Accueil / Actualités / Logiciels / Windows 10 / Windows 10 et ses bugs, Microsoft doit-il dédommager les consommateurs ?
Windows 10 et les bugs, Microsoft est-il responsable ?
Windows 10 et les bugs, Microsoft est-il responsable ?

Windows 10 et ses bugs, Microsoft doit-il dédommager les consommateurs ?

Une récente enquête dévoile que 50% des utilisateurs de Windows 10 ont été victimes d’une défaillance de ce système d’exploitation. Devant l’ampleur du problème, Microsoft doit-il être responsable ? Le géant peut-il imposer des mise jour « buggées » ?

L’étude en question a été menée par Which ? Elle révèle un chiffre assez alarmant. Sur l’ensemble des répondants, la moitié a été victime d’un bug du système d’exploitation Windows 10.

Dans le détails 21% déclarent que les problèmes concernent la compatibilité logicielle avec à la clé des applications qui ne fonctionnent plus correctement.  16% signalent de leur côté des soucis matériels comme des imprimantes et des haut-parleurs inexploitables. Enfin d’autres problèmes sont observés comme une synchronisation défaillante des comptes de messagerie, des fichiers personnels supprimés, des ralentissements et des pannes complètes du PC. L’enquête annonce que 46% ont dû débourser de l’argent pour faire réparer leurs appareils pour un cout moyen de 67 £.

Which ? estime que devant cette situation Microsoft devrait être responsables. En clair ce n’est pas aux consommateurs de dépasser de l’argent mais à Microsoft. L’entreprise doit « honorer les droits des consommateurs » ou dédommager les victimes des bugs de Windows 10.

Windows 10, Microsoft doit-il dédommager les victimes de ses bugs ?

Which ? stipule avoir pris contact avec le géant du logiciel pour discuter de ce nombre croissant de clients mécontents. Microsoft a déclaré de son coté

 « Nous voulons nous assurer que nos clients reçoivent le support dont ils ont besoin pour bénéficier de la meilleure expérience de mise à jour Windows. Nous continuerons à examiner les demandes et les problèmes des clients au cas par cas afin de garantir une aide et une résolution individuelle » 

Selon Which ? Microsoft a des devoirs et une responsabilité. Si l’entreprise ne peut pas honorer les droits des consommateurs elle doit payer une compensation à ceux qui ont subi une perte à cause de Windows 10.

« Les droits des consommateurs exigent que le contenu numérique, comme les autres produits, soit de qualité satisfaisante. Un cas de problème, il doit être remplacé ou réparé. Les utilisateurs peuvent demander un remboursement, si le détaillant est incapable de réparer ou de remplacer le produit ».

Enfin Which ? ajoute que

« Microsoft doit être clair sur les inconvénients possibles des mises à jour […] lors de ses demandes régulières de mettre à jour Windows 10. Les utilisateurs doivent avoir plus de choix pour accepter ou non les mises à jour ».

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

12 plusieurs commentaires

  1. J’ai passé 3 heures à dépanner un poste de gestion qui ne parvenait plus à se logguer sur un serveur Saas de paye, via IE11, j’ai dû tâtonner car en plus vu la récence du bug il n’y avait aucun doc sur lequel s’appuyer.
    Et je peux vous dire que les frais de déplacement + les 3 heures perdues ont coûté plus que 67£

  2. Moi ce qui me gave, c’est que depuis quelques années, on n’arrête pas d’entendre parler « d’expérience utilisateur ».
    Les expériences, c’est bien, en environnement de prod, ça craint.
    Avec les mises à jour foireuses forcées, on nage en pleine expérience effectivement.
    Maintenant, devraient-ils payer?
    Oui et non, oui en cas de problème de mise à jour ratée, oui aussi pour avoir forcé le passage de beaucoup d’utilisateurs de 7 vers 10, oui pour avoir planté certaines configurations et les données qui allaient avec. En revanche, ce n’est pas à eux de payer les errements de tatie Ginette qui fait suivre les chaînes de mails ou tonton Maurice qui ne « va pas sur les sites de cul, je vous jure, c’est arrivé la tout seul, saloperie de Windows ».

