Accueil / Actualités / Logiciels / Windows 10 / Windows 10, à l’image de Linux Microsoft annonce un gestionnaire de paquets
Windows 10 et le gestionnaire de paquets (winget)
Windows 10 et le gestionnaire de paquets (winget)

Windows 10, à l’image de Linux Microsoft annonce un gestionnaire de paquets

Microsoft a annoncé à l’occasion de sa conférence Build 2020 l’arrivée d’un gestionnaire de paquets sous Windows 10. Ce service n’est pas une nouveauté. Il est connu des utilisateurs d’un autre grand système d’exploitation, Linux.

Ce gestionnaire de paquets sous Windows 10 est évidemment inspiré du monde Linux. Il s’inscrit dans une démarche plus globale visant un rapprochant entre les deux systèmes d’exploitation. Depuis plusieurs années maintenant Microsoft s’est officiellement engagé dans le monde Linux. Après avoir lancé le sous-système Windows pour Linux, y compris sa deuxième version avec l’arrivée de Windows 10 Mai 2020, le géant présente un gestionnaire de paquets. La démarche permet de faire les yeux doux aux utilisateurs de Linux puisqu’ils ne seront plus trop dépaysés avec Windows 10.

Windows 10, c’est quoi un gestionnaire de paquets

Windows 10 - Gestionnaire de paquets

Ce gestionnaire en ligne de commande offre plusieurs fonctionnalités. Il s’exploite en ligne de commande à l’aide de Windows Terminal, d’une invite de commande ou encore de PowerShell. Ses possibilités vont de l’installation à la suppression d’applications en passant par leurs configurations le tout depuis des dépôts. Tout se résume avec l’utilisation d’une simple commande Winget.

Par exemple pour installer une application « Alpha » il suffit d’exécuter la commande

winget install Alpha

Vous pouvez aussi rechercher des paquets particuliers

winget search Nom paquet 

ou encore afficher des  informations à propos d’une application donnée

winget show

et gérer les sources d’installation

winget sources

Les applications qui peuvent être installées doivent être validées par Microsoft. Eb clair elles doivent être approuvées manuellement par Redmond. Ceci explique le développement de ce gestionnaire de paquets et non l’utilisation d’un projet open source existant. A ce sujet la firme explique

“Nous avons examiné plusieurs autres gestionnaires de paquets. Il y avait plusieurs raisons qui nous ont amenés à créer notre propre solution. L’une des préoccupations que nous avions était de savoir comment établir un référentiel d’applications de confiance. Nous vérifions automatiquement chaque manifeste », explique Microsoft. Nous tirons parti de SmartScreen, d’analyses statiques, de validation de hachage SHA256 et de quelques autres processus pour réduire la probabilité que des logiciels malveillants se frayent un chemin dans le référentiel et sur votre machine. Un autre défi clé a été tous les changements nécessaires pour être en mesure de fournir le programme client en tant qu’application Windows native.”

Pour le moment ce gestionnaire de paquets Windows est en cours de développement. La version finale est attendue dans les prochains mois. Vous pouvez le tester dès maintenant en téléchargeant le client à partir de la page GitHub. A noter qu’il est nécessaire de faire partie du programme Windows Insider.

Enfin concernant l’objectif et l’utilité de cette nouveauté Microsoft déclare

“Avez-vous déjà dû réinstaller complètement toutes vos applications et tous vos outils sur votre PC ? Combien de temps cela a-t-il pris ? Comment vous êtes-vous souvenu où trouver, télécharger et installer tous vos éditeurs et environnements de développement intégré, langages de programmation et environnements d’exécution, outils de contrôle des sources, etc.”

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

16 plusieurs commentaires

  1. Ca fait bien longtemps que chocolatey existe et nous permet de tout reinstaller en une ligne de commande… L’idée est bonne mais si les conditions d’accès au repository sont strictes ou commecialement innaceptables l’interet en deviendra limité.

  2. alors autant avoir linux directement sur son PC,et dégager ce W10-
    on y gagnera dès le départ,et on s’emmerdera moins à virer tout les pourriciels installés et imposés par MS,les MàJ qui réinitialisent et remettent systématiquement les applications de MS par défaut au détriment des réglages et applications personnels………..

    • Oui, et si on me trouve un logiciel de CAO/DAO aussi efficace que par ex. Fusion 360, je largue w. tout de suite, …mais ce n’est pas pour demain. Quant aux maj, il suffit de les désactiver depuis le départ. J’ai fait ça sur XP, vista, 7, et je n’ai jamais eu aucun problème.

  3. Pas étonnant, le fonctionnement du Windows update est hors d’age. La convergence arrive petit à petit.
    Nous aurons dans quelques années un MS Linux avec un interface graphique Windows conservée, à l’image de ce qu’à fait Apple avec Free BSD il y a un certain temps.

