Accueil / Actualités / Composants / Processeurs / Ryzen et Epyc d’AMD, Intel annonce des défis concurrentiels difficiles
Intel - AMD en quelques chiffres
Intel - AMD en quelques chiffres

Ryzen et Epyc d’AMD, Intel annonce des défis concurrentiels difficiles

Un utilisateur de Reddit a partagé un article publié sur le portail interne d’Intel. Nommé « AMD competitive profile: Where we go toe-to-toe, why they are resurgent, which chips of ours beat theirs« , il dresse un bilan autour d’AMD et sa manière d’être parvenu à signer une imposante croissance ces dernières années.  Voici un rapide résumé. Un lien vers l’intégralité du document est disponible en fin d’article.

Intel débute en rappelant que la rivalité avec AMD dure depuis 50 ans maintenant. Les deux entreprises ont été lancées à quelques mois intervalle (juillet 1968 pour Intel et mai 1969 pour AMD). L’histoire montre cependant qu’Intel est devenu 10 fois plus important que son concurrent.  Cependant le géant constate que la menace concurrentielle d’AMD a pris de l’ampleur ces dernières années.

Processeur AMD Ryzen

Processeur AMD Ryzen

Le dernier rapport annuel indique que 2018 a été la « deuxième année consécutive de croissance du chiffre d’affaires avec un gain de plus de 20%« . Ce dynamisme est en grande partie du aux produits Ryzen pour les ordinateurs de bureau et Epyc pour les entreprises, le cloud et les centres de données.  AMD suscite désormais un intérêt croissant à Wall Street.

Selon Intel ce succès est puisse son origine dans

« la réorientation stratégique de la société sur des produits haut de gamme et à hautes performances pour les ordinateurs de bureau, les centres de données et les serveurs. »

La firme avoue qu’AMD a en poche des processeurs constituant une concurrence directe avec ses puces dans ses activités principales.  Les performances dépendent généralement du nombre de cœurs et du nombre de canaux mémoire. Intel est mis au défi sur ces deux fronts.

Processeur AMD Epyc 2

Processeur AMD Epyc 2

Le groupe explique que les produits de prochaine génération Zen-core  ( Rome pour les serveurs et Matisse pour les ordinateurs de bureau) vont intensifier la concurrence avec ses offres.  Il est cependant ajouté

« En dehors des ordinateurs de bureau et des serveurs, la position concurrentielle d’Intel sur les ordinateurs portables et les ordinateurs de bureau est renforcée, car les clients attachent de la valeur aux aspects spécifiques tels que la productivité, la durée de vie de la batterie et la facilité de gestion pour laquelle Intel possède des avantages évidents par rapport à la concurrence. »

L’entreprise s’attend à une amplification de la concurrence avec l’arrivée des produits 7 nm d’AMD au point de parler de période difficile.

 Processeur Ryzen et Epyc, Intel s’attend à une période difficile

Quel est le positionnement d’Intel face à ces multiples menaces ? Steve Collins, expert en concurrence chez Intel annonce « nous allons faire face à des défis concurrentiels difficiles. »

Le géant indique que le positionnement va mettre en avant les puces Core de 9ème génération sur des critères de productivité et de gaming.  Pour les charges de travail multithreads, telles que la création de contenu volumineux, Matisse devrait être en tête.

Intel ajoute qu’une approche est de tenter de revoir certains protocoles de la presse spécialisée. L’idée est de mettre en arrière les scores théoriques pour se concentrer sur des applications réelles et utilisées.

«  Cinebench est souvent utilisé par AMD, car il favorise un nombre élevé de Cores / threads et représente l’un des meilleurs cas de référence pour ses puces. Intel estime que Cinebench n’est pas une référence représentative des évaluations de plates-formes générales et des charges de travail réelles. Intel continue à travailler avec la presse sur l’utilisation d’applications réelles pour évaluer les performances, afin de produire des pièces telles que celle proposée par PCPerspective. »

Il est ajouté

« Sur le plan architectural, le produit Rome pour serveurs d’AMD a été amélioré par rapport à l’EPYC de première génération, mais Xeon devrait toujours offrir des avantages en termes de temps de cache et de mémoire. Pour cette raison, Intel s’attend toujours à ce que Xeon soit compétitif pour les applications nécessitant des temps de réponse rapides et sensibles aux latences de la mémoire, telles que les bases de données, les analyses, les serveurs Web, etc. »

Enfin l’entreprise rappelle ses six piliers devraient lui assurer le « Leadership » sur le long terme à savoir l’innovation, les processus, l’architecture, la mémoire, l’interconnexion, la sécurité et les logiciels. Sur ce point Intel précise

« Nos experts en concurrence estiment que l’ambition d’Intel d’atteindre un leadership à long terme dépendra de la bonne exécution de ces six piliers. Le logiciel, l’un des six piliers, est depuis longtemps un avantage non déclaré d’Intel. Un élément clé de la stratégie concurrentielle de notre société consiste à mettre en avant notre intelligence logicielle vis-à-vis d’AMD. Les logiciels conçus par Intel ou les contributions de code logiciel – qui peuvent tout toucher, du noyau Linux à Adobe Lightroom – peuvent tirer parti des fonctionnalités uniques de l’architecture Intel. »

Pour découvrir bien d’autres informations, c’est ici.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

4 plusieurs commentaires

  1. Vous dites « Epic » partout dans tous les titres. C’est sensé être « Epyc » comme indiqué sur la photo.

  2. Le thermomètre n’est pas favorable à Intel, on casse le thermomètre…

  3. . Un élément clé de la stratégie concurrentielle de notre société consiste à mettre en avant notre intelligence logicielle vis-à-vis d’AMD. Les logiciels conçus par Intel ou les contributions de code logiciel »

    La boîte qui fabrique des cpu, pense que c’est en sortant des logiciels d’overclocking de 1.5Go qu’ils vont faire face à une concurrence innovante.
    Mais ils sont … Ou quoi ???

  4. Des compilateurs et logiciels ont été faite pour que les processeurs non Intel soient très lentes pour son utilisation. En plus Intel ose encore parler de sécurité, qui jusqu’ici, des failles ne sont pas encore corrigés.
    Et pour consoler ses clientèles, Intel ne peut que réduire leur prix après les avoir entubés pendant des années.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Processeurs Ryzen 5 3500X et 3500 d'AMD

Les Ryzen 5 3500X et 3500 se dévoilent, Futurs Best Seller ?

AMD va enrichir sa gamme Ryzen 3000 de deux nouvelles références aux ...

Ryzen et Ryzen Threadripper de 3ème génération - AMD

Le Ryzen Threadripper 3000 32C/64T dévoile ses performances

AMD travaille sur sa troisième génération de Ryzen Threadripper dont un modèle ...

Processeur Intel Core i9-9900KS

Core i9-9900KS, Asus dévoile un TDP de 127 Watts

Intel va renouveler son offre processeur en octobre avec l’annonce d’une nouvelle ...