Accueil / Actualités / Logiciels / Test de la suite iWork’09

Test de la suite iWork’09

Non content d’améliorer le Mac Os avec une nouvelle version majeure à venir (Snow Leopard), Apple dispose aujourd’hui d’une suite bureautique capable de contrer efficacement la mainmise de Microsoft Office, c’est iWork’09.

Vr-Zone a testé l’ensemble, comparé à MS Office. L’installation, bien que plus longue qu’un simple glisser/déposer, est aisée et rapide ; la totalité ne prend que 600mo sur le disque dur, beaucoup moins que les 1,2Go requis d’après la notice.

Rappelons la concordance des trois principaux logiciels de la suite, face aux concurrents de MS Office :

  • Pages = Word
  • Numbers = Excel
  • Keynote = Powerpoint

Pages est en fait bien plus qu’une alternative à Word, car il se constitue à la fois d’un traitement de texte (comme Word) et d’un éditeur de présentation graphique (comme Publisher).

C’est donc un outil très puissant, avec à la base 180 modèles de présentation disponibles, dès la mise en route.

Une autre fonction intéressante est l’affichage automatique du nombre de pages, et du nombre de mots, y compris en mode plein écran, ce que Word 2008 ne permet pas. A ce propos, Pages est même compatible avec le nouveau format .docx introduit par Word 2007. On peut aussi bien exporter un document en format PDF, idéal pour l’impression.

Dans Numbers, il n’y a que 30 modèles à choisir, mais l’interface est cependant très jolie et agréable à utiliser.

L’innovation consiste en un “widget”, à savoir l’éditeur de formules, qui permet de configurer facilement chaque cellule sur laquelle on double-clique.

La liste des formules permet également de modifier simplement celles-ci. La compatibilité avec Excel 2003 et 2007 n’a pas posé de soucis aux testeurs.

Keynote comprend 44 modèles, ou “thèmes”. Ceux-ci sont compatibles full-HD (1920×1080 pixels).

De très nombreuses fonctions et effets sont présents. Aussi Vr-Zone a focalisé son attention sur Magic Move et Instant Alpha. Magic Move permet de créer des animations de façon simple et intuitive, avec un résultat étonnant. Instant Alpha permet d’enlever l’arrière-plan, de façon plus simple que dans Photoshop.

Là encore, Keynote est compatible avec les fichiers créés sous Powerpoint, mais les résultats peuvent être variables ; par exemple, des polices de caractères peuvent manquer, il faut alors les importer, ce qui résoudra le problème. Ceci étant, selon Vr-Zone, Keynote est l’application la plus impressionnante de toute la suite (compatible avec la version mobile, Keynote Remote, par exemple sur iPhone ou iPod touch).

Pour lire l’article richement illustré, en anglais, c’est par ici.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*