Accueil / Actualités / Logiciels / Windows 10 / Windows 10 et les mises à jour forcées, est-ce vraiment nécessaire ?
Microsoft et la sécurité
Microsoft et la sécurité

Windows 10 et les mises à jour forcées, est-ce vraiment nécessaire ?

Les mises à jour forcées de Windows 10 est un sujet brulant que Microsoft n’aime pas aborder. Il s’agit d’une manœuvre fortement critiquée depuis la sortie de Windows 10 en juillet 2015.

Microsoft a été à l’origine de mises à niveau vers Windows 10 sans le consentement des utilisateurs. La firme a également décidé au départ d’interdire aux PC sous Windows 10 Home de repousser l’installation des mises à jour proposer par Windows Update.

Récemment, nous avons assisté à un petit recul sur la question. Le dysfonctionnement répété d’Updates et le fiasco de Windows 10 v1809 ont surement pesé sur la balance. Désormais les utilisateurs peuvent retarder de 7 jours l’échéance. Une fois ce délai passé les mises à jour sont automatiquement téléchargées puis installées. Microsoft a souvent justifié cette démarche par le souhait d’assurer la sécurité des utilisateurs. Malheureusement, une de ses récentes études ne va pas dans ce sens.

Windows 10 et les mises à jour de sécurité

Lors de l’événement Blue Hat, les données partagées par le Security Response Center de Microsoft ont révélé que la plupart des attaques ne reposait pas sur des failles connues. C’est même le contraire. Les pirates exploitent avant toute chose les failles dites Zero Day. Il s’agit de failles non connues et donc non corrigées. Ceci veut dire qu’un ordinateur parfaitement à jour, reste vulnérable.

Selon ces données seulement 2% à 3% des vulnérabilités corrigées sont exploitées par des attaques dans les 30 jours après la mise à disposition des correctifs. Il est donc possible, sans vraiment compromettre la sécurité de sa machine, d’attendre avant d’installer les dernières mises à jour de sécurité Windows. En clair les chances d’être attaqué par des logiciels malveillants en retardant de 30 jours l’installation des correctifs Windows sont infimes face aux autres méthodes de piratage.

Le prochain rendez-vous concernant la sécurité est prévu pour aujourd’hui. Microsoft va donner le coup d’envoi à sa seconde grande maintenance de 2019, le patch Tuesday du mois de février

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. En réalité je reste convaincu que Microsoft en toute bonne foi travaille pour le bien de ses utilisateurs à ceci près que les différentes versions de Windows ont de tout temps été affublées d’un système de mises à jour abscons : scan du registre des routines installées, téléchargement des nouvelles, pré-installation, extinction (délai) re-démarrage (délai d’installation) reprise en main de l’utilisateur; tout ceci à l’insu de celui-ci.
    Reste qu’à chaque fois il y a une perte de maîtrise du processus de la part de l’utilisateur avec délais et surtout l’angoisse de ne pas voir son outil re-démarrer correctement. Cet état de fait est totalement contre productif et je suppose que c’est une des raisons de l’échec commercial de la société au niveau du marché du mobile.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Windows 10 de Microsoft

Windows 10 19H2 et 20H1, les noms de code Vanadium et Vibranium se confirment

Microsoft est discret au sujet des différents noms de code des prochaines ...

Windows 10 - Insider Preview Build

Windows 10 20H1, Microsoft publie de nouveaux ISO d’installation

Microsoft a publié de nouvelles images ISO de Windows 10 20H1. Les ...

Etude « SCREWED DRIVERS » D’Eclypsium

Drivers Windows certifiés AMD, Intel et Nvidia, attention aux failles de sécurité

Eclypsium a publié une étude dévoilant d’importants problèmes de sécurité lié aux ...