Accueil / Actualités / Composants / Processeurs / Processeur Core de 8ème génération, Intel lance ses premieres puces U-Series, bilan
Processeur Intel Core de 8ème génération
Processeur Intel Core de 8ème génération

Processeur Core de 8ème génération, Intel lance ses premieres puces U-Series, bilan

Le calendrier d’Intel a bien été modifié. Ce 21 aout est l’occasion pour le géant d’officialiser ses processeurs Core de 8ème génération. Cette première vague s’attaque au marché mobile. Elle permet cependant d’anticiper les changements avenirs dans l’offre Desktop. Le modèle d’évolution est clairement copié sur les points forts de Ryzen d’AMD.

Nous y sommes, Intel donne naissance à sa 8ème génération de processeur Core avec l’annonce de plusieurs références visant le marché mobile. Comme nous l’avons souligné, l’adoption du 10 nm reste problématique si bien que le calendrier PAO n’a pas été tenu. Nous avons une quatrième famille de processeur 14 nm. Kaby Lake “Refresh” assure l’augmentation de la puissance par une multiplication du nombre de cœurs. Intel réussit toutefois a maintenant les enveloppes thermiques à 15 Watts à l’aide de fréquences de base moins importantes.

Processeur Core de 8ème génération, Intel s’attaque au marche des Ultraportables

Coffee Lake va se déployer progressivement. La firme découpe son offre en quatre grandes familles avec les gammes Y-Series, U-Series, H-Series et S-Series. L’annonce d’aujourd’hui concerne les Ultraportables et les appareils mobiles 2-en-1.

Processeur Intel Core de 8ème génération

Un ensemble de quatre références débarquent avec deux Core i7U et deux Core i5U. Dans tous les cas nous avons des puces quatre cœurs épaulés de la technologie Hyper-Threading. L’offre i7 se caractérise par des fréquences Turbo et normales plus importantes, 8 Mo de cache et une solution graphique UHD Graphics 620 à 1150 MHz au maximum contre 1100 MHz pour les Core i5.

Voici le détail.

Processeur Intel Core de 8ème génération

Nous observons qu’Intel opte pour une multiplication des cœurs pour assurer une hausse des performances face à sa gamme précédente. Le passage de 2 à 4 cœurs pour un TDP identique est à saluer mais il n’y a pas de révolution. Une gravure toujours en 14 nm limite les optimisations dans ce domaine si bien qu’Intel travaille sur les fréquences pour parvenir à ce résultat.

Le plus intéressant cependant est bien ce choix d’augmenter le nombre de cœurs. Cette politique est directement inspirée de celle d’AMD qui avec Ryzen a redéfini  les standards dans les offres entrée, milieu et haut de gamme « mainstream ».

Du coup nous avons un indice fort concernant la famille S-series qui visera nos PC. Selon les rumeurs, elle va permettre une démocratisation du 6 cœurs tout en assurant pour les Core i3 la fin du deux cœurs

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*