Accueil / Actualités / Logiciels / Linux / Linux, y-a-t-il trop ou pas assez de distribution ?
Linux

Linux, y-a-t-il trop ou pas assez de distribution ?

La plate-forme Linux est la base d’une multitude de distribution à l’origine d’un vaste choix pour l’utilisateur. Cette richesse et cette diversité sont-elles bénéfiques ou néfastes ou succès et à l’épanouissement de cet environnement ?

Cette question est posée par Silviu Stahie travaillant chez Softpédia. Selon lui la réponse se trouve dans la diversité.

Linux, trop ou pas assez de distribution ?

La communauté Linux est confrontée à deux grands courants l’un prônant le fait qu’il y a trop de distribution et d’environnement de bureau et l’autre affirmant tout le contraire. Il explique que la réponse ne peut pas reposer sur une comparaison avec une autre plateforme car Linux est unique permettant justement cette liberté d’avoir un vaste choix et surtout de faire ce que l’on souhaite.

Linux, le meilleur tient dans la diversité.

A ses yeux la réponse tient dans la multiplicité des offres. Linux a besoin d’être à l’origine de multiples systèmes d’exploitation (distribution) et environnements de bureau. Pourquoi ?

La multiplication des distributions n’est pas de la concurrence, c’est tout le contraire.  Les différents environnements ne sont pas identiques à plusieurs égards, et tous ont leurs forces et leurs faiblesses. La chose intéressante dans un tel choix est que lorsque qu’un programmeur apporte quelque chose de nouveau, qui n’a jamais été fait avant, d’autres projets ont tendance à l’adopter. Si quelqu’un fait quelque chose de bien, tous les autres développeurs voudront également le proposer.

Il y aurait ainsi une sorte d’émulation par le choix poussant chaque génération de distribution à adopter le meilleur d’entre elles.  Ceci serait donc un moyens pour qu’un projet soit influencé pour d’autres projets sans un partage de code mais seulement d’idées et de visions, reflétant au final le souhait et la tendance générale. Dans une optique différente, avec que quelques projets seulement, les développeurs ne pourraient pas exprimer leurs idées.

L’innovation ne serait que le résultat d’une bifurcation du meilleur, le moteur même de l’open source où n’importe qui peut faire ce qu’il veut avec le code source et c’est là, la grande force de cet environnement.

Qu’en pensez-vous ?

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

11 plusieurs commentaires

  1. Il a je pense trop de distribution, je suis un linuxien(debian+cinnamon, Ubuntu Studio), mais je ne peux pas recommander même en 2014 linux à des néophites.
    Quelle distribution choisir , qeulle environnement de bureau ? Ubuntu ? oui mais sans unity svp !
    Rien que le fait d’avoir à se poser ces questions on entre déjà dans la bidouille, dans les config d’options qui n’en finissent pas et qui au finale reste un frein à une adoption massive.
    Ce n’est pas trop dans l’esprit du libre, mais Pour une adotion massive, il faudrait qu’une société prenne une version et la promotionne jusqu’au bout.
    Le seule Linux vrament “populaire” aujourd’hui est “android” …

  2. Ne dit-on pas : “le trop est l’ennemi du bien” ?

    Je considère également que la multitude de distributions est un frein à l’expansion de ce système.
    Allez jeter un œil dans wikipédia pour constater la multitude de distributions ! ! !
    Comment les fabricants de matériels pourraient ils opter pour telle ou telle distribution ? en vertu de
    quels critères ? (je ne parle même pas des fabricants de périphériques et des développeurs de
    pilotes !)

    Employé dans un commerce de dépannage informatique, je constate qu’énormément d’utilisateurs
    ne savent même pas qu’il existe autre chose que Microsoft ! Il en serait peut être autrement s’il
    n’existait qu’un ou deux Linux !

    Nouvel utilisateur de Linux (depuis la sortie de Windows 8 en fait, soit bientôt 2 ans) je suis emballé
    par mon Linux Mint dont l’interface se rapproche beaucoup de celle de mes Windows…
    Je m’étonne d’une chose : les utilisateurs Linux ne font pas de bruit, ne semblent pas en parler
    autour d’eux. Ils l’utilisent, le bidouille pour eux ; C’est tout… Ils n’en font pas état.

