Logiciels

Diablo 3 : l’UFC-Que Choisir passe à la vitesse supérieure

Une semaine après avoir lancé un appel à témoignage, l’association l’UFC-Que Choisir annonce qu’elle venait de mettre en demeure Blizzard, l’éditeur du jeu Diablo III à l’origine de soucis techniques. La société est sommée de trouver dans les 15 jours des solutions aux différents problèmes mais également de dédommager ses clients.

Beaucoup de joueurs sont confrontés depuis la disponibilité du jeu Diablo 3 aux erreurs 37 « les serveurs sont actuellement occupés. Veillez réessayer plus tard » et 73 « Le service Battle.net est momentanément indisponible. Veuillez réessayer plus tard » empêchant, aux heures de pointe, de satisfaire toutes les demandes de connexions.

Diablo 3

Devant l’ampleur de l’affaire, l’UFC-Que Choisir a fait un appel à témoignage le 7 juin dernier. En quelques jours plus de 1500 témoignages font état de mécontentements. Dans quasiment tous les cas, il s’agit d’un problème d’accès aux serveurs de Blizzard, empêchant de joueur à Diablo 3.

Pour l’association « Il n’est pas acceptable que les consommateurs ne puissent pas jouer à un jeu payé entre 50 et 60 euros dans de bonnes conditions ».

Elle décide donc de passer à la vitesse supérieure avec une mise en demeure de Blizzard afin que des solutions soient mises en place dans les 15 jours. L’éditeur se doit également  de dédommager ses clients ayant subi un préjudice et de “communiquer sans délai de manière très transparente sur les mesures mises en place pour atteindre cet objectif“.

L’association chargée de défendre les intérêts des consommateurs indique qu’elle va intervenir « auprès de la DGCCRF pour qu’elle se saisisse de ce dossier particulier et, plus largement, engage un travail sur la politique commerciale des éditeurs ».

Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page