Accueil / Actualités / Composants / Processeurs / Alder Lake-S, Intel veut désactiver la prise en charge de l’AVX-512
Processeur Alder Lake-S d'Intel
Processeur Alder Lake-S d'Intel

Alder Lake-S, Intel veut désactiver la prise en charge de l’AVX-512

Intel aurait décider de désactiver la prise en charge du jeu d’instruction AVX-512 par ses processeurs Core « Alder Lake » de 12e génération. Ce changement serait prévu au travers d’une mise à jour du micrologiciel.

Selon un rapport les processeurs Intel Core de 12ième génération ne seront plus capables de prendre en charge le jeu d’instruction AVX-512. Le changement va se faire à l’aide d’une mise à jour du micrologiciel / ME.

Alder Lake-S et l’AVX-512

Processeur Intel Core 9-12900K

Depuis le lancement officiel d’Alder Lake Intel n’a pas fait de publicité particulière autour de l’AVX-512. Ce jeu d’instructions a pourtant été mise en avant pour d’autres générations de puces. Nous pouvons citer Rocket Lake (11ième génération Core) ou encore les solutions HEDT Cacade Lake-X (10ième génération Core). Il semble que la prise en charge de l’AVX-512 va être un argument de l’offre HEDT de nouvelle génération issue de l’architecture Sapphire Rapids.

La version du micrologiciel (ME) qu’Intel propose aux OEM et aux constructeurs de carte mère à l’occasion de la sortie des processeurs Alder Lake-S 65 W et Alder Lake-P (mobiles) supprime cette prise en charge de l’AVX-512. Les raisons seraient multiples. La principale serait liée à l’efficacité énergétique et la seconde à une segmentation plus marquée des offres Mainstream, HEDT, HPC et du cloud computing.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. Ainsi Intel avoue que son architecture hybride Alder Lake est inutile
    car plus efficace en désactivant les coeurs Gracemont et en exploitant
    le jeu d’instructions AVX-512.

    Manifestement Intel se berce d’illusions en espérant que les fabricants
    de carte mère vont respecter la bride intégrée au microcode.

    Intel ferait mieux d’apprendre de ses erreurs plutôt que poursuivre sa
    fuite en avant en bridant artificiellement ses processeurs.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*