Accueil / Actualités / Logiciels / Windows 10 / Windows Defender, selon Kaspersky Microsoft profite de sa position dominante
Windows 10 - Microsoft impose-t-il Windows Defender ?
Windows 10 - Microsoft impose-t-il Windows Defender ?

Windows Defender, selon Kaspersky Microsoft profite de sa position dominante

Eugene Kaspersky , cofondateur de la société de sécurité russe Kaspersky, vient d’annoncer que sa société a déposé plusieurs plaintes « antitrust » contre le géant Microsoft.  La Commission européenne, le «  German Federal Cartel Office » ou encore le Russia’s Federal Antimonopoly Service (FAS) vont devoir trancher. Microsoft exploite-t-il sa position dominante pour promouvoir sa solution anti-virus Windows Defender ?

Selon Kaspersky, la firme américaine utilise des tactiques douteuses pour forcer les utilisateurs à rester sous Windows Defender, l’antivirus par défaut de Windows 10.

Windows Defender, Kasperky porte plainte contre Microsoft

Dans son intervention, le groupe accuse le géant du logiciel de supprimer les antivirus tiers lors d’une mise à niveau vers Windows 10. Cette technique serait un exemple d’exploitation de sa position dominante pour promouvoir son propre produit de sécurité. A ce sujet, Kaspersky ajoute

« L’antivirus de Microsoft est présent dans toutes les versions de Windows 10 pour le grand public. Il est impossible de l’arrêter complètement et impossible de le supprimer. Jusqu’à récemment, personne ne vous a demandé si vous en aviez besoin ou non »

Kaspersky va plus loin en indiquant que Microsoft en fait une sorte de priorité. La raison serait simple. Son antivirus n’aurait pas réussi à rester compétitif face aux produits tiers beaucoup plus puissants. De coup, Redmond  utiliserait sa position dominante pour contrer les produits concurrents sur un marché ou la firme n’a pas le monopole.

Notification about expiry of security solution license in Windows 7 (top) and in Windows 10 (bottom)

Microsoft supprimerait les produits antivirus tiers de Windows tout en ne donnant pas assez de temps aux entreprises pour adapter leur application aux nouvelles versions de son OS.

Kaspersky sollicite Microsoft à adopter une autre approche. Celle de soutenir une concurrence « juste et saine ». La firme lance un appel à d’autres entreprises spécialisées en sécurité afin de rejoindre son initiative de porter l’affaire devant les tribunaux.

Windows Defender, pour Microsoft il n’y a pas de souci.

De son coté, Microsoft déclare que toutes les fonctionnalités de sécurité de Windows 10 sont conformes aux règles de la concurrence. A ses yeux  il n’y a pas d’inquiétude à avoir face aux plaintes « antitrust » déposées par Kaspersky.

Le groupe souligne qu’il travaille en partenariat avec les grands noms du domaine de de sécurité un peu partout sur la planète. L’objectif serait d’assurer que leurs produits fonctionnent correctement avec Windows.  Microsoft ajoute qu’une rencontre avec les responsables de chez Kaspersky a été demandée afin de discuter de leurs préoccupations. Pour le moment, elle n’aurait pas eu lieu. Redmond explique

“L’objectif principal de Microsoft est de garder ses clients protégés. Nous sommes convaincus que les fonctionnalités de sécurité de Windows 10 sont conformes aux lois de la concurrence. Nous sommes toujours intéressés par les commentaires d’autres entreprises. Très intensifs aux préoccupations des fournisseurs de produits antimalware, nous avons pris plusieurs mesures pour répondre à leurs commentaires. Nous avons contacté directement Kaspersky il y a plusieurs mois maintenant »

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

2 plusieurs commentaires

  1. Enfin, des procès antitrust. C’est à se demander pourquoi personne n’en fait tellement microsoft mérite dans plusieurs domaines d’en avoir comme les updates bloquées de manière arbitraire sous 7 et 8, le forcing sur edge (microsoft aurait pu avoir procès antitrust à l’époque pour les mêmes raisons avec internet explorer et WMP mais bizarrement on dirait que ça gène plus grand monde aujourd’hui) etc

    • Malheureusement c’est le plus mauvais angle car la sécurité des systèmes n’aurait jamais du être laissée à des sociétés tièrces, surtout quand celles-ci ne disposent pas des sources pour y remédier.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Windows 11 de Microsoft

Patch Tuesday et Windows 10 ou 11, Microsoft annonce un bug VPN

Microsoft reconnait que son première Patch Tuesday de 2022 s’accompagne de bugs. L’un d’eux est officiel, il s’agit d’un problème VPN.

Windows 10 et le Patch Tuesday

Windows 10 et KB5009543, quoi de neuf ?

Le Patch Tuesday de janvier 2022 donne naissance à plusieurs mises à ...

Patch Tuesday de Microsoft

Windows 10 et 11, le Patch Tuesday de janvier 2022 débute, tous les détails

A l’occasion du 1er Patch Tuesday 2022, Microsoft publie de nouvelles mises à jour de sécurité pour les versions de Windows prises en charge.