Accueil / Actualités / Composants / Cartes graphiques / Nvidia et la GTC 2019, focus sur le Ray-tracing en temps réel dans les jeux vidéo.
Nvidia
Nvidia

Nvidia et la GTC 2019, focus sur le Ray-tracing en temps réel dans les jeux vidéo.

Communiqué de presse

Nvidia annonce aujourd’hui le lancement de plusieurs développements, qui confirment la place des cartes graphiques GeForce de NVIDIA en tant que support principal permettant aux développeurs d’ajouter le ray-tracing en temps réel aux jeux vidéo.

Ces annonces, qui s’appuient sur le rôle central que joue la technologie Microsoft DirectX Ray Tracing (DXR) dans l’ecosystème PC, incluent notamment :

  • L’intégration du ray-tracing en temps réel à Unreal Engine et Unity, les moteurs de jeux les plus populaires au monde actuellement ;
  • L’ajout du ray-tracing aux cartes graphiques GeForce GTX, permettant aux développeurs de toucher une base de millions de joueurs ;
  • L’arrivée de NVIDIA GameWorks RTX™, une série de paramètres et de techniques de rendering aidant les développeurs à ajouter plus facilement le ray-tracing aux jeux
  • De nouveaux jeux et expériences qui attestent du rendu du ray-tracing en temps réel comme Dragonhound, Quake II RTX et bien d’autres

Matt Wuebbling, chef du département marketing GeForce chez NVIDIA explique

« Lorsque les shaders programmables ont été introduits il y a 15 ans, ils ont changé l’univers du jeu vidéo pour toujours. Aujourd’hui, le ray-tracing en temps réel est sur le point de provoquer la même chose – cette technologie représente la nouvelle étape dans le développement du jeu vidéo. […] L’ampleur que possède l’industrie pour intégrer cette technologie est incroyable – API standard, l’intégration aux jeux vidéo, aux titres AAA et à des millions de produits hardware. Tout cela laisse présager un futur fortement intéressant pour les joueurs. »

Les moteurs de jeu les plus populaires au monde intègrent le ray-tracing

Metro Exodus - RTX On

Les moteurs de jeu constituent les plateformes de logiciel de développement qui incluent toutes les fonctionnalités principales dont les développeurs ont besoin pour créer les jeux vidéo, de la création au script d’une IA, des graphismes aux rendus des jeux.

Intégrer aux moteurs des jeux vidéo de nouvelles fonctionnalités tel que le ray-tracing peut accélérer le processus de développement. Cela permet notamment de rendre disponibles ces fonctionnalités à tous les utilisateurs, incluant les ingénieurs, les programmateurs mais aussi tous les créateurs de contenus et les artistes.

Deux des moteurs de jeu les plus populaires au monde, Unreal Engine et Unity, ont annoncé l’intégration prochaine du ray-tracing, que les développeurs de jeux vidéo utiliseront pour ajouter des effets ray-tracés en temps réel, et ce sur des cartes graphiques NVIDIA GeForce.

Unreal Engine 4.22 est disponible à présent en preview, pour une sortie prévue lors de la keynote donnée par Epic à la GDC, ce mercredi. A partir du 4 avril, Unity offrira un support pour le ray-tracing en temps-réel optimisé, centré sur la production, avec une version expérimentale disponible sur GitHub accessible à tous les utilisateurs possédant un accès « full preview » depuis la sortie 2019.03 d’Unity.

Le ray-tracing en temps réel est intégré à des moteurs de jeu AAA et notamment Frostbite Engine de DICE/EA, Northlight Engine de Remedy Entertainement et des moteurs de Crystal Dynamics, Kingsoft, Netease et bien d’autres.

