Accueil / Actualités / Logiciels / Windows / Mises à jour Windows du mois de juillet, c’est la panique avec .Net Framework, bilan
Mises à jour Windows du mois de juillet, c’est la panique avec .Net Framework
Mises à jour Windows du mois de juillet, c’est la panique avec .Net Framework

Mises à jour Windows du mois de juillet, c’est la panique avec .Net Framework, bilan

Microsoft vient de confirmer des problèmes avec ses dernières mises à jours .Net Framework publiées au mois de juillet 2018. La situation est si problématique que le géant vient de les supprimer tout en mettant en garde les utilisateurs.

Nous voici devant un nouvel épisode de la maintenance parfois problématique de Microsoft. Le géant annonce avoir stoppé la disponibilité de certaines mises à jour publiées au mois de juillet 2018. Nommées « .NET Framework July 2018 updates » elles étaient censées apporter des améliorations de sécurité et qualité. Dans son intervention Redmond indique que certaines applications peuvent ne plus fonctionner correctement ou ne pas démarrer.

Ces correctifs ont été publiés sur toutes les versions de Windows prises en charge. Nous retrouvons Windows 7, Windows 8.1 et Windows 10. Dans ce dernier cas  toutes les versions sont concernées y compris April 2018 Update.

.Net Framework, des mises à jour défaillantes

Ces mises à jour ont été retirées du service Windows Update. Ce choix protège les systèmes sur lesquels elles n’ont pas encore été installées. Les utilisateurs touchés par des défaillances doivent les désinstaller en attendant de nouveaux correctifs.

Le géant explique

«les mises à jour de juillet 2018 sur la sécurité et la qualité de .NET Framework ont ​​été publiées plus tôt ce mois-ci. Nous avons reçu plusieurs rapports d’applications qui ne démarrent pas ou ne fonctionnent pas correctement après l’installation de ces mises à jour de juillet 2018. Ces rapports sont spécifiques aux applications qui initialisent un composant COM et s’exécutent avec des autorisations restreintes » 

Le groupe souligne que si vous avez besoin d’aide, il faut contacter le support Microsoft. Concernant de nouveaux correctifs, il n’y a pas de calendrier. A la vue de la nature du problème, il y a des chances que la situation soit rectifiée avant le prochain Patch Tuesday.

Enfin Microsoft s’excuse de cette situation problématique.

À propos Jérôme Gianoli

Journaliste issu d’une formation scientifique. Aime l'innovation, la High Tech et le développement durable. Soucieux du respect de la vie privée.

6 plusieurs commentaires

  1. ah …oui la la la, mon ordi tout neuf, avec 32 de mémoire a sauté avec la mise a jour de windows10 , de la merd……

  2. .NET Framework la verrue qui rend windows non portable sur d’autres architectures que le X86 !!! Alors là si ça commence aussi à déconner avec les PC tradi on va mourir de rire!

    • Bah, la verrue framework sur le furoncle winsheep, on est plus à ça près.
      On maitrise chez m$, leur gourou hindou est en pleine bourre…

      Directx12 optimisé aux ptits oignons
      Telemetry pour tous
      Rachat plateforme libre pour le bien de tous
      Serveur mondial gratos grâce aux pc zombies infectés par win10
      Pubs à tout les étages

      Avec tout ces bienfaits, comment peut-on résister à installer cet os mirifique?

  3. On le fait parce que malgré ça, ça tourne grave.
    Et que pour faire du jeu, il n’y à pas d’équivalent, et de loin.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Windows 10 v1809, erreur d’installation des pilotes GeForce

Windows 10 v1809, un bug rend impossible l’installation des derniers GeForce

La saga Windows 10 v1809 se poursuit avec un nouveau bug affectant ...

Windows 10 v1809

Pourquoi Microsoft a publié Windows 10 v1809 avec un bug critique ?

Microsoft a publié Windows 10 v1809 avec un bug critique à l’origine ...

Windows 10 v1809

Comment savoir si de mauvais pilotes Intel bloquent l’installation de Windows 10 V1809 ?

Windows 10 v1809 s’accompagne de pas mal de bugs cependant Microsoft n’est ...