    Cela ne sert à rien de maintenir un système qui coûte cher et qui n’apporte rien de plus d’un système communautaire alors que l’on peut en profiter pour investir sur d’autres composants.

  4. Ouais sauf que les cmd de Windows est pourrie, même si power shell est un peu mieux, tout ça reste très lourd, et non ergonomique.

    Linux peu se reposer sur ses lignes de commande parce que ses terminaux sont confortables. Et que contrairement à Windows, un seul terminal peu tout faire.

    A voir ce que va donner Windows terminal une fois terminé…

  5. Ca me fait quand même sourire tous ces commentaires “Meuhh mais avec Linux c’est bien mieux car…”.
    J’entends ça depuis plus de 15 années…..et au final, Linux reste toujours un OS ultra minoritaire qui n’arrive pas à percer…

    • Tout ce qui est gratuit les gents s’en mefit sais tout. Adieu windows et vive Linux. Faut juste pas être handicapés du cerveau pour ce servir de linux

    • Linux fait tourner 99% des serveurs web, dont Azure

      Linux fait tourner plus de 50% des smartphones (Android)

      Linux n’a pas juste percé, il a explosé : il est dans toutes les poches et fait tourner tous les sites web.

      Github et npm, rachetés par Microsoft, tournent grâce à linux

      Windows intègre Linux avec WOL

      Bientôt, Windows tournera avec un kernel linux

      • bien résumé-et si windows domine encore le marché,c’est aussi l’inertie des habitudes des utilisateurs,et puis essayez acheter un PC avec linux
        chez un distributeur grand public !!!
        et pourtant on peut pas dire que windows 10 soit un bon OS (contrairement à W7)

    • > Linux reste toujours un OS ultra minoritaire qui n’arrive pas à percer…

      Sauf que linux n’est pas un OS, mais un noyau donc on compare ce qui n’est pas comprable. Et puis qui n’arrive pas à percer ? A percer quoi ? C’est d’ailleurs pour ça que même windows reconnait aujourd’hui la force de linux.
      Quand on ne comprend rien à l’informatique, on la ferme.

  6. Microsoft est entrain de se ridiculiser en adoptant ce fameux WSL.. Je ne crois pas que ça serait un succès.
    Si il y a une chose que Microsoft peut faire c’est lancer sa propre distribution Linux et cela peut contribuer bcp à la communauté open source.

    • Ben nous on l’utilise déjà en DEV, maintenant que les entreprises ont compris qu’il faut prendre le system le plus performant suivant l’utilisation qu’on en fait, largement aidé c’est vrai par les couts de licence prohibitifs de Microsotf, la compatibilité Linux est devenue un argument marketing (pour les applications serveur). Ce qu’on nous demande maintenant c’est une application serveur sous Linux et, si possible, rien sur le poste client (Windows), et si ça tource sur tablette c’est encore mieux. Cette vision ouverte de Microsoft est donc un moyen de sauver les meubles parceque sinon ce serait l’abandon du desktop sur lequel ils ont encore largement de l’avance. Il est loin le temps ou quand on parlait de Linux dans une entreprise, on était considéré comme un amateur bidouilleur pas pro du tout, ces meme personnes qui critiquaient tentent maintenant de comprendre ce systeme qui les rebute 😉

  7. Au cas ou vous n’auriez pas compris, cette fonctionnalité arrive principalement pour que Windows reste compétitif dans les clouds, où utiliser OpenStack + Puppet, ou plus récemmen OpenShift + Docker (Podman), est la norme.

    Avoir un gestionnaire de paquets dans Windows permet d’avoir la même souplesse avec les VM ou containers/pods qu’ont les admin sys avec Linux.

    *Sous réserve que les dépôts soient complets*

    D’ailleurs, il est flagrant que cette fonctionnalité ne s’adresse qu’aux admin sys pour l’instant : aucune GUI est prévue…

  8. Pour la gestion d’entreprise il y a WAPT qui n’est pas mal non plus!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Windows 10 - Insider Preview Build

Windows 10 Build 19640 est disponible en téléchargement, quoi de neuf ?

Microsoft a publié une nouvelle version de prévisualisation de Windows 10. Proposée ...

La part de marché de Linux progresse

Pourquoi l’adoption de Linux explose en 2020 ?

Linux est considéré comme une alternative à Windows. Cependant sa part de ...

Système d'exploitation pour PC - Windows ou Linux ?

Linux progresse et Windows recule sur le marché des ordinateurs de bureau !

Linux progresse sur le marché des systèmes d’exploitation pour PC. Si cette ...