    • Krosoft faisant preuve de mauvaise foi depuis un bon moment, il serait de bonne guerre que certains utilisateurs en fasse de même…c’est ce que l’on risque quand on joue avec la confiance des gens…

  3. Personnellement, je n’ai pas eu de problème, pourtant j’étais insider.., bref, comme la cabale organisée contre Windows mobile (qui était bien meilleur que les autres), j’ai la sensation de voir encore des fausses news.. Vous allez pas dire bientôt de passer sur la saloperie mal développée de Google quand même..?

  4. Obligé de faire intervenir une société pour remettre mon PC en état de marche . Motif aucune mj possible .

  5. Et il se passerais quoi si en ne faisant pas les maj ces utilisateurs étaient infecté par une merde genre Sasser/Blaster ? ça seras la faute de microsoft parce que leur système est pas sécurisé ? ou parce que c’est notre faute si on à refusé la mise à jour ?
    Bref, y’a du bon et du moins bon dans leur façon de faire, mais personnellement, je préfère voir des machines à jours…

  6. Depuis le 1er mai et cette mise à jour, le son a disparu, la plupart des icônes du menu Démarrer ont disparu, Paramètres (dont la mise à jour) sont inacessibles, des applications ne s’ouvrent plus (la calculatrice par exemple).
    J’ai lu que c’était lié à Avast, qui n’aurait pas testé cette mise à jour.

  7. A noter que la plupart du temps le problème se situe entre la chaise et le clavier et non l’OS.
    Ce qui peut être considéré comme un bug par l’utilisateur lambda peut en fait se révéler être dû à une incompréhension, voire une fausse interprétation d’un problème causé par l’utilisateur et que l’on attribue à tort à Windows.
    Ce qui par la même occasion invalide cette enquête car la grande majorité des utilisateurs ne sont pas capable de diagnostiquer correctement quand bug il y a, et moins encore la cause du bug… car en effet, ce que l’on oublie souvent, c’est que les bugs ne viennent pas forcément de l’OS, mais des logiciels tiers en eux même.
    Administrateur de plus de 150 postes de travail divers et variés (de poste bureautique à station de travail), j’ai terminé ma migration vers Windows 10, et pour les machines récentes comme plus ancienne (jusqu’à 4 ans) je n’ai eu que peu de problèmes, rapidement réglés. Au final, après un temps où les gens ont un peu râlé, à présent tous sont unanimes : Windows 10 est bien meilleur.

  8. Perso, et j’ai constaté le problème chez énormément de gens un peu partout sur la toile, c’est la bluetooth et l’utilisation d’enceintes par ce biais qui foire complètement…les drivers bluetooth sont complètement buggés et sont pas adaptés à W10…

    Je vais surement devoir m’acheter une autre carte wireless ou sacrifier un port USB…

  9. Pour ma part c’était une mise à jour bugguée.
    Un jour je me servais de mon ordinateur tout à fait normalement puis lorsque je souhaitais l’arrêter, j’avais « mettre à jour et arrêter », comme tous les autres jours depuis une semaine.
    Puis le lendemain, écran du bios, rien à faire.

    Asus ont géré : ils m’ont conseillé de réinstaller la version de Windows d’origine qu’il y avait sur l’ordi lorsque je l’ai acheté. Ça a fonctionné.
    Mais le plus regrettable dans tout cela, c’est que j’ai TOUT perdu, forcément. Donc j’ai un peu le cœur à l’envers depuis.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Windows 10 Redstone 6 - Insider Preview Build

Windows 10 Redstone 6 build 18219 est disponible, quoi de neuf ?

Microsoft vient de publier une nouvelle version de Windows 10 Redstone 6. ...

Windows 10 et la faille « Open Sesame »

Windows 10, Microsoft corrige la faille « Sésame, ouvre-toi », explication

Microsoft a corrigé une importante faille de sécurité touchant son système d’exploitation ...

Windows 10 April 2018 Update

Windows 10 April 2018 Update, comment modifier le fichier Hosts ?

Bien que Windows 10 soit présenté par Microsoft comme une évolution majeure ...