Cartes graphiques

GeForce RTX 4090 D alias Dragon, l’overclocking ne serait pas autorisé

Une déclinaison spécifique au marché Chinois

Depuis quelques semaines une GeForce RTX 4090 D fait parler d’elle. Elle s’agit d’une version revisitée de la RTX 4090 visant les joueurs chinois. La lettre D fait probablement référence à « Dragon ».

Cette GeForce RTX 4090 D est là pour respecter les nouvelles règles d’exportation concernant les GPU susceptible d’être utilisés pour l’accélération de l’IA. Selon un récent rapport la carte exploite un GPU AD102-250 qui ne supportera pas la pratique de l’overclocking. Il n’y a pas de détail sur l’approche utilisée par Nvidia mais une désactivation via le firmware ou plus drastiquement via une modification physique du GPU sont possibles.

La carte devrait se calibrer à une fréquence de 2280 MHz soit une valeur légèrement supérieure aux 2235 MHz de l’AD102-300 utilisé par la GeForce RTX 4090. Il n’y aurait aucun changement du coté de la fréquence boost avec du 2520 MHz. Toute cette mécanique devrait s’accompagner d’une puissance graphique totale (TGP) de 425 Watts contre 450 watts pour la RTX 4090 classique. La configuration de la mémoire semble être de son côté identique sans changement notable.

Les spéculations évoquent un GPU avec un peu moins de cœurs CUDA actifs afin de se conformer aux exigences des exportations GPU américaines vers la Chine. Cette GeForce RTX 4090 D est censée débarquer en janvier prochain.

Jerome G

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. “Cette GeForce RTX 4090 D est là pour respecter les nouvelles règles d’exportation concernant les GPU”

    Mais vraiment pas c’est au contraire justement tout l’inverse !! !

    Cette carte n’existe au contraire uniquement que pour s’arranger avec la réglementation en vigueur concernant les ventes de cartes dédié accélératrice d’IA vers la Chine.

    D’ailleurs, le gouvernement Américain ne s’est pas gêné pour dire à Nvidia ce qu’ils pensaient de leurs attitudes et les mettre en garde s’ils envisagé de “renouveler” ce genre de pratiques jugé limite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page