    En ce qui me concerne, depuis que je l’utilise, j’en parle partout. Je propose d’installer Mint
    Cinnamon à certains clients qui sont prêts pour l’expérience. Tous ceux qui ont fait “l’effort”
    d’y passer sont emballés et aucun ne m’a demandé de revenir à Windows 8 !

    La question que je me pose finalement : “La communauté Linuxienne tient-elle vraiment à ce que
    50% de la planète utilise Linux ?”

  3. Il faut prendre le problème dans l’autre sens, toutes ces distributions sont là pour répondre à des demandes spécifiques. Contrairement au commentaire du dessus, les distrib’ à base d’Ubuntu conviennent tout à fait au grand public. Il suffit de choisir la bonne.

    Pour ma part j’utilise Lubuntu pour sa légèreté et la communauté Ubuntu très active.

  4. A ce jour, pas d’équivalent au bureau d’XP, bugs récurrents toujours d’actualité, multiplicité des distributions mais pas une que le grand public puisse utiliser sans souci, sinon on verrai plus d’utilisateurs se tourner vers linux.

    Avec la fin d’XP, on aurait aimé voir un basculement en masse vers linux : est-ce le cas, et le monde linux s’est-il mobilisé pour cette échéance ?

    Il faudrait commencer à prendre en compte les besoin du plus grand nombre avant de répondre à des besoins spécifiques.

    Android est un succès, enfin un produit abouti sur un noyau linux, mais en retour, que donne Google ?

    On attend une vraie distribution distribution grand public : pour cela il faudrait se concentrer dessus plutôt que se disperser au nom du “LIBRE”.

    Ubuntu semblait bien partie pour devenir cette distribution majeure grand public, il a fallu que Canonical invente Unity et au revoir l’unité.

    Bref, aujourd’hui, je vous écris depuis Windows 8.1

    • Un problème majeur que recontre Linux est qu’il est reconnu comme un système. Or c’est faux, c’est juste un noyau. Les distributions Linux désignent tous les OS qui utilisent le noyau Linux, mais il faut bien plus qu’un noyau pour faire un système entier. Il faut à mon sens considérer Fedora, Ubuntu, Slackware comme des OS différents comme Windows et OS X, même s’ils sont moins différents entre eux que les 2 précédents.
      Xubuntu 14.04 et Lubuntu 14.04 sont de très bon candidats au remplacement de XP (stable et support au long terme, facile d’utilisation, léger, gratuit, une logithèque…). Les 2 sont basés sur Ubuntu, rien ne t’oblige à utiliser Unity si tu veux profiter de tout le reste du travail fait pour Ubuntu.
      Le “libre” c’est un concept qui grosso-modo est le bien commun et aussi le contrôle sur sa vie.

      • Lxde et Xfce des environnements qui ont leurs défauts et leurs qualités. Gnome est celui que je préfère utiliser actuellement. Il y a des choses intéressantes dans Enlightenment, Cinnamon, Mate, Pantheon, …

        Des distributions comme Elementary, SolydX, Zorin, UbuntuGnome, Xubuntu, Lubuntu, Bodhy, pour ne citer que celles basées sur Debian, comportent de nombreuses choses interessantes.

        Mais plutôt que de chercher toujours à inventer, du temps serait peut-être gagné à consolider les bases en synthétisant un peu pour que l’utilisateur trouve son compte ?

        Avancer sans se poser cette question est peut-être aussi un perte d’énergie ?

  5. Linux, y-a-t-il trop ou pas assez de distribution ? Eh bien je vais faire une réponse de Normand, peut être bien que oui, peut être bien que non.
    Le grand nombre de distributions vient dû fait que le code est ouvert et par conséquent c’est totalement bénéfique au développement, une distribution qui innove est immédiatement scrutée et analysée par ses concurrentes qui en retirera elle même des bénéfices pour son développement.

