Accueil / Actualités / Composants / Processeurs / Architectures processeurs AMD Zen 4, Zen 5 et Zen 6, que savons-nous ?
Ryzen AM5 : Architecture Zen 4 en 5 nm
Ryzen AM5 : Architecture Zen 4 en 5 nm

Architectures processeurs AMD Zen 4, Zen 5 et Zen 6, que savons-nous ?

Les prochaines architectures processeurs AMD Zen 4, Zen 4C, Zen 5 et Zen 6 livrent une partie de leurs secrets. Du moins nous avons la publication d’un tas d’information les concernant.

Proposé par  Moore’s Law is Dead tout ceci n’a pas été confirmé, il faut donc rester prudent. Nous retrouvons des détails autour des futurs cœurs Zen 4, Zen 4C, Zen 5 et Zen 6.

Sommaire

Architecture Zen 4 Vs Zen 3, + 40% de perfs en plus

Architecture Zen 4 en 5 nm

Architecture Zen 4 en 5 nm

L’architecture Zen 4 va remplacer progressivement Zen 3. AMD va l’utiliser dans l’ensemble de ses offres. Cela va concerner ses puces serveurs, PC de bureau et portables. Dans le détail cette architecture est censée donner naissance aux puces suivante

  • EPYC Genoa 7004 – Q4 2022,
  • Ryzen 7000 “Raphael” – 2H 2022,
  • Ryzen 7000 “Dragon Range” – Q1 2023,
  • Ryzen 7000 “Phoenix” – Q1 2023,
  • Threadripper 7000 “Storm Peak” – 1H 2023.

Zen 4 s’annonce comme une refonte de Zen 3 avec un cache amélioré et des fréquences plus importantes. L’objectif serait d’assurer

  • une hausse de l’IPC de 15 et 24%,
  • une augmentation des performances Mono-thread entre 28 et 37%,
  • et une augmentation des performances multi-threads similaire voir supérieure.

AMD compterait beaucoup sur la fréquence pour assurer ces gains de performance. Des échantillons ingénieries ont déjà fait leur apparition avec des fréquences jusqu’à 5,2 GHz. Une hausse entre 8 à 14% face à Zen 3 serait prévue. Zen 4 devrait aussi proposer des améliorations dans le domaine des E/S avec la prise en charge du PCIe 5.0, de la DDR5 et LPDDR5.

Evolution de l'architecture Zen

Evolution de l’architecture Zen

Ensuite l’architecture Zen 4 devrait basculer vers Zen 4C (5 nm). Cela concernerait certains segments spécifiques comme les processeurs pour les centres de données. Nous savons par exemple que « Bergamo » est l’un des produits qui profitera de cette évolution technologique.  Visant les forts besoins en calculs, cette puce s’équipera au maximum de 128 cœurs physiques avec SMT soit 256 threads contre 96 cœurs physiques pour Genoa sous Zen 4.

Architecture Zen 5.

Le prochain « grand » rendez-vous sera ensuite Zen 5. Une nouvelle fois les indiscrétions sont intéressantes car elles laissent présager une petite révolution assurant un nouveau bond en avant des performances. Zen 5 ne s’annonce pas comme une évolution, une amélioration ou encore une optimisation de Zen 4. Il se dit qu’AMD prépare une refonte architecturale afin d’assurer une augmentation plus élevée de l’IPC que celle prévue lors du passage de Zen 3 à Zen 4.

Nous devrions assister à deux changements majeurs affectant la structure de données (IFC) et la conception du cache. Du coté des fréquences la hausse serait modérée pour ne pas dire inexistante. AMD devrait jouer sur un autre paramètre, le nombre de cœur et donc de thread sachant que la technologie SMT sera de la partie. A noter que s’agirait d’un SMT à 2-way et non à 4-Ways comme le laissent présager d’anciennes rumeurs.

Zen 5 devrait profiter d’une gravure N3 ou N4P de TSMC tandis que le lancement serait envisagé entre 2024 et 2025. Dans le détail cette architecture est censée donner naissance aux puces suivante

  • EPYC Turin 700X – 2H 2023,
  • Ryzen 8000 “Granite Ridge” – 2H 2024,
  • Ryzen 8000 “Strix Point” – 1H 2025.

Architecture Zen 6

Ensuite AMD se dirigera vers Zen 6 mais il y a beaucoup d’inconnues ici. Par exemple il n’est pas certain que le marque Zen perdure.  Nous savons peu de choses sur Zen 6, si ce n’est que son adoption est à envisager vers 2025 et 2026. Il est probable qu’AMD revoit à la hausse les fréquences et l’équipement tout en proposant de nouvelles approches en matière de cache et de calculs.

Il n’est pas impossible que la firme se focalise davantage sur les offres Premium pour les serveurs et les ordinateurs portables….

Source

2 plusieurs commentaires

  1. J’adore toutes ces pseudo-news techno ou le brainstorming “open source”
    (cf. Ponzi scheme) par média interposé tandis que les entreprises
    techno de la silicon valley dépensent plus en rachat de leur propre
    action qu’en R&D…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*