Accueil / Actualités / Logiciels / Windows 10 / Windows 10 et KB4481031, quoi de neuf ?
Windows 10 de Microsoft
Windows 10 de Microsoft

Windows 10 et KB4481031, quoi de neuf ?

Microsoft publie une nouvelle mise à jour cumulative Windows 10, KB4481031, Elle vise .NET Framework en apportant des améliorations pour les versions 3.5 et 4.7.2 sur Windows 10 v1809 et Windows Server 2019.

KB4481031 corrige plusieurs problèmes dans .NET Framework. Vous trouverez tous les détails en fin d’article. Microsoft explique cependant avoir corrigé un problème de « garbage collection » dans le code compilé par JIT et un problème concernant le servcice IIS-hosted net.tcp WCF.

Windows 10, KB4481031 est disponible sur demande

Dans un premier temps, cette mise à jour a été proposée de manière automatique au travers du service Windows Update. Microsoft a cependant modifié son accès. Elle est proposée uniquement si une recherche manuelle de nouvelles mises à jour est lancée.  Pour ce faire il suffit de se rendre dans

Paramètres> Mettre à jour et sécurité> Windows Update

Esnuite il faut cliquer sur le bouton « Rechercher des mises à jour ».  Nous ne savons pas pourquoi un te changement a eu lieu. Le géant indique seulement

 «Pendant 24 heures, cette mise à jour cumulative du 22 janvier 2019 pour .NET Framework 3.5 et 4.7.2 (KB4481031) a été largement disponible sur Windows Update en tant que mise à jour automatique. Depuis le 23 janvier 2019, cette mise à jour n’est plus proposée sous Windows Update en tant que mise à jour automatique.  Elle est disponible sur demande »

Pour le moment nous n’avons pas connaissance de problème particulier et de souci d’installation.

KB4481031, note de version

Addresses a garbage collection issue in JIT-compiled code.

Addresses a race condition that affects IIS-hosted Net.tcp WCF services when the portsharing service is restarted, causing the service to become unavailable.

Addresses issues related to:

  • Special mode in which the logical call context is not serializable, causing SerializationException when secondary app domains call back to the default domain to collect evidence.
  • Special mode in which the thread is running under an impersonated user token instead of the primary process token, causing COMException when evidence examination triggers urlmon initialization in the system, which in turn fails because it assumes a level of registry access that is not always present when impersonating

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

4 plusieurs commentaires

  1. si cette mise à jour apporte autant de problèmes que toutes les autres mises à jour précédentes,ça promet…faut bien réfléchir avant de faire les MàJ sinon le PC peut être complétement bloqué

  2. Une mise a jour sur deux me dégrade mes performances en jeu sur un crossfire. L’avant dernière a elle été très bénéfique niveau performances et stabilité de mon crossfire puisque sa précédente m’avait rendu le pc inutilisable en jeu (crash, stuttering, lag et mon dashboard de simracing totalement out avec lag). En fait il y a une màj qui sort et son correctif suis de peu. Il vaut mieux attendre…

  3. « si cette mise à jour apporte autant de problèmes que toutes les autres mises à jour précédentes… »
    Que je sache, seule la 1801 a posé réellement problème et ce parce qu’elle a brûlé les étapes afin de sortir à l’heure, ce qui a été une connerie sans nom.
    Faut bien comprendre que Windows ne dépend pas que d’une seule architecture hardware (comme les consoles de jeu) ou d’un petit lot d’architectures similaires (comme les Mac). Ce truc doit pouvoir fonctionner sur une liste sans fin d’éléments de toute genre donc c’est normal qu’il y ait plus de problèmes potentiels avec Windows qu’avec les autres. Et pour Linux c’est encore autre chose. Comme le principe du noyau est fondamentalement pensé autrement, il a aussi ses tares mais vu le nombre relativement faible de pc le faisant tourner, forcément moins y’en a, moins le risque de problème récurrent existe.

    Cela dit, il faut toujours attendre quelques temps avant de mettre en place une maj majeure, ne serait-ce que par sécurité. On a vu les dégâts de la 1801, parce que Microsoft a préféré brûler les étapes pour le sortir à l’heure. Et ce genre de réflexe était déjà à appliquer depuis lWindows 95… 🙂

    Il est impossible d’avoir un Windows qui ne déconne pas quelque part à cause de la raison donnée plus haut.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Windows 10 de Microsoft

Windows 10 19H2 et 20H1, les noms de code Vanadium et Vibranium se confirment

Microsoft est discret au sujet des différents noms de code des prochaines ...

Windows 10 - Insider Preview Build

Windows 10 20H1, Microsoft publie de nouveaux ISO d’installation

Microsoft a publié de nouvelles images ISO de Windows 10 20H1. Les ...

Windows Defender, Scores AV-Test en mai et juin 2019

Windows 10, quel est le meilleur antivirus ? Pourquoi Windows Defender décroche la note maximale ?

Il n’y a pas si longtemps un antivirus tiers était fortement conseillé ...