Accueil / Actualités / Logiciels / Windows 11, il est facile de contourner sa configuration système requise
Windows 11 et l'utilitaire Rufus 3.18 bêta
Windows 11 et l'utilitaire Rufus 3.18 bêta

Windows 11, il est facile de contourner sa configuration système requise

Windows 11 s’accompagne d’exigences matérielles plus restrictives que celles de Windows 10. Cette situation est une source de polémique car des millions d’ordinateurs sont devenus du jour au lendemain obsolètes.

L’installation de Windows 11 nécessite officiellement la présence d’un processeur Intel de 8ième génération, de 4 Go de mémoire vive, de 64 Go d’espace de stockage, d’un module TPM 2.0 et d’un démarrage sécurisé activée.

Si le TPM 2.0 ne pas vraiment un problème pour la plupart des ordinateurs, les exigences du coté processeur sont problématiques. Elles rendent incompatibles des configurations relativement jeunes. Elles se retrouvent ainsi mises de côté cantonnées à Windows 10 dont la fin de vie est prévue pour 2025.

Devant tout ceci il n’est pas étonnant que différentes façons de contourner les exigences de Windows 11 soient apparues. Elles permettent d’outrepasser les besoins CPU, TPM et de mémoire vive. Même Microsoft est à l’origine d’une méthode pour installer Windows 11 sur un PC non éligible.

Windows 11, Microsoft explique comment l’installer sur un PC non éligible !?

Windows 11 et Rufus 3.18 bêta

Elle passe par une modification manuellement du registre. L’opération est cependant délicate car le registre est la colonne vertébrale de Windows 11. Une erreur peut engendrer des problèmes plus au moins importants.

Pour les plus aventuriers, lancez regedit avec Exécuter (Win+R) afin de vous rendre à l’adresse

HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\Setup\MoSetup

Ensuite avec un simple clic droit créez une nouvelle valeur DWORD (32 bits) en la nommant

AllowUpgradesWithUnsupportedTPMOrCPU.

La dernière étape est de lui associer la valeur 1.

A noter que si aucune solution TPM 1.2 n’est présente il faut se tourner vers une autre solution. Elle s’appuie sur un utilitaire connu et populaire, Rufus afin d’effectuer une mise à niveau.

Si vous ne connaissez par Rufus, il s’agit d’un outil permettant de formater et de créer des média USB amorçable tel qu’une clé USB d’installation à partir d’une image ISO (Windows, Linux, UEFI, etc.). Il propose aussi d’effectuer une mise à niveau vers n’importe quelle version de Windows.

La version 3.18 bêta de Rufus autorise le contournement des différentes restrictions matérielles. Par contre attention selon Microsoft, si vous installez Windows 11 sur un appareil non éligible, des problèmes sont possibles allant jusqu’à des plantages. La firme a expliqué

“Sur les machines Windows Insider, celles qui ne répondaient pas à la configuration minimale requise avaient 52 % plus de plantages en mode noyau (BSOD) que celles qui répondaient aux exigences. Les machines qui répondaient aux exigences ont fourni une expérience sans incident de 99,8 % qui est gérée efficacement par les OEM et les IHVs grâce à une gestion moderne des mises à jour des pilotes.”

Rufus 3.18 Bêta, note de version et lien.

  • Information
  • Note de version
  • Téléchargement
Version: 3.18 beta
Date de réalisation: 3 mars 2022
Système d’exploitation: Windows 7 ou supérieur, 32 ou 64 bit
Langue: Francais, Anglais
Taille: 1,3 Mo
  • Fix DLL sideloading vulnerabilities (#1838, #1877)
  • Fix ISO → ESP creation when running on Windows 11 (#1855)
  • Fix an issue when detecting network connectivity when the DHCP service is disabled (#1801)
  • Update FreeDOS to version 1.3
  • Add bypass of Windows 11 restrictions for in-place upgrades
  • Add Miracle Linux 8 to the list of Red Hat exceptions (#1866)
  • Other internal fixes and improvements

Lien de téléchargement : Rufus

17 plusieurs commentaires

  1. Pourquoi vouloir contourner des restrictions techniques pour in fine
    ne pas recevoir de support commercial? C’est absurde!

    Si Microsoft souhaite refuser des clients en imposant des pré-requis
    débiles cela signifie que Windows n’est pas un service mais une taxe
    informatique sur chaque ordinateur vendu dans le commerce.

    • Mais surtout, pourquoi vouloir installer windows 11 et sa barre des tâches bourrée de bugs (aperçus défaillants) et privée de fonctionnalités essentielles (dégroupement, taille vignettes, etc)

      • Je ne vois que l’effet de mode pour les moutons de Panurge dont les
        accros aux jeux vidéos à la productivité fantaisiste…

        • Linux go go brrr

          • Un système Linux pour un particulier motivé est envisageable cependant
            je ne suis pas convaincu que cela soit judicieux pour une entreprise
            ayant financée le développement d’un écosystème logiciel métier qui au
            delà du coût de portage se pose également le coût de formation.

