Accueil / Actualités / Composants / Cartes graphiques / Carte graphique, l’effondrement des prix se résume à dire NON
GeForce RTX 3090 Suprim X de MSI
GeForce RTX 3090 Suprim X de MSI

Carte graphique, l’effondrement des prix se résume à dire NON

Depuis plusieurs années le marché de la carte graphique est incontrôlable. La situation est devenue si problématique qu’il est difficile de se souvenir d’une époque où elles étaient disponibles et accessibles.

Il est possible qu’un jour les choses redeviennent logiques et normales. En attendant depuis quelques semaines les signes positifs se multiplient avec des prix en baisse et des stocks de plus en plus conséquents.

Jon Peddie, un analyste GPU, tente d’expliquer comment nous en sommes arrivés là. Il propose aussi une démarche pour inverser la situation. En clair comment les joueurs PC peuvent agir pour que les responsables subissent un violent retour de manivelle ?

La solution serait toute simple. Elle reposerait sur deux notions fondamentales. Il faut s’unir et être capable de dire Non.

« Il y a de fortes chances que ces prix gonflés s’effondrent si les joueurs disent simplement non, et que les spéculateurs et les « gougers » se retrouvent avec des stocks qu’ils ne peuvent plus vendre. Cela ne s’est pas produit, mais quand ce sera le cas, il sera satisfaisant de voir les « gougers » perdre. »

Cartes graphiques, pourquoi les prix ont-ils explosé ?

Les premiers signes d’un risque d’instabilité du marché du GPU remontent à 2010 lors qu’il a été découvert, pour la première fois, une utilisation massive de GPU pour produit de la crypto-monnaie dont le fameux Bitcoin. Ensuite les ASIC sont arrivés mais malheureusement l’Ethereum également (2017 et accélération en 2020 puis 2021).

Jon Peddie explique

“Dans les deux cas, des pénuries de cartes graphiques personnalisées se sont produites, ce qui a fait grimper le prix pour l’utilisateur final […] Alors que la valeur d’Ethereum a commencé  à augmenter avec la pandémie, des spéculateurs intelligents ont lancé des robots pour acheter chaque nouvelle carte graphique personnalisés  fraichement débarqué sur le marché. Ensuite, les spéculateurs ont proposé à la vente ces cartes en multipliant leurs prix par deux ou trois.Tout ceci s’est produit en parallèle à un effondrement de la production et un tarissement des stocks .”

Il est particulièrement intéressant de constater que cette hausse des prix à surtout frappée le monde des PC. Bien que les consoles de jeu soient aussi victimes d’une forte demande les hausses ne sont pas aussi importantes. De même les systèmes d’arcade très populaires en Asie n’ont pas connu d’importantes augmentations de tarifs. Les cartes graphiques PC ont par contre vues leurs prix grimpés d’un facteur 2 voir 3 par rapport aux GPU des ordinateurs portables.

Selon Peddie, cela signifierait que l’argument de la « pénurie »  ne fonctionne pas. Les coupables seraient les  “les mineurs, les spéculateurs et les « gougers »”. AMD et Nvidia ne seraient au final pas les grands gagnants contrairement aux canaux de distribution comme Amazon, Best Buy, Newegg et d’autres.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

6 plusieurs commentaires

  1. Encore un mec qui sait de quoi il parle au regard de la croissance du
    chiffre d’affaire et de la marge de l’oligopole de la conception de
    puces graphiques…

    AMD et nVidia des oeuvres de charité pour sûr!

    Franchement pourquoi faire une tribune à un mec qui a acheté un diplôme
    d’une pseudo-université à distance qui n’existe plus?

    “3. Where did you complete your formal education?”

    “Columbia Pacific University”

    https://www.siggraph.org/member-profile/jon-peddie/

  2. Un grand homme à dit un jour: “Quand on pense qu’il suffirait que les gens ne les achètent plus pour que ça se vende pas !”

    Mais il ne faut pas rêver, il suffit que le prochain jeux AAA demande une nouvelle carte graphique pour que les gamers se jettent dessus.

  3. Certes, AMD et Nvidia ne sont pas des sociétés pour faire œuvre de charité ( oui elles doivent faire du pognon ), mais je ne crois pas qu’il est vendu leur puce à Asus, msi et compagnie plus chère.
    Sinon il ne se serait pas privé pour mettre des 3080 FE a 1200€.
    Alors oui, ils ont augmenté les prix jusqu’a 100 € de plus ( sur la 3090 FE par exemple ) donc de 760 € au 1200 € de moyennes sur les cartes AIB, Qui en a vraiment profité alors ?
    Les AIB, les grossistes, les revendeurs, les scalpeurs sur fond de pandémie et de difficulté d’approvisionnement et de livraison.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*