Processeurs

L’avenir d’Intel : Vers des GPU embarqués

Le site PC Watch vient de dévoiler une roadmap (feuille de route) concernant les futurs processeurs Intel pour les prochaines années.

Elle confirme la volonté du géant de Santa Clara de vouloir intégrer au processeur de plus en plus de fonctions dédiées aujourd’hui au Northbridge.

2008 sera l’année du déploiement de Penryn. Plusieurs déclinaisons verront le jour pour prendre place sur l’ensemble des segments du marché (serveur, PC de bureau et ordinateur portable).

Fin 2008, la nouvelle architecture Nehalem fera son apparition.

L’architecture Nehalem : Simultaneaous Multithreading, 8 cores d’exécution et contrôleur mémoire intégré.

Le Nehalem apportera sa petite révolution chez Intel avec l’intégration d’un contrôleur mémoire à l’instar du procède déjà exploité depuis plusieurs années chez AMD avec ses Athlon. Il serait ici question de trois canaux dédiés à la gestion d’une mémoire de type DDR3. Cette intégration, accompagnée d’un changement de socket (le LGA 1366), permettra donc une communication directe CPU-Mémoire sans passer par le chipset, de quoi augmenter légèrement les performances. Les innovations ne s’arrêteront pas ici puisque le Nehalem pourra accueillir jusqu’à 8 cores d’exécution et signera également le retour le l’hyperthreading dans une version améliorée nommée simultaneaous multithreading.

Sous l’appellation Bloomfield, cette nouvelle puce sera proposée, comme à l’habitude, au monde professionnel, puis courant 2009 envahira le marché des PC de bureau sous des déclinaisons 4 cores et 2 cores (Lynnfield et Havendale) ainsi que les ordinateurs portables toujours en version 4 cores ou 2 cores (Clarksfield et Auburndale).

L’architecture Lynnfiel et Clarksfield moins performante du coté mémoire mais PCI Express intégré

Le passage de l’architecture Bloofield à Lynnfiel et Clarksfield (processeurs 4 cores) se fera avec la perte d’un canal mémoire DDR3 mais sera compensé par une nouveauté de taille : l’intégration d’une ligne PCI Express 16x. Il y aura donc en supplément d’un dialogue direct entre la mémoire et le CPU, un dialogue direct entre le GPU et le CPU. Cette nouveauté demandera aussi l’apparition d’un nouveau socket, le LGA 1160.

L’architecture Havendale et Auburndale : Premiers pas vers les GPU embarqués

Les choses deviennent encore plus intéressantes avec le passage aux architectures Havendale et Auburndale (2 cores). La perte de deux cores sera compensée par l’intégration en supplément d’une ligne PCI Express 16 X et de deux canaux DDR3, d’une puce graphique. Il y a de grande chance que sa vocation soit l’affiche 2D dans l’optique de machine bureautique et non de remplacer les actuelles cartes graphiques 3D. Une chose reste toutefois certaine, c’est que ses premiers pas dont nous avons déjà parlés ici, risque de chambouler pas mal de chose.

2009 une révolution en marche mais…

2009 sera le compte à rebours de la disparition de Northbridge. Avec elle, les cartes mères vont subir de grands changements. L’actuel sourthbridge sera rebaptisé PlatForm Controller Hub (PCH) et l’interface de communication avec le CPU se fera avec un lien DMI (Direct Media Interface).

De tels changements vont augmenter les performances et contribuer également à améliorer les consommations électriques puisque tout sera accessible au travers du CPU. Les sources de chaleur sur les cartes mères vont converger vers le CPU où de nouveaux refroidissements seront peut être nécessaires.

Par contre, le fait de tout rassembler au sein d’une même puce ne va-t-il pas contribuer à rendre les produits Intel obligatoires pour toutes évolutions souhaitées ? Par exemple, le changement de mémoire que le monde hardware subit actuellement avec le passage de la DDR2 à la DDR3 ne nécessite pas un changement dans tous les cas du CPU. Dans l’avenir, les choses risquent fort de changer !

Attention donc car à vouloir tout contrôler on perd parfois de vue l’essentiel.

Jerome G

Issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page