Accueil / Actualités / Composants / Stockage / SSD existants, le LBA scrambler fait exploser les débits
SSD LBA scrambler

SSD existants, le LBA scrambler fait exploser les débits

Les SSD sont rapides, c’est indéniable, mais leurs performances sont limitées par l’organisation d’écriture et de lecture des données. Une importante percée est annoncée. Elle permettant d’accélérer considérablement leurs débits. Elle touche aussi bien les nouvelles que les anciennes références avec à la clé une augmentation de 300% de la rapidité et une chute de 60% de la demande énergétique.

L’un des gros soucis d’un SSD est qu’il ne peut pas écraser directement des données d’une zone de mémoire afin d’enregistrer de nouvelles données. L’opération passe par une redirection vers une nouvelle zone pour procéder par la suite à l’effacement. Le résultat est  alors une fragmentaires de la mémoire synonyme de baisse de rendement avec le temps. La commande TRIM permet à un système d’exploitation d’indiquer au contrôleur du SSD quels blocs de données ne sont plus utilisés et peuvent donc être effacés dans le but de maintenir la vitesse du SSD tout au long de sa vie, évitant le ralentissement que les premiers modèles rencontraient une fois que toutes les cellules étaient écrites au moins une fois.

The proposed system The proposed control of data writing

LBA scrambler, de quoi booster les débits du SSD.

Une équipe de chercheurs japonais de l’Université de Chuo a trouvé une parade à l’origine d’une augmentation très significative de la vitesse d’écriture et d’une baisse de la consommation électrique. L’équipe a réussi à surmonter le problème en modifiant le « middleware » qui contrôle le stockage avec l’implémentation d’une nouvelle méthode d’organisation nommée « logical block address scrambler ».

De façon simple, au lieu d’écrire les données sur une nouvelle page vierge, le « LBA scrambler » écrit ces dernières sur une page fragmentée située dans le prochain bloc à effacer. Les conséquences sont immédiates avec une augmentation du rendement.

The results of a simulation of writing speed

Dans une simulation, l’équipe de recherche a confirmé que sa nouvelle technologie logicielle améliore la vitesse d’écriture des SSD jusqu’à 300%,  réduit la consommation d’énergie jusqu’à 60% tandis que le nombre de cycles d’opérations d’écriture / effacement chute de 55%, de quoi augmenter la durée de vie du produit.

Cette méthode est logicielle ce qui entraine aucune modification matérielle du SDD. Elle peut donc être appliquée aux SSD existants.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Aorus NVMe SSD Gen 4 500 Go

Un SDD est 21 fois plus fiable qu’un disque dur selon Backblaze

Une étude dévoile que les unités SSD proposent aujourd’hui une meilleure fiabilité ...

SSD Gigabyte M30

GIGABYTE lance de nouveaux SSD M.2 de 512 Go et 1 To, les M30

Gigabyte complète sa gamme de SSD M.2 avec l’annonce des M30. L’offre ...

SSD RocketQ PCI Express 4.0

SSD RocketQ PCIe 4.0, plus de 10 000$ pour du 64 To à 28 Go/s

Les PC en manque d’espace de stockage et de débits ont peut-être ...