Processeurs

Sandy Bridge : Intel va accélérer la puissance à fréquence égale

Après le passage à une gravure à 32 nm, Intel travaille désormais sur une nouvelle architecture processeur à destination du grand public. Connue sous le nom de code « Sandy Bridge », elle vise à remplacer l’actuelle Nehalem. Au programme, l’arrivée de nouvelles instructions AVX et AES-NI et une unification du processeur et du contrôleur graphique.

Depuis l’architecture Core, la politique d’innovation du constructeur s’inscrit dans un modèle “Tick-Tock”.  Il se base sur une période de 2 ans nécessaire à l’apparition d’une nouvelle architecture tandis qu’entre temps, nous avons droit à un nouveau procédé de gravure.

Dans cette logique, le récent passage à 32 nm indique qu’Intel vise le lancement d’une nouvelle architecture baptisée “Sandy Bridge” pour 2011.

Toujours gravée à 32 nm, elle s’accompagnera de l’apparition de nouvelles instructions pour accélérer certains types de calculs. Le premier jeu, au doux nom de “Advanced Vector Extension” (Intel AVX) sera une extension du SSE actuel. L’objectif visé est de disposer de performances en hausse dans le domaine des calculs en virgules flottantes grâce à une prise en charge des registres 256 bits. En parallèle, Intel continue d’accélérer le chiffrement des données avec l’AES-NI.

Enfin, Intel indique également son souhait de mettre en place  des optimisations pour améliorer le nombre d’instructions capables d’être traitées par cycle d’horloge (indice IPC). Cette promesse laisse supposer des performances accrues à fréquences égales face à l’ancienne génération.

Les processeurs « Sandy Bridge » devraient entrer en production d’ici la fin de l’année pour apparaître sur le marché au début de l’année 2011. Comme souvent les premières déclinaisons s’adresseraient aux PC de bureau pour ensuite être déclinées pour le marché mobile.

Jerome G

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page