Cartes graphiques

La GeForce RTX 4090 est 90% plus performante que la RTX 3090

Une mystérieuse capture d’écran fait parler d’elle. Elle dévoile un impressionnant score sous le benchmark Time Spy Extreme de 3DMark.

Le GPU n’est pas identifié mais il atteint une fréquence de 3 GHz. La carte graphique décroche un score de 20 192 points soit un résultat au dessus des rumeurs autour de la GeForce RTX 4090. Le score global n’est pas impressionnant en raison du processeur utilisé. Il s’agit d’un Core i5-12400F.  En ne considérant que le bilan GPU cette solution graphique est 78% plus rapide que l’actuelle GeForce RTX 3090 Ti, le produit phare de gamme Ampere de Nvidia.  Face à son ainée, la GeForce RTX 3090, l’avance est de 90%.

GeForce RTX 4090 - Time Spy Extreme de 3DMark
GeForce RTX 4090 – Time Spy Extreme de 3DMark (Source : chiphell)

GeForce RTX 4090, un dissipateur thermique massive

En parallèle cette performance ne s’accompagne pas d’une envolé de la température. Le GPU atteint les 3015 MHz soit une fréquence élevée pour un GPU  cependant sa température se situe aux alentours des 55°C à plein régime dans une pièce à la température ambiante de 30°C .

GeForce RTX 4090 - Performance de refroidissement.
GeForce RTX 4090 – Performance de refroidissement. (Source : chiphell)

La fuite assure que la carte graphique dispose d’un refroidissement par air. Par contre son format est très imposant. Il serait pensé pour du 600 à 800 Watts cependant le TGP de la carte serait de 450 Watts.

La GeForce RTX 4090 sera annoncée le 20 septembre lors d’un grand évènement médiatique de Nvidia, le ‘GeForce Beyond’. La belle est censée s’équiper d’un GPU AD102 épaulé de 16384 cœurs CUDA accompagnés de 24 Go de mémoire GDDR6X.

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

7 commentaires

    1. C’est plutôt l’inverse, le benchmark permet de mettre en lumière le gap de performance, on ne peut pas se fier à l’optimisation bancale des jeux pour estimer le vrais potentiel d’un hardware….

      1. Donc c’est bien cela, pour connaître les perfs que l’on aura dans les jeux, un benchmark synthétique ( ou un benchmark ingame ) ne signifie pas toujours grand chose. On ne joue pas à des benchmarks avec nos cartes, on joue à des jeux.
        Il faut seulement utiliser un panel de jeux représentatifs des différents cas.

  1. Purizuna ! C’est quoi ton problème, tu es ravagé par Nvidia et AMD ?

    Sache que l’autisme asperger c’est toi ! Personne d’autre !

    En plus de ça, ton écriture est approximative vu tes fautes de grammaires et d’orthographes !

    Purizunul le boulet d’internet et un troll !

  2. Salut

    Qulques’uns de vos articles sont intressanrs, .mais je ne les lis pas sur ma tablette vu l’impossibilité d’agrandir la police.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page