Accueil / Actualités / Logiciels / Windows 10 / Windows 10, les utilitaires de résolution des problèmes sont-ils efficaces ?
Windows 10 et les utilitaires de résolution des problèmes
Windows 10 et les utilitaires de résolution des problèmes

Windows 10, les utilitaires de résolution des problèmes sont-ils efficaces ?

L’histoire montre que Windows 10 n’est pas un système d’exploitation sans bug. En cas de problème il existe différentes procédures dont l’utilisation de l’utilitaire de résolution des problèmes. Cet outil est-il efficace ?

Windows 10 doit faire face à d’innombrable configurations et contextes si bien que les problèmes sont inévitables. Dans une telle situation, il est possible d’attendre la publication d’un correctif ou d’agir manuellement. Certaines solutions sont heureusement simples et se résument parfois à quelques clics.

En même temps, tous les utilisateurs de Windows 10 ne sont pas des experts. Pour les débutants, résoudre une défaillance est compliquée. La démarche demande du temps et surtout de comprendre le fonctionnement « caché » du système.  Souvent « monsieur tout le monde » souhaite un OS fonctionnant parfaitement et si un problème surgit, il doit se résoudre de manière rapide et facile.

Windows 10 et les utilitaires de résolution des problèmes

Microsoft propose des outils nommés « utilitaires de résolution des problèmes ». Ces solutions automatisées tentent de réparer les problèmes les plus fréquents. L’opération se résume à lancer l’outil puis à répondre à quelques questions simples et d’attendre que le processus détermine l’origine du problème pour appliquer les modifications nécessaires.

Si sur le papier tout semble idéal, l’expérience montre que ces utilitaires font rarement la différence.  Il y a des centaines pour ne pas dire des milliers d’exemples où ces systèmes échouent sans fournir de détail sur les problèmes qu’ils ont rencontré.

Credits : Utilisateur Reddit ReckyX

Credits : Utilisateur Reddit ReckyX

Microsoft est conscient de la portée limitée de sa solution. Elle est présentée comme un moyen de « trouver et résoudre les problèmes les plus fréquents ». En clair nous avons des corrections dites « courantes » que l’utilisateur peut très souvent appliquer manuellement.

Windows 10 et les utilitaires de résolution des problèmes

Pour trouver ces utilitaires, il faut se rendre dans « Paramètres » puis « Mise à jour et sécurité » et enfin « Résoudre les problèmes ».  La liste s’organise autour de catégorie et s’attaque à différentes choses comme les Connexions Internet, l’Imprimante, Windows Update ou encore l’alimentation, les périphériques sans fil (Bluetooth) et bien d’autres choses.

Il est recommandé de les utiliser en cas de souci mais sont-ils efficaces pour autant ?  N’hésitez pas à partager vos expériences sur la question.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

9 plusieurs commentaires

  1. Ce qui est terrible c’est que depuis 35 ans Microsoft attend de ses utilisateurs d’être des experts en debuggage et en sécurité et le pire c’est que tous d’une manière ou l’autre ils ont payé pour ça, à croire qu’être adepte windows relève de la psychanalyse : pour que ce soit efficace il faut payer.
    Peu réagissent à cette tendance moutonnière ils préfèrent perdre un temps précieux plutôt que de s’offrir celui d’une remise en question réelle : abandonner la proie pour l’ombre… brrr non !
    Il faut aussi dire qu’ils sont tellement malmenés que leur approche ne peut être qu’empirique, ils acquiescent sans comprendre en tentant de se souvenir du méandre qui leur a permis de surseoir au problème en espérant que celui là se reproduise un jour histoire de mettre à l’épreuve cette nouvelle expertise acquise.
    Effectivement l’alternative payante Apple n’est pas du goût de toutes les bourses mais ne pas s’offrir l’option gratuite, non intrusive d’une bonne distribution linux (qui demandera beaucoup moins de compétences à l’essai que d’aller chercher un outil de diagnostique sur le net quand sa machine est totalement HS) suscite chez moi une interrogation de tous les instants.

