Accueil / Actualités / Composants / Stockage / Disque dur PCIe NVMe 2.0, Seagate dévoile un prototype et donne rendez-vous en 2024
Seagate - Premier disque dur PCIe NVMe 2.0
Seagate - Premier disque dur PCIe NVMe 2.0

Disque dur PCIe NVMe 2.0, Seagate dévoile un prototype et donne rendez-vous en 2024

Le protocole NVMe a franchi le cap de la version 2.0 en juin dernier. L’une des nouveautés est la prise en charge des solutions de stockage mécanique. En clair le NVM Express 2.0 est compatible avec les bons vieux disques durs alias les HDD.

Les spécifications NVMe 2.0 ont permis d’annoncer la prise en charge des lecteurs mécaniques, également connus sous le nom de disques durs. Seagate se positionne avec la démonstration d’un premier HDD NVMe 2.0. Le rendez-vous n’est cependant pas pour tout de suite. Ce type de disque dur n’est pas attendu avec 2024 dans le commerce. Ce premier disque dur connecté à l’aide d’une interface PCIe est un modèle expérimental.

Il visera principalement l’offre serveur. L’utilisation du NVMe pour fonctionner aux côtés de SSD permet un unique protocole avec différents types de périphériques de stockage. Cela simplifie considérablement les centres de données.

Disque dur PCIe NVMe 2.0, Seagate dévoile un prototype

Seagate - Premier disque dur PCIe NVMe 2.0

Seagate – Premier disque dur PCIe NVMe 2.0

Le contrôleur utilisé est une solution « maison » capable de prendre en charge les trois principaux protocoles savoir le SATA, le SAS et le NVMe. Lors de sa démonstration à l’Open Compute Project Summit, Seagate a placé ce disque dur dans un boîtier JBOD 2U afin de montrer qu’il était relativement simple de connecter 12 disques de 3,5 pouces à l’aide d’une interface PCIe.

Baie JBOD 2U équipée de 12 disques durs PCIe NVMe

Baie JBOD 2U équipée de 12 disques durs PCIe NVMe

Actuellement les performances d’un disque dur arrivent à peine à saturer une unique liaison PCIe 2.0. La situation devrait changer avec les futurs HDDs « multi-actuator) au point que les 6 Gbps de SATA ou les 12 Gbps du SAS ne devraient plus suffire.

Enfin il n’est pas étonnant que le protocole NVMe 2.0 soit compatible avec les HDD. La technologie SSD ne cesse de gagner du terrain en particulier dans le monde professionnel. L’interface PCIe se démocratise vite si bien que le protocole NVMe devient omniprésent.

Seagate précise que les premiers disques « échantillons » PCIe/NVMe seront disponibles pour ses clients clés en septembre 2022. Le rendez-vous dans le commerce n’est pas prévu avant la mi-2024. Si la transition va débuter avec les centres de données, cette « petite révolution » va aussi concerner nos PC dans un avenir proche. Pourquoi ? Elle augmente les performances et simplifie l’architecture…

Un commentaire

  1. Une aberration technique car l’API NVM-Express est sensée être adaptée
    aux SSD à base de NAND Flash tandis que le protocole ATA est adapté aux
    HDD à base de plateaux magnétiques.

    Par ailleurs, l’utilisation de l’interface PCI-Express rompt avec la
    rétro-compatibilité matérielle.

    Les fabricants de HDD tel que Seagate ou Western Digital auraient mieux
    fait de développer une extension de l’interface SATA et du protocole
    ATA plutôt que bricoler des API pour l’interface PCI-Express.

    Bref, tout ceci me laisse penser que bien plus qu’une pénurie de
    semi-conducteurs, le secteur de la tech sur-représenté par la silicon
    valley fait face à une pénurie de compétences…

    Une conséquence de la financiarisation des universités américaines
    (cf. rémunérations indécentes de professeurs vieillissant) et de
    l’exploitation de travailleurs détachés freinée sous la présidence
    Trump.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*