Accueil / Actualités / Logiciels / Jeux video / Assassin’s Creed Origins et le piratage, Ubisoft rend son jeu injouable
Assassin's Creed Origins sur PC
Assassin's Creed Origins sur PC

Assassin’s Creed Origins et le piratage, Ubisoft rend son jeu injouable

Assassin’s Creed: Origins est disponible depuis quelques jours. La protection Denuvo est un échec puisqu’elle a été piraté en 48 heures. Dans un effort pour protéger ses intérêts économiques Ubisoft a mis en place une seconde protection, VMProtect. Cette tentative est à l’origine d’une situation ubuesque. Certains joueurs, ayant achetés le titre, se plaignent de problème de gameplay rendant le jeu parfois injouable.

Ce n’est désormais plus un secret, Denuvo n’est pas une solution viable pour protéger un jeu vidéo. L’un des derniers titres d’Ubisoft a fait les frais de cette réalité. Il n’a fallu que deux jours aux pirates pour venir à bout de cette protection.

Assassin’s Creed Origins, les protections s’accumulent

Assassin's Creed Origins sur PC

Ubisoft a cependant mis en place une seconde « couche » à l’aide de VMProtect. Le problème est que cette surenchère de cadenas à une forte empreinte sur les ressources processeurs et mémoire. Si la pilule peut passer avec des PC gaming haut de gamme, les joueurs en possession d’un PC plus modeste constatent des utilisations anormalement élevées du processeur après l’application du patch. La conséquence est que les performances du jeu chutent. Dans certains cas il devient même injouable.

Du coup Ubisoft pénalise les joueurs ayant acquis légalement son titre afin de se protéger des pirates. A cela s’ajoute l’utilisation de deux logiciels distincts pour l’authentification et nous ne parlerons pas de la masse d’informations communiquée à des tiers.

Certains joueurs se plaignent d’une utilisation à 100% du processeur, de chutes de trame, de bégaiements et de framerate catastrophiques.

Selon Gabe Newell, le cofondateur et directeur de Valve Corporation, la seule façon de vaincre le piratage est d’offrir un meilleur service que celui proposé par les pirates. Dans ces conditions Ubisoft fait pour le moment fausse route surtout qu’une étude secrète de l’Union Européenne affirme  « qu’il n’y a aucune preuve permettant d’affirmer que la violation du droit d’auteur en ligne a un impact négatif sur les ventes ».

Article mise à jour le 01/11/17 à 22h31

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Réseau social Facebook

Facebook, des informations personnelles de 267 millions d’utilisateurs ont été publiées sur des forums de hackeurs

Selon une récente découverte, des informations appartenant à 267 millions d’utilisateurs de ...

TOP 15 des plus grands pirates de l’histoire

Sécurité informatique, le TOP 15 des plus grands pirates de l’histoire

La sécurité en informatique est un élément de première importance. Il s’agit ...

La boutique en ligne d’Ubisoft

Jeux vidéo, Ubisoft veut abandonner les clés d’activation

Ubisoft travaille sur une solution pour abandonner l’usage des clés d’activation de ...