Accueil / Actualités / Logiciels / Windows 10 / Windows 10 LE, une version “légère” ou “cloud” au nom de code Cloud Shell
Projet Cloud Shell de Microsoft
Projet Cloud Shell de Microsoft

Windows 10 LE, une version “légère” ou “cloud” au nom de code Cloud Shell

Les smartphones et les tablettes n’ont pas été des vecteurs de croissance pour le système d’exploitation Windows de Microsoft. La firme a en main plusieurs idées pour reprendre des parts de marché en particulier avec son nouvel écosystème Windows 10. Ces plans reposent sur plusieurs choses dont un mystérieux projet au nom de code Cloud Shell.

Système d'exploitation Windows 10 de Microsoft

Système d’exploitation Windows 10 de Microsoft

Cloud Shell, une itération légère de Windows 10

Il s’agit d’un nom interne utilisé par les équipes de développement de Microsoft. Le Cloud Shell est entouré de mystère et les informations sont très sommaires. La firme n’a rien divulgué mais des fuites suggèrent qu’il faut considérer ce projet comme une  «itération légère de Windows conçu pour le monde de l’informatique moderne ».

Cette phrase suppose qu’il s’agit en quelque sorte d’une « coquille » de Windows 10. Elle viserait les appareils à la puissance limitée et dont la demande énergétique est l’élément essentiel de leur performance.

Cloud Shell pourrait être le grand retour d’un certain Windows RT lancé en octobre 2012. Cette version “ARM” a été un « flop » magistral en raison d’un manque criant d’application et de soutient.

Les choses sont désormais différentes puisque Microsoft a en main les applications universelles (UWP) et un Windows 10 capable de fonctionner sur des terminaux mobiles. Qualcomm a récemment annoncé ses premiers processeurs Snapdragon compatibles avec l’OS.

Tout ceci conjugué à la présence du Windows Store, il y a bien matière à réflexion face à ce nom de code Cloud Shell.

Cloud Shell, un Windows 10 accessible au travers des nuages

La deuxième hypothèse est plus intéressante avec une approche centrée sur le cloud. Microsoft pourrait lancer une version dans les nuages de Windows 10.

L’OS serait ainsi accessible à des terminaux variés et par forcement de dernière génération. La firme aurait un argument intéressant pour les entreprises dont l’évolution matérielle ne serait plus la clé pour suivre l’évolution logicielle. A tout ceci viendrait s’attacher un tas de service annexe et la garantie d’un OS sécurisé disposant à tout moment des dernières mises à jour. L’idée est loin d’être farfelue puisque Windows n’est plus un logiciel autonome mais un service évolutif via le service Windows Update.

Un nouveau pas serait franchi ici avec une version totalement dématérialisée s’exécutant au travers de Cloud et accessible en streaming. L’ensemble des données pourrait se sauvegarder en local et en ligne abaissant ainsi les frontières du fixe et du matériel. Un utilisateur aurait la possibilité de retrouver son environnement, son bureau, ses paramètres, ses applications et ses données n’importe où et sur n’importe quel appareil.

Pour l’heure, il s’agit de supposition. Il se dit que ce Cloud Shell est prévu pour cette année. Le silence a des chances d’être rompu assez rapidement par Microsoft.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

Un commentaire

  1. PTDR

    En fait, Microsoft est entrain de réinventer Chrome OS qui lui fait trop de concurrence. 😀

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*