Accueil / Actualités / Composants / Processeurs / APU A4, A6, A8, A10 et Athlon X4 : AMD présente Trinity

APU A4, A6, A8, A10 et Athlon X4 : AMD présente Trinity

C’est le grand jour pour AMD avec l’annonce de ses nouveaux APU Trinity destinés aux ordinateurs de bureau. Au programme huit nouvelles références et un nouveau socket, le FM2.

AMD libère afin ses APU Trinity 32 nm pour PC du bureau. Il y a du changement avec l’apparition du nouveau socket le FM2 incompatible avec le FM1, fait rarissime chez AMD qui en général joue la carte de la rétrocompatibilité.

Il n’est donc pas possible de faire fonctionner ancienne génération d’APU et cartes mères au socket FM1 avec cette nouvelle génération au socket FM2.

AMD souligne tout de même que le FM2 est prêt pour l’avenir ce qui sous-entend une compatibilité avec la génération suivante d’APU.

En parallèle le chipset A85X est officialisé avec une prise en charge du CrossFire (1x 16 ou 2x 8 en PCIe 2.0) et la présence deux ports SATA 6 Gb/s supplémentaire face à l’A75 soit un total de 8.

Du coté APU nous avons deux grandes familles les Ax-5000 et les Athlon II X5 700 sur socket FM2. Ces puces prennent vie autour de l’architecture Piledriver qui est une amélioration de Bulldozer afin de rehausser les performances et enrichir leurs fonctionnalités avec une prise en charge de l’AES, XOP ou encore de l’AVX.

La technologie TurboCore 3.0 assure une gestion de la fréquence en fonction des besoins tandis que le contrôleur mémoire gère des modules jusqu’à 1866 MHz ainsi que l’A.M.P. (AMD Memory Profile), une version « made in AMD » de l’XMP d’Intel permettant un réglage rapide et optimal des paramètres mémoires.

Ces APU se caractérisent aussi par une partie vidéo en évolution mais ici AMD ne joue pas vraiment carte sur table avec une dénomination d’HD 7000 pour en réalité des solutions issues de architecture HD 6900. En effet pas de Graphic Core Next mais uniquement du VLIW4. Nous retrouvons une prise en charge de DirectX 11, un maximum de 384 unités, le moteur de décompression UVD3, la présence du DisplayPort 1.2 et surtout le support natif d’Eyefinity permettent l’utilisation de trois écrans simultanément.

La gamme se compose de huit références proposées entre 50 et 120 €. Il n’y a pas de passage au 22 nm et les enveloppes thermiques se situent entre 65 et 100 watts soit des valeurs plus hautes que celle d’Intel avec sa famille de puces 22 nm Ivy Bridge.

Voici l’ensemble des nouveautés.

Au final, les caractéristiques sur le papier n’annoncent pas de réelle révolution mais une simple mise à jour avec des fréquences en hausse et des fonctionnalités supplémentaires face aux APU Llano. L’usage d’une gravure 32 nm et non de 22 nm limite la pertinence énergétique tandis que le socket FM2 incompatible FM1 annule les possibilités de mise à jour des configuration actuelles. La grande question porte sur les performances, Trinity a-t-il les atouts pour être pertinent aux regards de ses tarifs ?

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

APU AMD (Ryzen er RDNA )

APU Van Gogh, Zen 2, RDNA 2 et DDR5 en quad-channel

AMD travaille sur sa prochaine génération d’APU connue sous le nom de ...

Overclocking du Ryzen 7 Pro 5750G

Le Ryzen 7 Pro 5750G se fait flasher à 4.8 GHz en OC

Le Ryzen 7 Pro 5750G a fait son apparition en Chine. Cette ...

APU Ryzen d'AMD

Les APU Ryzen 5000 series se dévoilent un peu plus

A l’approche de leur annonce officielle, les APU AMD Ryzen 5000 series ...