            Ce type d’entreprise doit probablement continuer d’exploiter un
            environnement Windows 7 via son support étendu jusqu’en 2023 et devrait
            envisager de migrer vers Windows 10 via son canal LTSC.

      • Celle là, à la prochaine maj majeure Win11 elle aura disparu.
        Après, on s’y fait tant bien que mal, à l’ergonomie foireuse Win11… 😮
        Ca fera du bien quand ce sera corrigé, tout de même… 😀

  2. Pourquoi vouloir se faire ch… avec des combine à la c.. pour avoir un Windows 11.
    N’a ton pas assez de problèmes avec Windows 10 et consorts .
    Ou alors y’a des oufs qui aiment se faire du mal.

  3. Arrêté de parler sans savoir pour commencer !
    Mes 4 pc sont sur une 7 iem génération et je n’ai pas de bug!
    Les bug c’est entre toi et ton clavier et de savoir se que tu installes ! Évidemment si tu installes toutes les conneries trouver sur le net , c’est sur sa bug et pas que!

    Encore des pro linux qui ne veulent pas voir plus loin que leurs bout de leur nez, la critique et facile, faite un système et en reparle 😉

    Après linux , il faut en avoir l’utilité et maîtriser.

  4. Dire que microsoft disait il y a quelques années que windows 10 serait son dernier OS……

    • Le dernier en version complète probablement car pour le moment
      Windows 11 n’est pas commercialisé en licence complète mais
      uniquement sous forme de taxe OEM.

  5. Je tiens a souligner 1 chose, cette publication s’adresse aux utilisateurs Landa…et non pas aux entreprises.
    Si TPE/PME, souvent l’utilisation de Windows ne sert que pour de la bureautique ou des apps Win32 dédiées telles que les Gescom/Paie/Rh/immo…Si grands comptes, les DSI et RSI savent très bien l’utilité d’une migration Windows11 selon les besoins internes.
    donc Win11 pour le grand public ne pose pas tant que ca de pb. La plupart l’utilise parce qu’il est déployé en OEM sur les acquisitions de matériel. Et la plupart du temps que pour du surf. Et d’ailleurs, pour les plus averti, rien n’empeche d’installer un linux par dessus.
    De plus, la philosophie de windows commence a se rapprocher de celle de linux (powershell sur linux, le mode core pour installation en ligne de commande pour les serveurs) donc on tend vers des systèmes similaires mais avec les propriétés de chaque éditeur

    • Il faudrait songer à arrêter la boisson car PowerShell est une
      aberration statistique parmi les processeurs de commandes dont
      la philosophie n’a rien de commun aux différents shell pour
      système POSIX.

      Pour rappel, PowerShell est le seul shell qui permet de cliquer
      sur des objets en ligne de commande…

      Son prédécesseur historique cmd.exe est de loin plus proche des
      shell pour système POSIX que PowerShell ne le sera jamais.

      • Ceci dit, tu es libre de penser ce que tu veux sans être sarcastique (powershell est bien un shell orienté objet et incluant les directives du cmd par défaut). Mais tu t’éloignes bien du sujet initial qui n’est pas de faire de Microsoft une bête noire mais de proposer une solution quant à son utilisation sur de vieilles plate-formes ou ne répondant pas à une conf requise.
        Microsoft a toujours été payant à l’instar d’Unix. Seul Linux offre de l’open source selon ses GPL. Libre a chacun de favoriser ces actions sur ces divers OS. Moi j’utilise les 2 car ils sont complémentaires et offre leur avantages et inconvénients qui leur sont propres.
        L’inconvénient que je trouve majeur chez Microsoft, c’est le manque de stabilité de l’OS à chaque nouvelle version (peut-être justement parce qu’il est le centre des hackers en priorité ?!) et que c’est un package dont on ne peut malheureusement pas choisir les fonctionnalités que l’on a besoin (et comme je l’ai dit, il est d’avantage utilisé par les conséquences d’existence de logiciels du marché).
        Voili voilou, pas de quoi faire du mélodramatique

        • “Microsoft a toujours été payant à l’instar d’Unix. Seul Linux offre
          de l’open source selon ses GPL.”

          Belle démonstration que le commun des mortels se tamponne royalement
          du copyleft mais s’intéresse aux systèmes Linux uniquement pour raison
          financière… finalement les masques tombent!

  6. @Purizuna,

    Je n’arrive pas à suivre votre raisonnement dans ce fil, mais peu importe car il est d’usage de JAMAIS critiquer l’orthographe d’un intervenant. En effet, il pourrait ne pas être francophone et simplement faire l’effort d’écrire en français.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*