effectiveness, évalue le volume d’eau consommé par un site en prenant en compte l’humidification et l’eau évaporée sur site pour la production d’énergie ou le refroidissement du centre informatique et des systèmes associés.
  • L’indicateur ERE pour Energy Reuse Effectiveness mesure les avantages qu’offre la réutilisation d’énergie.
  • L’indicateur DCcE, contraction de Data Centre Compute Efficiency, détermine l’efficacité de leurs ressources informatiques. Il s’agit ici de connaître le niveau de productivité d’un centre de données.

Une nécessite d’avoir une harmonisation au plan mondial.

The Green Grid travaille également à harmoniser au niveau mondial ses indicateurs afin d’avoir une base de travail universel permettant de mesurer le rendement énergétique des centres de données. Par exemple, le PUE (Power Usage Effectiveness) est désormais l’indicateur commun à plusieurs pays dont les États-Unis, l’Union Européenne et le Japon. Soulignons toutefois que le PUE, aux yeux du géant Microsoft, doit être, certes, connu et utilisé mais plus, rester l’indice absolu des qualités environnementales d’un complexe de traitement de données, ni le seul objectif d’un département informatique en quête d’optimisations.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Abeille

Disparition des abeilles, un mini-ordinateur Edison dans les ruches pour comprendre

Depuis 1998, il est constaté en France et dans le reste de ...

Plastique du futur

Le plastique du futur, une percée à l’aide des bactéries

Une université travaille sur du plastique écologique. Un premier pas vient d’être ...

L’Internet peut-il devenir durable ?

PC contre smartphone, les bons choix pour économiser de l’énergie

Le réseau des réseaux propose d’innombrables services mais son fonctionnement et ses ...