    Par contre pour les newbies qui viennent de windows c’est un casse tête ! Cependant il n’y a que quelques distribution majeurs sous linux : Debian, mageia, ubuntu, fedora, linux mint, open suse…donc pour commencer il est recommandé de tester une de celle ci.

    bon juste pour rire imaginez que le code source de windows soit open source (wouarf wouarf…)

  6. «A ce jour, pas d’équivalent au bureau d’XP, bugs récurrents toujours d’actualité, multiplicité des distributions mais pas une que le grand public puisse utiliser sans souci, sinon on verrai plus d’utilisateurs se tourner vers linux.»

    Ceci est naturellement faux et en 2014 il est tout à fait possible d’utiliser une distribution qui roule tout bien.

    Quant à la multiplicité des distributions, il est vrai que trop de fork sont faites pour rien et que c’est de l’énergie perdue, mais c’est la liberté du (L)GPL, c’est ainsi et c’est tout.
    Et pour le non initié, il y a les distributions grands publics qui suffisent, voilà tout.

  7. Dans ce genre de débat ça reste du 50/50…

    Bien évidemment GNU/Linux étant libre, on ne pourra jamais empêcher de nouvelles distributions de naître… Il n’y a aucun intérêt à s’y opposer, le temps est précieux, user son énergie sur cette question est une perte d’énergie je pense.

  8. Salut,

    Comme dit, s’il y a autant de distributions, c’est que celles existantes ne combles pas tout le monde…
    Après, une sélection “naturelle” ce fait, certaines meurent et disparaissent d’autres deviennent incontournable.

    C’est aussi à chaque utilisateurs d’essayer de s’investir dans la distribution qu’il utilise (faire un don, participer au wiki, reporter des bugs,…) car certes de l’énergie est peu être perdu dans la multiplicité des distributions mais peu en est fourni par rapport à la quantité des utilisateurs.

  9. Pourquoi tant de distrib? Parce que les gens sont trop flémmard! Sérieusement. Sa ne serait pas plus simple par exemple de prendre une distrib du genre Debian ou slackware, de l’installer le plus simplement possible (minimum) et ensuite installer se qu’on veut comme paquet. Vous allez me dire “oui mais les débutant” et alors? On a tous été débutant un jour ou l’autre et au jour d’aujourd’hui avec toutes les recherches qu’on a fait on peut installer une slackware les yeux fermés! Donc “Quand on veut, on peut” Alors arrêtez avec toute vos distrib! Sortez vous les doigt du c.. Cherchez à comprendre, prenez le temps de feuilleter les man, les howtos etc… On c’est tous creusé la tête pour se servir de GNU/Linux mais on assiste aujourd’hui à une idiocratie où il faut tout tout de suite sans rien comprendre et après sa se dit Linuxien non GROS FLEMMARD, j’attend que se soit les autre qui fasse le travail et après je critique leur boulot !! Commençez à prendre le temps de vivre, de comprendre les choses sa éviterait se gros bordel de distrib! Et surtout demmerdez vous tout seul des fois sa ferait pas de mal! Vous voulez Compiz mais il n’y est pas et benh cherchez le et installez le: Comment? et bien cherchez!!! J’ai contribué longtemps pour GNU/Linux mais aujourd’hui je partis de se monde ou soit disant une communauté nouée entre développeur devait s’entre aider pfff Tout le monde se critique, se divise etc… Voila pourquoi je suis partit de tout sa! Sa m’a completement dégouté! Désolé mais changer votre état d’esprit pour la pérénité du logiciel libre! peace///

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Distribution Linux Ubuntu de Canonical

Ubuntu 21.04 est disponible en téléchargement, quoi de neuf ?

Canonical annonce la sortie d’Ubuntu 21.04. Le système d’exploitation propose quelques nouveautés, ...

Linux et les processeurs Apple

Linux et les processeurs Apple, le projet “Open Source” est lancé

Linux va normalement prendre en charge la plateforme Apple M1. Ce projet ...

Distribution Linux Ubuntu

Ubuntu 20.10 est disponible en téléchargement, quoi de neuf ?

Canonicla nous informe de la sortie d’Ubuntu 20.10.  Il s’agit probablement de ...