Jon Peddie, président de Jon Peddie Research affirme

« Dans un futur proche, je pense que chaque titre AAA aura intégré le ray-tracing en temps réel. L’intégration du ray-tracing par les deux principaux moteurs de jeu montre que l’industrie du gaming croit en cette technologie, qu’elle est le futur du graphisme des jeux vidéo. Historiquement, l’intégration de nouvelles technologies aux moteurs de jeu est un moment technologique important et est suivie par une adoption plus large au sein de l’industrie. »

Des dizaines de millions de cartes graphiques supportant le ray-tracing

Les cartes graphiques GeForce GTX de NVIDIA, alimentées par les architectures Pascal et Turing, pourront tirer avantage des jeux supportant le ray-tracing via un driver attendu pour Avril. Ce nouveau pilote rendra compatible des dizaines de millions de cartes graphiques avec les jeux intégrant déjà le ray-tracing, accélérant ainsi le développement de cette technologie et donnant aux développeurs une base importante sur laquelle travailler.

Technologie DXR, Nvidia annonce sa prise en charge par les GeForce GTX

Avec ce pilote, les cartes graphiques GeForce GTX exécuteront des effets ray-tracés sur les shader cores. Les performances varieront selon les effets ray-tracés et le nombre de rayons émis dans le jeu, mais aussi selon le modèle de la carte et la résolution du jeu. Les jeux intégrant les technologies Microsoft DXR et Vulkan API sont tous éligibles au ray-tracing.

Les cartes graphiques GeForce RTX, qui intègrent quant à elles directement le ray-tracing, délivrent la meilleure expérience en ray-tracing. Elles apportent des performances en ray-tracing deux à trois fois plus rapides avec un environnement visuel plus immersif que n’importe quelle carte graphique qui n’intègre pas le ray-tracing.

GameWorks RTX : développer les jeux en ray-tracing

NVIDIA GameWorks RTX est un panel d’outils qui aident les développeurs à implémenter les effets ray-tracés en temps réel dans les jeux. GameWorks RTX est disponible pour la communauté des développeurs en format open source sous la licence GameWorks et intègre des plugins pour Unreal Engine 4.22 et la preview d’Unity 2019.03.

Inclus à GameWorks RTX :

  • RTX Denoiser SDK – une librairie qui permet de créer du ray-tracing rapide en temps réel en proposant des techniques de débruitages afin de réduire le nombre de rayons requis et des samples par pixel. Elle inclut également des algorithmes pour créer des zones d’ombres claires, des reflets brillants, des occlusions ambiantes et un éclairage global diffus.
  • Nsight pour RT – un outil développeur autonome qui permet aux développeurs d’économiser du temps en aidant à déboguer et à profiler des applications graphiques construites avec DXR et d’autres API prises en charge.

De nouveaux jeux et expériences en ray-tracing

La GDC marque le lancement d’une variété d’expériences et jeux en ray-tracing, et notamment :

  • Control – regardez une nouvelle démo en vidéo de Remedy Entertainement incluant des illuminations globales, reflets et ombres en ray-tracing
  • Dragonhound – visitez le booth NVIDIA à la GDC pour avoir un premier aperçu de ce jeu de battle et d’action RPG en ligne de Nexon qui intégrera le ray-tracing, les reflets et les ombres en ray-tracing.
  • Quake II RTX utilise le ray-tracing pour tous les effets de lumière en jeu, grâce à un algorithme d’éclairage unifié appelé « path tracing ». Le jeu Quake II a été modifié dans la communauté open source pour intégrer le ray tracing et l’équipe d’ingénieurs d’NVIDIA a continué à le développer. Quake II RTX est le premier jeu en ray-tracing utilisant NVIDIA VKRay, une extension de Vulkan qui permet à n’importe quel développeur l’utilisant d’ajouter des effets ray-tracés à leurs jeux.

 

 

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

GeForce GTX 970

Steam, la montée en puissance des GeForce en vidéo

Comme tous les mois, Steam a mis à jour son enquête sur ...

GeForce RTX de Nvidia

Ray Tracing, Nvidia annonce la sortie de trois démos

En parallèle à la publication de nouveaux pilotes graphiques, les GeForce 425.31 ...

Project R.O.N de Nvidia

R.O.N, Nvidia annonce l’assistant holographique RTX

Après Zotac et son véhicule électrique, Nvidia nous informe de la récente ...