Accueil / Actualités / Logiciels / Linux / Microsoft Azure, Linux dépasse Windows
Microsoft Azure - Linux

Microsoft Azure, Linux dépasse Windows

Dans un récent entretien Microsoft va bien plus loin que de réaffirmer son slogan « Microsoft loves Linux ». Le géant déclare que ce système d’exploitation est utilisé massivement sur Microsoft Azure. La plate-forme open source s’est tellement développée qu’elle a finalement réussi à dépasser Windows Server.

L’information a été lancée par Sasha Levin. L’utilisation de Linux sur les services Cloud du géant dépasse celle de Windows. L’OS est devenu le premier choix des clients. Si à première vue cette déclaration peut paraitre surprenante, elle ne l’est pas vraiment. Microsoft s’est beaucoup rapproché de cet environnement depuis le lancement de Windows 10.

Cette histoire a commencé il y a plusieurs années. A l’époque Mark Russinovich, (Azure CTO) avait révélé que 25% des instances Azure fonctionnaient sous des systèmes basés sur Linux et non Windows.  Ce chiffre a depuis considérablement augmenté. A la fin 2018, Scott Guthrie, vice-président exécutif du groupe cloud et entreprise chez Microsoft avait confirmé que son adoption atteignait les 40% sur Azure.

Azure, l’utilisation de Linux dépasse celle de Windows

Nous sommes désormais à la mi-2019 et le système a désormais dépassé Windows. Il y a de fortes chances que cette croissance se poursuive dans les mois et les années à venir.

Microsoft est devenu un grand « fan » de Linux. Sa prise en charge a été implémenté dans ses produits clés, notamment Windows 10. Ceci est possible au travers de Windows Subsystem for Linux alias WSL. Nous avons la prise en charge des grandes distributions comme Ubuntu.

Windows 10, Microsoft annonce l’intégration du noyau Linux, explication

A noter qu’Azure est compatible avec un plus large éventail de distributions. Cela comprend par exemple CentOS, Oracle Linux et Debian.

Microsoft Azure (Windows Azure jusqu’en 2014) est la plate-forme applicative en nuage de Microsoft. Son nom évoque le « cloud computing », ou informatique en nuage (l’externalisation des ressources informatiques d’une entreprise vers des datacenters distants). Il s’agit d’une offre d’hébergement (applications et données) et de services (workflow, stockage et synchronisation des données, bus de messages, contacts…).

Source : Wikipidia

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

4 plusieurs commentaires

  1. Si à première vue cette déclaration peut paraitre surprenante, elle ne l’ai pas vraiment.
    Elle ne « l’ai » pas vraiment ? VRAIMENT ?? C’est juste honteux

  2. Jérôme est un scientifique pas un littéraire.

  3. sujet intéressant, mais ça pique les yeux.

    ce n’est pas parce qu’on est scientifique qu’il faut maltraiter la langue française, et prendre en otage les lecteurs.

    « Dans un récent entretient » – depuis quand y a-t-il un 3ème ‘t’ à entretien (nom commun) ?
    « L’information a été lancé » – verbe être donc on accorde avec le sujet stp !

  4. Sinon, les ayatollas de l’aurtografe, zavez pas une question intéressante ?

    Par exemple : y a-t-il un lien entre cette progression de Linux sur Azure et les brevets (patents) que microsoft détient et abuse pour engranger des milliards sur le dos des utilisateurs de Linux (dont Android) ?
    Est-ce la même proportion sur les autres hébergeurs cloud (pardon : nuagiques 😀 ) ?
    Microsoft est pour Linux tant que ça lui rapporte de l’argent : sur Azure ou via les accords de licence passés avec Samsung et Google entre autres. Logique.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Distribution Linux Ubuntu

Ubuntu, Canonical publie d’importantes mises à jour de sécurité, détails

Canonical vient de publier plusieurs mises à jour de sécurité pour toutes ...

Red hat

Vulnérabilités ZombieLoad v2 des CPU Intel, Red Hat prend la parole

Red Hat annonce l’arrivée de mises à jour de sécurité afin d’atténuer ...

Patch Tuesday de Microsoft

Patch Tuesday, les mises à jour Windows 10 KB4524570, KB4523205 et KB4525237 débarquent

La grande maintenance mensuelle du mois de novembre 2019 donne naissance à ...