    • Olivier Jacquemard

      Ce qui est terrible c’est de reprocher aux autres ce que l’on pratique soit même. Pour avoir essayé depuis 1998, à 6 reprises, de basculer sur linux, j’ai constaté trois choses :
      1) en cas de crash, tôt ou tard il faut passer par une série de commandes totalement ésotériques pour espérer retrouver quelque chose de bancale;
      2) la communauté linux est très serviables mais véhicule beaucoup d’implicites qui font que l’on finit par ne pas comprendre ce qui est écrit et qui semble évident pour l’auteur;
      3) la communauté windows ou mac sait qu’elle s’adresse à des neuneus comme moi, et donc elle fait l’effort d’être basiquement didactique.
      Je crois que c’est le nœud du problème du manque de progression de linux.

      • Je reste très sceptique quand à tous ces arguments :
        – Faire crasher un Linux relève de la prouesse
        – Les forums des distributions majeurs sont le plus souvent bien fréquentés et richement documentés
        – Il y a des neuneus partout et quand on ne comprend pas on ne comprend pas.
        Il n’y a pas de souci à se faire pour la progression de Linux c’est le noyau le plus distribué à ce jour.

        • Pourquoi s’évertuer à essayer de les sortir de leur cambouis (pour ne pas dire autre chose…), comme cité plus haut, on ne peut pas protéger les neuneus d’eux-mêmes, si ça les amuse de patauger dedans, grand bien leur fasse.

          • Je me bats plus contre les fakes qu’à tenter de convertir.
            6 reprises alors qu’il a vaguement tenté une fois en 1996, là pour le coup, il a raison mais le reste est une tartine de caca.

  2. Je reste très sceptique quand à tous ces arguments :
    – Faire crasher un Linux relève de la prouesse
    – Les forums des distributions majeurs sont le plus souvent bien fréquentés et richement documentés
    – Il y a des neuneus partout et quand on ne comprend pas on ne comprend pas.
    Il n’y a pas de souci à se faire pour la progression de Linux c’est le noyau le plus distribué à ce jour.

  3. Moi j’adore les pro linux qui passent leurs temps sur les sites PRO Windows. cqfd

    • Contrairement à d’autres, on est pas vulgairement basiques. Quand on veut faire des phrases, on essaie déjà de comprendre, ça peut aider…

      On est pas contre windows, on est contre la nouvelle politique de crosoft, ça va mieux, il a compris, neuneu?

    • Réfléchis, on a tous eu un passage « obligé » via Microsoft, personnellement je me suis réinstallé un win10Pro64 pas plus tard que le week-end dernier histoire de tester certains de mes développements.
      Et tu peux tenter d’imaginer une génération spontanée de Linuxiens, rationnellement ça ne fonctionne pas.
      C’est pour ça qu’on peut se sentir « légitime » quand on fait une réflexion ; par ailleurs dire que ce site est un site acquis à la cause Microsoft est une erreur, on ne peut pas préjuger de sa destination dès l’instant où il communique peu sur Linux mais il le fait. Par contre effectivement il communique beaucoup sur l’événementiel Microsoft mais il faut lui rendre justice : c’est objectif, 2 pas en avant 1 pas en arrière et c’est sans doute la noblesse de Gingfo, ce site est le seul à pré annoncer les MàJ de Win10, à les décortiquer à leur arrivée et à compter les bugs à leur installation.
      Si Linux fait pâle figure face à tant d’infos c’est que ça n’arrive jamais ou très très rarement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Windows 10 - Vista

Windows 10 v1809, Microsoft est-il parvenu à proposer nouveau Windows Vista ?

Windows Vista fait partie des plus grands flops de l’histoire de Microsoft. ...

Windows 10 Creators Update

Windows 10, KB4462939 se déploie, quoi de neuf ?

Microsoft vient de déployer une nouvelle mise à jour cumulative pour Windows ...

Windows 10 (19H1)

Windows 10 Build 18262 débarque, quoi de neuf ?

Microsoft vient de publier une nouvelle construction de la prochaine mise à ...