Android L

Android L, des animations régies par la physique du monde réel, explications

La prochaine version d’Android, connue sous le nom d’Android L va proposer un ensemble d’animations afin de mettre en valeur une interface retravaillée. L’objectif final est de proposer un environnement parfaitement naturel et instinctif. Comment vont fonctionner ses animations ? Google apporte des explications.

Android L, les animations

Raveesh Bhalla, développeur chez Google pour UX / Design propose un article très intéressant sur les animations qui accompagneront la prochaine version d’Android, Android L. Elle devrait débarquer durant le mois d’octobre.

Google L, la physique au service des animations.

Selon Google, la clé d’une interface efficace et intuitive doit passer par un environnement répondant à nos sens. De là, l’idée de proposer des animations régies par les règles de la physique est née. Android L va donc s’accompagner d’une interface unique où les différentes animations répondront à une dynamique naturelle à l’image de ce qu’il est possible d’observer dans le monde réel. Les objets dans Android L doivent être considérés avec une certaine masse (le poids est fonction de la gravitation).

Le développeur explique par exemple :

« Pour voir un exemple de ce que cela signifie en termes pratiques, il faut considérer que les animations d’Android L n’apparaitront jamais de nulle part. Elles auront une existence  à un moment précis et se développeront à partir de cet instant, comme le montrent les GIF suivant » 

 

Android L, les animations Android L, les animations

 

 

 Si tout ceci vous intéresse, vous trouverez ici l’article en question.

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

4 commentaires

  1. Sinon, à part ça je faisais déjà des animations de ce type dans un projet informatique au lycée il y a 20 ans… bravo Google !

    1. Et bien qu’attendez vous pour développer votre propre version d’Android? Ah, vous l’avez aussi déjà faite il y a 20 ans?

      1. Développer un Android serait une erreur… (et encore pire : un équivalent à iOS ou Windows Phone).

        Je pense que tant qu’à faire un OS mobile, autant en faire un libre, économique, qui respecte la vie privée et qui n’a pas besoin d’un smartphone à 500€ pour tourner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page