Accueil / Actualités / Logiciels / Linux / Linux Mint 21 ne proposera pas la fonction controversée « systemd-oom »
Linux Mint
Linux Mint

Linux Mint 21 ne proposera pas la fonction controversée « systemd-oom »

La distribution Linux Mint 21 n’utilisera pas une fonctionnalité controversée de gestion de la mémoire d’Ubuntu. Nommé « systemd-oom », elle ne sera pas implantée aux regards des retours négatifs de nombreux utilisateurs.

Linux Mint 21 sera toujours basé sur Ubuntu 22.04 LTS mais sans en proposer toutes les finalités. Le choix est fait, « systemd-oom » ne sera pas proposé malgré l’important travail en cours des développeurs Ubuntu pour optimiser son comportement.

L’objectif de « Systemd-oom » est de surveiller l’état de la mémoire vive afin d’étre pro-actif. Plus clairement cette gestion est capable de déclencher la fermeture d’une application en cas d’utilisation trop élevée de la mémoire ou si la mémoire système globale vient à manquer. Cette fonctionnalité est conçue pour intervenir en amont afin d’éviter les blocages système qui peuvent se produire sous Linux si RAM est utilisée à 100%.

Malheureusement des utilisateurs d’Ubuntu ont constaté que tout n’est pas parfait. Certains sont victimes de fermetures d’applications critiques malgré une bonne réactivité globale du système et sans souci du côté mémoire vive.

Ubuntu 22.04 LTS « tue » des applications sans aucun avertissement

Clement Lefebvre, responsable de Mint a indiqué

Le mois dernier, nous avons reçu des commentaires négatifs autour de systemd-oom. Après avoir enquêté sur certains des problèmes, nous avons décidé de ne pas l’ajouter à Linux Mint 21.

Nous ne savons pas si le système d’exploitation va utiliser une autre approche à la place. Le noyau Linux a cependant sa propos gestion de la mémoire permettant normalement une certaine protection.

Linux Mint 21 s’annonce comme une version importante avec de nombreuses nouveautés. Nous pouvons citer par exemple les faits marquants suivants :

  • la prise en charge des images au format webp par le  gestionnaire de fichiers et la visionneuse d’images Nemo,
  • le chiffrement du répertoire de base dsisponible dans le programme d’installation,
  • os-prober restera activé par défaut pour garantir une détection correcte du double démarrage en natif,
  • un changement majeur à la pile Bluetooth en remplaçant l’outil Blueberry local par la dernière version de Blueman.

6 plusieurs commentaires

  1. Cela me semble éxageré du coté de Mint….En effet sur un vieux portable dual core 2go cette gestion “agréssive”de la ram (ubuntu 22.04LTS )ne m’as pas encorre killée d’applications….(je dois avoir les patchs récents et zram!,j’ai voulu tester cette semaine..ça tourne plutot bien !avec effets compiz ,transparence,cube3d.)!.
    Sur mon pc gaming Ubu.22.04LTS lutris proton bourré de games:: 32go RAS…

  2. Si mint est la seule (n’en déplaise aux détracteurs car je suis pas chauvin c’est factuel et archi vérifié pendant 1 an avant d’avoir pu quitter windows grace à mint) distribution qui ne nécessite pas pour un débutant un vrai de mettre les mains dans le cambouis c’est aussi car ils écartent toute chose qui peut foutre le bordel.
    quand seven a stopé support j’ai du mettre mon père de 83 balais sur autre chose et il habite à 900 bornes donc il fallait du fiable et du simple pour lui car je peux pas faire 1000 bornes pour tripoter son ordi si il plante …..et la seule qui pouvait me permettre cette sécurité c’est mint.
    donc merci à mint car si ça tourne bien ce n’est pas un hasard mais probablement un vrai boulot de leur part pour que ça ne déconne pas

    • Pour débuter pourquoi pas néanmoins une fois les bases des systèmes
      POSIX maîtrisées il vaut mieux s’orienter vers une distribution plus
      sérieuse qui n’est pas un énième clone du Systemd OS by Red Hat de
      base Debian.

  3. Est-ce que Linux Mint va finalement abandonner Systemd suite à
    la découverte du départ en catimini de Lennart Poettering de
    Red Hat vers Microsoft?

    https://www.phoronix.com/scan.php?page=news_item&px=Systemd-Creator-Microsoft

    En effet, comment faire confiance à une distribution Linux dont
    le processus d’initialisation disposant de tous les privilèges
    est contrôlé par Microsoft?

    Bref, cela ne me surprend guère qu’après Miguel de Icaza un autre
    gourou du libre ait vendu son âme au “diable” (Microsoft) car leurs
    projets open source tentent misérablement de singer Windows.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*